Aubagne et Marseille signent un premier pas vers la métropole ? C’est ce qu’il semblerait. En effet, pour faire face au mauvais fonctionnement du territoire de la vallée de l’Huveaune, à cheval entre les périmètres de l’Agglo d’Aubagne et de l’Etoile présidée par Sylvia Bathélémy (UDI) et celui de Marseille Provence Métropole présidé par Guy Teissier (Les Républicains), les élus de la plupart des collectivités locales étaient réunis ce matin. L’objectif ? Mettre en place ensemble un projet d’aménagement cohérent pour redynamiser cette vallée qui possède malgré de grandes difficultés, des atouts exceptionnels. Comment ? En créant un schéma de référence qui permettrait de définir des projets à venir sur le territoire.

Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
Robert Assante (adjoint aux transports MPM), Alain Rousset (1er adjoint au maire d’Aubagne), Sylvia Barthélémy (Présidente de l’Agglo), Guy Teissier (Président de MPM), Valérie Boyer (maire des 11e et 12e arrondissements)

L’objectif de ce projet est immense. Il s’agit en effet de revitaliser l’un des secteurs les plus stratégiques de l’agglomération marseillaise sur le plan économique. La vallée de l’Huveaune, du nom du fleuve qui la compose, est un cœur économique du territoire doté d’un fort potentiel mais actuellement freiné par un manque de coordination de ses acteurs et un territoire fragmenté.

Un territoire immense le long de l’Huveaune et des atouts inexploités 

Le premier des atouts est la taille de ce territoire, une immense vallée de 120 hectares avec un potentiel de développement énorme autour de secteurs comme :

  • Saint-Mitre
  • La zone des Paluds à Aubagne
  • Le pôle Alpha entre Aubagne et la Penne-sur-Huveaune
  • La ZAC de la Capelette
  • Le nouveau quartier du Vélodrome (pour savoir plus, rendez-vous par ici)
  • Et la Barasse avec sa nouvelle gare de trains régionaux (pour savoir plus, rendez-vous par ici)

Cette vallée a un rayonnement régional qui lui permet d’attirer des habitants de tous les environs. Elle accueille d’ailleurs des entreprises de renom comme Gemalto du côté des Paluds, la FNAC ou Printemps du côté de la Valentine ou encore Heineken.

« La vallée de l’Huveaune est le premier corridor commercial de l’agglomération marseillaise avec 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires, ce qui est supérieur à Plan de Campagne. Le problème ici réside dans la coordination des différentes entreprises et dans la gestion des parkings et des accès » Solange Biaggi, adjointe au maire de Marseille en charge du Commerce

Comment faire un projet cohérent tous ensemble ?

Oui parce que c’est bien là que réside la solution. En fédérant tous les acteurs du territoire, public et privé, accompagnés par le cabinet INTerland. Comme le souligne Guy Teissier lors de la visite de presse « C’est une démarche unique et exemplaire car elle associe deux EPCI (l’Agglo et MPM), trois communes (Aubagne, La Penne-sur-Huveaune et Marseille), les services de l’Etat, le Conseil départemental et le Conseil régional. »

A l’instar de ce qui se fait sur Euroméditerranée depuis 20 ans, avec une gouvernance et une réflexion partagée entre tous les élus, la vallée de l’Huveaune pourrait retrouver sa grandeur. Sylvia Bathélémy se prend même à rêver « Je rêve d’un nom comme la renaissance de la vallée de l’Huveaune plutôt que de parler de schéma de référence« .

« C’est une démarche unique et exemplaire car elle associe deux EPCI (l’Agglo et MPM), trois communes (Aubagne, La Penne-sur-Huveaune et Marseille), les services de l’Etat, le Conseil départemental et le Conseil régional. » Guy Teissier

Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
La zone de la Valentine vue du ciel : un ensemble incohérent entre villas et zones commerciales

Les axes du futur projet

Pour mettre en place un projet d’ensemble et inscrire plus tard des recommandations d’aménagement dans les documents d’urbanisme (PLU, SCOT, PDU, PLH), il faut d’abord définir les axes de développement à court, moyen et long termes. Il faudra quand même être patient pour que cette ambition se transforme en un projet concret sur le terrain. En attendant, les collectivités ont dégagé les axes de travail :

  • l’économie : en attirant de nouvelles entreprises capables de s’installer dans les meilleures conditions, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. L’objectif là aussi est de miser, comme l’expliquent les responsables de MPM, « sur le secteur de la Valentine Vallée Verte vers des PMI et PME qui ont besoin de surface pour s’implanter dans la métropole ». Mais aussi en favorisant le développement d’entreprises existantes et très porteuses comme l’usine Heineken qui produit à Marseille la moitié de son stock en France.
  • le transport et l’accessibilité : en commençant par le doux rêve de Guy Teissier qui a encore évoqué son envie de conclure rapidement le dossier du métro jusqu’à Saint-Loup (pas de date évoquée pour le moment). L’inauguration récente de la gare de la Barasse et d’un parking relais à venir dans les prochains mois est un premier pas vers une desserte en transports en commun. L’accessibilité en retravaillant les accès aux niveaux des entrées et sorties d’autoroutes pour faciliter la circulation.
  • l’environnement avec entre autre l’amélioration des eaux de l’Huveaune, un défi de taille… mais aussi la gestion des risques d’inondation dans un secteur très urbanisé.
  • l’habitat : avec la construction réfléchie de nouvelles zones de logements associées à des équipements pour les habitants (crèches, écoles, terrains de sport ou bibliothèques), mais également la construction de logements sociaux.

Bref, une vaste opération qui devrait se mettre en place dans les quelques années à venir, mais qui est absolument nécessaire de bien penser pour ne pas une nouvelle fois passer à côté d’un potentiel inouï.


LES GRANDS SECTEURS A TRANSFORMER

La Valentine Vallée Verte : l’avenir de la métropole ?

Sur un territoire très vaste situé au sud de l’autoroute A50 autour de la nouvelle usine Chocolaterie de Provence (anciennement Nestlé), la Vallée Verte est LE projet phare de re-développement du secteur de la Valentine. Le site comporte 32 000 m² de locaux existants (répartis en 3 bâtiments dont 2 à usage d’entrepôts et d’activité et 1 bâtiment mixte de bureaux et activité). Actuellement, le site accueille 500 collaborateurs, 1 000 d’ici 18 mois et à terme, 5 000 personnes.

Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
La Vallée Verte © JZ
Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
Le plan d’aménagement avec les nouvelles constructions à venir en blanc et les locaux existants en noir et gris © JZ

Le plus : un « campus » de bureaux innovant en matière de développement durable axé notamment sur des services à destination des entreprises désireuses de s’implanter :

  • une navette gratuite pour les salariés de la zone qui dessert tout le secteur de la Valentine
  • des bornes Totem Mobi (petits véhicules en libre service) pour recharger votre véhicule électrique (en savoir plus ici)
  • un projet de grand parc boisé au coeur de la zone pour les salariés avec un parcours santé et une zone de détente ombragée
  • un projet de construction d’un bâtiment avec conciergerie et centre de fitness
  • un projet de crèche de 40 berceaux
Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
Un véhicule en libre service et 100% électrique sur place © JZ

Aubagne déjà à l’attaque

La ville d’Aubagne a présenté ce matin la consultation en cours sur le futur PLU qui comprend déjà des projets pour redynamiser le centre-ville à la fois sur le plan économique et commercial mais aussi d’un point de vue naturel et paysager. Sylvia Bathélémy, présidente de l’Agglo nous a confié que « Les habitants d’Aubagne peuvent actuellement consulter le projet de PLU qui devrait être validé en 2017, une fois que le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRi) lié à la présence de l’Huveaune en plein centre-ville sera fixé« . A ce moment là, les élus locaux pourront lancer des projets importants pour redonner le lustre d’antan à un centre-ville un peu tristounet…

Vallée de l'Huveaune, La Vallée de l’Huveaune se prépare à d’immenses projets de transformation, Made in Marseille
Sylvia Barthélémy et Alain Rousset, 1er adjoint au maire d’Aubagne devant les panneaux du futur PLU exposés à l’Espace des Libertés

2 commentaires

  1. Très bonne initiative, mais en espérant que tous les secteurs de la future métropole porteront des projets similaires à celui-ci, car le développement de la future métropole d’Aix/Marseille doit se faire par tous les secteurs et villes qui compose la future métropole.

  2. Tout cela est bien beau, mais ce qui contribue au rayonnement d’un territoire, à son attractivité, à son développment, c’est de ne pas mettre la charrue avant les boeufs et de prévoir dans toute initiative économique et politique une place à la première pierre de l’édifice à savoir : penser aux équipements de services publics éducatifs, santés , culturels et sociaux et de les inscrire dans un shéma de cohésion sociale du territoire. CQFD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Ne ratez rien de l'actualité
marseillaise avec notre
newsletter gratuite.

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine
les meilleurs articles de Made in Marseille