C’est une exposition originale et interactive que propose l’artiste Nicolas Debru alias Lasko, aux Docks Village. Après le succès d’« Hyperconnexion » et « Graine de Champion », il est de retour avec « Human World Inside ». Quand le digital sublime l’art pour découvrir Marseille autrement.

Il y a « The bag girl », « the green man », « the creator », ou encore « the Dj ». Plus que de simples œuvres d’art qui habillent les murs des Docks Village, ces créations graphiques ont un pouvoir d’attraction particulier. D’interaction !

« Human World Inside », c’est la nouvelle exposition signée Lasko. 17 portraits de Marseillais(es) connus ou méconnus du grand public qui vous embarquent dans leur Marseille, à travers leur passion. « J’aime cette ville et de manière générale, les rencontres. On me présente toujours de nouvelles personnes », confie l’artiste, son chapeau vissé sur la tête. Depuis dix ans, ce Marseillais d’adoption, spécialiste de la vidéo, aime jouer avec de nouvelles écritures digitales.

, « Human World Inside » fait découvrir Marseille dans les yeux d’une personnalité, Made in Marseille

Pour « Human World Inside », il a travaillé pendant presque un an et « casté » ses « personnages », pour « que le projet reste très éclectique », explique-t-il, devant ses réalisations pixelisées. Dans une explosion de couleurs savamment étudiée, elles sont d’abord le résultat de deux photos : une de Marseille associée à celle de la personnalité sélectionnée qui, envoyées à un algorithme, donnent naissance à une image d’un nouveau genre.

Une minute chrono

L’exposition peut ainsi se vivre de cette manière, tout simplement, en flânant d’un sourire à un autre. « Et ce lieu s’y prête bien. Ça matche avec ce côté minimaliste, la pierre, le patrimoine marseillais, et ça s’intègre pleinement dans la dynamique d’animation que Cindy [Chagrouri, directrice des Docks Village] veut impulser ici », souligne Nicolas Debru. « D’ailleurs, elle est dans un accompagnement artistique. On s’est vu début juin et très vite l’exposition a été mise place. Je suis très content d’exposer ici, ça a du sens, car les Docks, c’est quand même un bâtiment très impressionnant, avec une histoire, une référence à Marseille… » 

, « Human World Inside » fait découvrir Marseille dans les yeux d’une personnalité, Made in Marseille

Un lieu atypique pour une exposition qui l’est tout autant et qui offre bien plus encore au visiteur : une expérience interactive en un clin d’œil. Une minute chrono, c’est le temps qu’il faut pour entrer dans la vie d’un défenseur de l’environnement, d’une danseuse qui exprime son art devant le Mucem, dans un jeu de miroir, d’un chef qui magnifie ses plats, ou d’un Jedi, pour les amoureux de Star Wars, qui révèle quelques astuces du maniement du sabre… « On pourrait penser que ce sont des tutos, mais des tutos de vraie vie », sourit l’artiste. « Un minute c’est un temps court et riche à la fois. C’est un format qui permet aussi la concentration du visiteur par rapport à notre ère numérique. Pour lire le contenu sur le téléphone, ça se prête mieux pour aller jusqu’au bout ».

Le Marseille de leur cœur entre leurs mains

Ces petites capsules vidéos ont ainsi été scénarisées, filmées et montées selon le même processus créatif, pour donner une écriture cohérente et originale. La technique, elle, repose sur l’installation d’une mini-caméra sur le cœur, à l’aide d’un harnais. A travers leurs yeux et entre leurs mains, le voyage commence. « Toutes ces personnes n’ont pratiquement jamais vécu cette expérience, ce n’est pas comme si on fixait la caméra directement sur eux, c’est différent de la positionner à cet endroit, sur le cœur. On est presque dans la réalité augmenté », reprend Lasko.

Pour vivre cette expérience immersive, il suffit de positionner son smartphone sur le QR code sous le portrait.

Un lien s’affiche. « On clique dessus et la vidéo du personnage apparaît. Au bout d’une minute, la caméra sort du corps est virevolte en selfie et le personnage se dévoile à la caméra », explique Lasko, qui a choisi ce procédé « pour conserver un certain mystère et donner envie aux gens de venir découvrir qui se cache derrière ces portraits. En l’espace de 20 minutes, on peut faire le tour de Marseille ».

Le concept se réplique déjà à l’étranger

Le plus, c’est la présence des personnalités qui pourront de temps à autres faire l’honneur de leur présence, « et cela va créer une dynamique », exprime Cindy Chagouri. Certains d’entre eux ont  apposé leur signature sur leur portrait, à l’occasion de leur passage.

Le succès est déjà au rendez-vous puisque l’exposition va être répliquée à Moscou, puis en Guadeloupe, avec l’appui de son associé Fabien Da Luz. Le concept de Lasko qui permet de découvrir une ville, un pays ou un organisme à travers ses habitants, leurs tribulations, leurs passions, grâce à une caméra placée sur leur cœur, s’exporte donc à l’international. L’aventure « inside » Marseille est à vivre jusqu’au 26 juillet.


Les Docks Village
10 Place de la Joliette – 13002 Marseille.
Du lundi au samedi de 11h à 18h – Place du Marché
Vidéos à découvrir chaque jour, et en avant-première, dès le 24 juin sur www.humanworldinside.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !