Des jeans 100 % recyclés et recyclables, tissés à partir de plastique marin, sont confectionnés à Marseille. La marque de made in France 1083 a redonné vie à l’atelier Création Anaïs qui emploie huit personnes près de la gare Saint-Charles.

Ne cherchez pas une date pour ce nom « 1083 », il s’agit de la distance maximale qui sépare les différentes étapes de transformation des produits de la marque française. Et pour les Marseillais qui souhaitent un jeans éco-responsable en plastique marin recyclé et 100 % recyclable, cette distance est encore plus courte.

En effet, la marque de vêtements 1083 a sorti cette année le « premier jeans recyclé, 100% recyclable et consigné tout en restant made in France ».  « Made in Marseille », plus précisément, car ils sont assemblés à l’atelier Création Anaïs, près de la gare Saint-Charles.

📍 Circuit-court
Toutes les étapes de fabrication du jeans Infini sont réalisées en France :
• teinture : Pont-de- Labeaume (07)
• tissage : Coublanc (71)
• confection : Marseille (13)
Le fil recyclé est quand à lui créé en Espagne à 80 km de la frontière française

Un jean recyclable, à partir de plastique marin recyclé

Ces jeans sont tissés avec du polyester créé à partir de plastique marin recyclé. Qu’ils soient fabriqués à Marseille a du sens. Ce n’est plus un secret, La Méditerranée est la mer la plus polluée aux déchets plastiques du monde. Selon le WWF, qui présentait en 2018 un rapport alarmant sur la situation, « la concentration de plastique en mer Méditerranée est 4 fois plus élevée que dans “l’île de plastique” du Pacifique Nord ».

C’est donc un fil 100 % recyclé qui sert à tisser le jean Infini. Il est composé de bouteilles plastiques et de déchets marins recyclés. Associé à des boutons, fils à coudre et étiquettes de la même matière, ce travail de recherche « monomatière » a permis de concevoir un jeans 100% recyclable.

, À Marseille, des jeans fabriqués en plastique marin recyclé et 100 % recyclables, Made in Marseille

Pour aller plus loin vers le zéro déchet, la marque encourage le recyclage en consignant ses jeans. Ainsi, en fin de vie, il sera possible de les renvoyer gratuitement et de recevoir en échange une consigne de 20 €. Ce jeans sera alors broyé, puis retransformé en fil afin d’en fabriquer de nouveaux. La boucle est bouclée.

📍 Où les Marseillais peuvent l’acheter ?
Aujourd’hui, la marque 1083 ne dispose pas encore de boutique ou de dépôt à Marseille. Il faudra se rendre à Aix-en-Provence ou à Toulon pour se procurer les jeans Infini

Face aux délocalisations, le circuit-court redonne vie à l’entreprise marseillaise

Un modèle qui semble également vertueux d’un point de vue économique. L’atelier marseillais Création Anaïs produit entre 1 000 et 1 500 de ces jeans recyclés par mois, et emploie 8 personnes. « On projette d’en embaucher plus prochainement », confie le gérant Edouard Birgin.

Une dynamique à peine pensable il y a quelques années, alors que l’atelier créé en 1993 ne comptait plus que deux employés durant la vague de délocalisation des années 2 000. Cette nouvelle collaboration avec la marque 1083, dans une logique de circuit-court et de made in France, a permis à l’entreprise de retrouver sa santé économique.

À lire aussi

Un commentaire

  1. Bon sang ! Mais il n’y a pas de plastique ” eco ” responsable! Le plastique n’est recyclable que 2 fois ! Et encore, il faut y ajouter du plastique neuf.
    2- il n’y a pas de plastique ” marin ”! Ce sont nos poubelles qui sont dans la mer. Or, de la façon dont c’est dit, on a l’impression que c’est la mer qui produit le plastique !
    Le seul emballage écologique, est celui qu’on utilise pas !
    J’invite ceux que ça intéresserait de porter ces jeans à imaginer l’odeur dans un vêtement tout synthétique….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !