La start-up aixoise Connected Garden développe Archibald. Un petit jardinier virtuel qui propose une aide personnalisée aux jardiniers amateurs. L’application devrait être mise sur le marché en mars 2020. Avec lui, tout le monde peut avoir la main verte.

Archibald, c’est le petit nom de cette technologie développée par la start-up aixoise Connected Garden, installée au Technopôle de l’environnement de l’Arbois. Ce petit assistant numérique a été conçu pour vous aider à prendre soin de votre jardin en proposant une aide personnalisée.

A l’aide de leur smartphone, Archibald aide les utilisateurs à bien choisir leurs plantes en fonction de leur terre, connaître cette dernière ou encore veiller sur les jeunes pousses. Comment ça marche ? Ce coach jardinier virtuel est doté d’un capteur grâce auquel les données sont récupérées permettant ainsi l’analyse de la terre, la luminosité et le climat. Des informations qui permettent ensuite via son application de proposer un choix de plantes parfaitement adaptées à l’environnement de l’utilisateur.

Achats de plants et/ou graines, terreau, arrosage, produits d’entretiens… Plus de 200 milliards de dollars. C’est le montant dépensé chaque année par les ménages pour leurs jardins ou balcons dans le monde.

Les petits conseils « verts » d’Archibal

Les services proposés ne s’arrêtent pas là : la solution en réalité augmentée prodigue également des conseils pratiques afin de chouchouter ses plantes. Là, place à la reconnaissance d’images. Il suffit d’identifier, une fois, ses plantes avec son smartphone et Archibald affiche des pastilles colorées sur les plantes qui nécessitent une attention particulière.

Archibald offre ainsi une solution écologique au jardinage. Grâce aux conseils personnalisés sur le bon choix des plantes, l’application permet de réaliser une sorte de microgestion de son jardin, qui vient ainsi réduire l’utilisation des engrais mais aussi de l’arroser qui intervient désormais en fonction des besoins réels.

, Une start-up aixoise invente Archibald, un jardinier virtuel pour réussir votre potager, Made in Marseille

Déjà primée

D’après son fondateur, Olivier Ayasse, avec un taux de pénétration du marché de seulement 5 %, la société pourrait ainsi contribuer à la séquestration de 22,07 millions de tonnes de CO2 par an. De quoi aider à revitaliser un certain nombre d’espaces vides ou abandonnés.

L’application devrait être sur le marché au mois de mars 2020. Actuellement, Connected Garden lève des fonds – 200 à 300 K – pour mettre un dernier coup d’accélérateur au développement de son application.

La start-up sera également présente au CES de Las Vegas en 2020. Elle a déjà reçu un CES Innovation Award dans la catégorie « Smart Home » lors du CES Unveiled de Paris l’année dernière. Connected Garden a aussi été primé en début d’année d’un award dans la catégorie « Climate Change Innovator ». Connected Garden a également remporté la médaille d’Or du service innovant à l’occasion de « la Nuit du Jardin », organisée par Promojardin, en mars 2019, organisé au grand Rex, à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !