La start-up Blue a parcouru du chemin depuis sa participation au CES de Las Vegas. À l’origine d’une machine capable de créer un détergent multifonction, elle a récemment lancé une campagne de financement participatif afin de pouvoir produire 2 000 prototypes.

Nous vous parlions déjà de la start-up aixoise Blue, lors de sa participation au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas en janvier dernier. Damien Oursel et ses deux associés ont mis au point une machine permettant de créer un produit ménager désinfectant 100% naturel et unique pour toutes les surfaces. Les seuls ingrédients utilisés sont de l’eau, du sel et du vinaigre, activés par le processus d’électrolyse.

« Le CES nous a apporté une grande exposition médiatique. Depuis, on a fini de concevoir notre machine et des prototypes qui ont été fabriqués en présérie. Ils sont actuellement en test chez des utilisateurs, des crèches, des entreprises spécialisées dans la tech… », nous confie Damien Oursel.

L’objectif de la campagne de financement déjà dépassé

Enregistré auprès des instances de santé, leur produit final est actuellement en cours de campagne de financement participatif sur la plateforme kiss kiss bank bank. Le but : fabriquer 2 000 pièces. « On a déjà dépassé l’objectif fixé. Les premières pièces devraient être livrées à partir de mi-mai », continue le fondateur.

En attendant d’avoir les premiers retours de son prototype, la start-up Blue œuvre déjà à l’élaboration d’un autre produit, cette fois non pas désinfectant mais ultra dégraissant, à utiliser pour la lessive ou la vaisselle. « Les premiers résultats sont corrects, nous allons pouvoir entrer dans une phase de recherche beaucoup plus poussée », conclut Damien Oursel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !