À l’occasion de la semaine mondiale de l’entrepreneur, Made in Marseille a choisi de mettre en lumière quelques profils locaux. Des chemins originaux que nous vous proposons de découvrir.

Mon Emile est la nouvelle entreprise imaginée par un jeune Marseillais pour aider les personnes âgées à trouver les solutions et services adaptés à leur quotidien.

La start-up voyait le jour en début d’année à travers le regard d’Emile Brin. 25 ans à peine, et un désir d’aider le troisième âge dans les démarches quotidiennes.

Mon Emile, développée dans la Business Nursery de Kedge, à Marseille, fait aujourd’hui le lien entre les personnes âgées et des prestataires, un coup de pouce nécessaire selon le jeune homme, recherchant avant tout la confiance et le bien-être de ses aînés.

Comment est venue l’idée de Mon Emile ?

J’ai développé des connaissances sur le service à la personne assez rapidement. J’ai d’abord travaillé en école hôtelière, à Glion, ce qui était les prémices de mon cursus en silver économie (marché des seniors NDLR). Puis j’ai fait un master en management des structures d’actions sociales et de la santé à Kedge, ce qui m’a donné de nouvelles compétences.

Le terrain a contribué à développer cet état d’esprit et surtout l’expérience personnelle avec mes grands-parents. Je me disais qu’il était important de trouver un système pour les aider, surtout en sachant qu’un million de seniors sont en situation d’isolement en France et que les taux de suicides chez les plus de 75 ans sont très élevés. D’autre part, en tant qu’aidant, il était aussi question de pouvoir apporter un coup de main aux familles qui peuvent se retrouver démunies quant à la situation.

Quel est le concept de la start-up ?

Il s’agit d’accompagner les seniors dans l’ensemble de leurs problématiques. Cela va de la prévention à la santé, pour répondre à leurs besoins en amont de la perte d’autonomie, à la création du lien social. Nous effectuons d’abord un bilan personnalisé avec le demandeur, qui peut d’ailleurs avoir plusieurs attentes. Puis nous la mettons en relation avec des prestataires qui sont à même d’y répondre.

Je mets un point d’honneur à la charte de déontologie éthique que nous signons lors de chaque demande. Il est important que nos clients aient confiance en nous pour qu’on les aide au mieux, c’est avant tout un service de qualité sur-mesure.

Quand nous avons fini d’établir le business model grâce à l’incubateur, nous avons pu intégrer le premier accélérateur de France dans le secteur de la santé, tenu par le premier groupe hospitalier privé de France Ramsay Générale de la santé. Cela nous apporte une belle visibilité mais surtout une vraie crédibilité.

, Mon Emile, la start-up marseillaise qui s’engage auprès des seniors, Made in Marseille

Quelles sont les demandes depuis le lancement de la boîte ?

Nous avons déjà 65 clients entre Marseille, Nice et les Hautes-Alpes. Mais la demande avoisine les 300 personnes, il y a eu un réel engouement auquel nous ne pouvons pas répondre tout de suite. C’est pour cela que nous allons engager d’ici la fin de l’année 40 conseillers en statut d’auto-entrepreneurs qui pourront développer le concept sur les régions Rhône-Alpes, Occitane et en Île-de-France. En 2020, l’objectif est de réunir 1 500 conseillers pour couvrir le territoire national.

Comment va s’organiser le service à la personne sur le territoire ?

Nous proposons un abonnement sans engagement et le prix diffère en fonction des demandes. Le tarif mensuel est évalué entre 49 et 199€, suivant les besoins de la personne. Il va y avoir des conseillers déployés dans chaque région, que nous réunirons une fois par mois, car, même s’ils auront le statut d’auto-entrepreneurs, je trouve important le fait de créer une cohésion et une véritable équipe qui évoluera selon les mêmes valeurs.

C’est pourquoi nous échangerons sur les différentes problématiques et que des sessions de formation seront organisées pour chacun d’entre eux.

Comme je l’expliquais, Mon Emile est une démarche d’accompagnement qui se traduit en trois phases : celle du bilan personnalisé, nous rencontrons la personne pour évaluer ses besoins ; celle des solutions proposées avec la mise en relation ; et enfin celle du suivi. Cette dernière phase est très importante, car c’est ainsi que nous nous assurons du bon déroulé de la prestation et, si le client est d’accord, nous communiquons sur les avancées à sa famille. C’est donc un gage de qualité à tous les niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !