La marque marseillaise Espigas propose plusieurs types de chaussures : baskets, sneakers, tennis… et surtout, le produit phare, les espadrilles. Une partie de la production est réalisée à Marseille par des travailleurs en situation de handicap à l’ESAT du Rouet dans le 12e arrondissement.

« En réalité, toute cette aventure a commencé avec un voyage », nous explique Olivier Perret, co-fondateur de la marque de chaussures Espigas. En 2013, Olivier et sa femme accompagnés de leurs cinq enfants quittent Marseille pour s’offrir un long voyage. Arrivés à Seattle, ils achètent un camping-car et partent sur la route jusqu’à Ushuaïa, l’extrémité sud du continent sud-américain. Une aventure qui dure un an au total. Au moment de replier bagage, la famille prend la direction de l’Argentine afin de prendre un avion et de revendre le véhicule. C’est là qu’ils découvrent les alpargatas, ces espadrilles argentines particulièrement appréciées des gauchos, les cow-boys locaux.

, Espigas, la marque de chaussure marseillaise qui mise sur la solidarité, Made in Marseille
Olivier Perret, co-fondateur d’Espigas

« On trouvait que ces chaussures offraient à la fois un certain look, du confort, de la simplicité, de l’élégance et donc en rentrant on a décidé de lancer notre marque en 2014 », se souvient Olivier Perret. Pour plus de confort, ils décident de placer une semelle orthopédique dans la chaussure à la place de la traditionnelle corde. Les entrepreneurs ont également choisi de diversifier leur offre en proposant également des baskets ou des sneakers. Le point commun à tous les modèles ? Une semelle blanche et un tissu coloré.

, Espigas, la marque de chaussure marseillaise qui mise sur la solidarité, Made in Marseille

, Espigas, la marque de chaussure marseillaise qui mise sur la solidarité, Made in Marseille

Une collaboration avec un ESAT

Si la grande majorité de la production se fait à l’étranger (Chine et Amérique du Sud), l’entreprise est parvenue à rapatrier une partie de sa production. Environ 10 % des chaussures Espigas sont en effet produites à l’Etablissement et service d’aide par le travail (ESAT) du Rouet, situé dans le quartier Saint-Jean du Désert (Marseille, 12e). Entre cinq et dix personnes en situation de handicap travaillent ici pour le compte de l’entreprise. Yassine Morsi en fait partie : « j’aime la matière et le travail de collage. Je suis fier de faire mon travail quand je vois une chaussure qui sort de l’entreprise ». « C’est un travail dans lequel il faut être très minutieux », renchérit Tony Paine, autre travailleur de l’ESAT.

, Espigas, la marque de chaussure marseillaise qui mise sur la solidarité, Made in Marseille
L’atelier de l’ESAT du Rouet

Chacun des employés est polyvalent, il a été testé sur chacune des taches. « Au départ, j’ai constitué l’équipe, je les ai testés. Aujourd’hui, ils sont autonomes et le client est satisfait donc c’est très satisfaisant », se félicite Dominique Mannarino, moniteur d’atelier à l’ESAT. Sur chacune des paires vendues, Espigas verse 2 € à l’association Matto Grosso qui lutte contre l’extrême pauvreté au Pérou, en Bolivie et en Equateur. Une manière de plus de concilier business et engagement social.

Infos pratiques
Où les trouver ? Sur www.espigas.fr ou dans leur boutique éphémère du 15 rue de la République, 13002 Marseille
Tarifs : 35 € à 79 € selon le modèle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !