La Ville et la Métropole ont annoncé leur souhait de créer une course « au grand large » inédite dans l’histoire des Jeux Olympiques. Elle ferait le tour de la Corse au départ du Mucem, où un véritable village des JO se dessine.

Il ne s’agit pour l’instant que d’une « idée », une « intention », portée conjointement par la Ville de Marseille et la Métropole Aix-Marseille-Provence. En effet le communiqué commun des deux collectivités reste vague sur les détails du projet qui vient d’être discuté avec Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques 2024 : « agrandir le périmètre d’accueil et d’organisation des épreuves de voile accueillies à Marseille ».

Les instances locales espèrent notamment rajouter au programme des épreuves de voiles accueillies à Marseille en 2024, « une course au grand large », qui prendrait le départ devant le Mucem.

, Marseille veut accueillir la plus grande course de voile de l’histoire des JO, Made in Marseille
photo : amp Métropole et Ville de Marseille

Le tour de la Corse en 4 à 5 jours, Tony Estanguet « trouve que c’est une bonne idée »

Jusqu’ici, un site d’animations public, “le Live Site”, était évoqué au pied du Mucem, sur l’esplanade du J4, pour les JO 2024. Mais toutes les épreuves de voile devaient avoir lieu sur le plan d’eau de la base nautique du Roucas Blanc. « Nous souhaitons rajouter une épreuve aux JO 2024 de voile à Marseille : une course au grand large », nous confie Didier Réault, adjoint au Maire de Marseille délégué à la Mer, Littoral, Nautisme et Plages. 

, Marseille veut accueillir la plus grande course de voile de l’histoire des JO, Made in Marseille
Le projet initial de « Live Site » sur l’esplanade du Mucem est aujourd’hui qualifié de « marina olympique piétonne » qui devrait s’étendre jusqu’au J1

Elle prendrait le départ au pied du Mucem pour faire le tour de la Corse en 4 ou 5 jours. « La plus longue course de l’histoire des JO, une épreuve inédite », explique l’élu.

« Ce serait un départ et une arrivée magnifiques dans le centre de Marseille », rajoute-t-il, « Le public pourrait l’admirer de la Digue du Large qui serait alors accessible. Au pied du Mucem, de la Major, du J1, le Vieux-Port en arière plan , quelles images magnifiques pour les médias ». Selon lui, Tony Estanguet « trouve que c’est une bonne idée », et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques tranchera prochainement. 

Peut-être l’idée d’épreuves de voile en centre-ville de Marseille est-elle inspirée par la finale de la course mondiale Sail GP prévue en septembre 2019 ? Des catamarans ultra-rapides s’affronteront au large du Mucem et du J1. Les spectateurs pourront admirer la course sur des gradins installés sur la Digue du Large.

, Marseille veut accueillir la plus grande course de voile de l’histoire des JO, Made in Marseille

« C’est un événement mondial de voile qui a choisi cet endroit pour leurs épreuves, ce n’est pas pour rien », nous répond Richard Miron, adjoint au Sport de la Ville de Marseille. « Cette idée nous plaît, mais c’est le Comité d’organisation des JO qui tranchera. Ils (Sail GP) vont faire des gradins sur la Digue du Large, ce qui est fabuleux pour le public », conclut Richard Miron.

Si la course est acceptée par les instances olympiques, cela devrait également confirmer la création du « Live Site » ou la « marina olympique pédestre », comme la Métropole la qualifie désormais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !