Le nouvel « écoquartier » du Vélodrome sort de terre

Un nouveau quartier est entrain de sortir de terre à proximité du centre-ville de Marseille. Encore sans nom… On l’appellera le « quartier du Vélodrome » puisqu’il s’agit en effet de nouveaux bâtiments qui s’élèvent autour du nouveau stade. Piloté par Cirmad, développeur immobilier du groupe Bouygues Construction, le chantier bat son plein et les nouveaux habitants devraient s’installer avant l’Euro 2016. Le futur quartier vise même une labellisation « écoquartier » grâce à ses toitures photovoltaïques et sa boucle de chaleur créée à partir de la station d’épuration. 

Le quartier en projet © SCAU

quartier-stade-velodrome-marseille

Imaginé par l’architecte marseillais Didier Rogeon, le programme immobilier d’accompagnement du stade Vélodrome propose sur une surface globale de 100 000 m² Shon :

  • Côté rue Teisseire : une résidence intergénérationnelle de 43 logements seniors et 90 logements étudiants vient d’ouvrir, et 4 bâtiments de logements locatifs sont encore en chantier ;
  • Et côté Huveaune : 12 000 m² de bureaux, une résidence étudiante de 196 lits, 2 bâtiments de logements pour un total de 210 appartements et 2 hôtels, un Mariott 4 étoiles et un B&B 2 étoiles sont en construction.

La résidence intergénérationnelle © Julia Zecconi

marseille-residence-velodrome

 

Futurs logements côté Huveaune © Julia Zecconi

 

ecoquartier-stade-velodrome-logement

 

Balade au bord de l’Huveaune pour piétons et cyclistes © Julia Zecconi

promenade-pieton-huveaune-marseille-velodrome

Le premier écoquartier de la ville ?

Le quartier du Vélodrome a été imaginé comme un modèle de développement durable. La réalisation des travaux d’aménagement est conduite dans le respect des conditions d’attribution du label « écoquartier », selon les critères du Grenelle de l’Environnement :

  • constructions répondant aux nouvelles normes énergétiques BBC Effinergie
  • création d’une boucle de chaleur sur les effluents de la station d’épuration
  • récupération des eaux pluviales servant à l’arrosage des espaces verts
  • production d’énergies renouvelables
  • création de parcs paysagers et aménagement des berges de l’Huveaune
  • utilisation de modes de transports propres : vélos (création d’une nouvelle station) et circulation piétonne.

L’implantation des bâtiments privilégie également l’accès à la lumière naturelle pour ses habitants et optimise la consommation d’énergie.

Le centre commercial ne verra pas l’Euro 2016

Le centre commercial © Benoy

centre-commercial-velodrome-prado

Le centre commercial de 22 000 m² côté rond point du Prado qui a pris du retard et ne sera terminé qu’en 2017.  Conçu par les cabinets d’architectes Benoy et Didier Rogeon, il comprendra notamment un grand magasin, une grande surface alimentaire, des moyennes surfaces et des commerces de proximité. Il sera composé de deux bâtiments (bâtiment principal et bâtiment Michelet) organisés autour d’un mail ouvert à l’extérieur, surmonté d’une canopée qui le protège des intempéries et constitue une véritable cinquième façade. 

Pour tout savoir sur le centre commercial, c’est par ici

Une nouvelle clinique Monticelli – Vélodrome

En orange, la future clinique Monticelli – Vélodrome © Didier Rogeon Architecte

Prévu dans le cadre du PIA, la future clinique Monticelli-Vélodrome portée par Générale de Santé sera mise en chantier en févri

Un des points forts du projet, ce quartier tout neuf en centre-ville accueillera d’ici deux ans une clinique ambulatoire de 12 blocs opératoires dédiés à l’orthopédie et l’ophtalmologie, en plus d’un laboratoire et des équipements de radiologie (IRM, échographie…). Elle sera gérée par la Générale de Santé. Le projet, imaginé par l’architecte Didier Rogeon, intègre une surface de 5 683 m², dont 1 000 m² de parking et une unité d’hébergement en hospitalisation complète de 24 lits. En effet, en complément de la prise en charge ambulatoire et pour répondre à des activités plus complexes, le centre disposera d’une petite unité d’hospitalisation à vocation de très courte durée.

« Je me réjouis de la création à Marseille de la clinique Monticelli – Vélodrome, portée par la Générale de Santé dans le cadre de la reconfiguration du Stade Vélodrome et dédiée à la chirurgie ambulatoire. Avec ce nouvel établissement, Marseille prouve une nouvelle fois son excellence dans la qualité de son offre de soins et dans les domaines de pointes notamment sportifs, reconnue à travers le monde entier« , a déclaré récemment Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille et Sénateur des Bouches-du-Rhône.

« La clinique Monticelli qui sera transférée sur ce nouveau centre, en est déjà un des plus beaux exemples à Marseille, avec un taux ambulatoire exceptionnel de 72%. Le nouveau Centre qui lui sera dédié au Vélodrome, est un projet à la fois innovant et structurant, pour ce type de nouvelles pratiques chirurgicales. Il marque notre volonté de renforcer notre présence à Marseille » selon Filippo Monteleone, Directeur général délégué de Générale de Santé. 

 

Commentaires Facebook

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE