Jusqu’au 11 juillet, David Pluskwa présente « Gestes croisés», un duo où les artistes Feng Ge et Eduardo Mata Icaza confrontent leur expression et leur perception du geste. Avec la même exigence qu’il a mise dans sa collection d’art moderne, David Pluskwa a ouvert ses portes à bon nombre de plasticiens, français et étrangers. Il s’est ainsi constitué un fonds remarquable dans lequel on rencontre les signatures d’artistes comme Erro, Robert Combas, Peter Klasen, César et d’autres.

David Pluskwa, [Exposition] Les gestes se croisent à la Galerie David Pluskwa, Made in Marseille

Dans ce lieu minimaliste et immaculé de blanc, l’accent est mis sur le Street-Art, avec des artistes incontournables et de jeunes nouveaux talents, et maintenant, à travers ce nouveau duo, sur un nouvel expressionnisme figuratif. Ce qui motive par-dessus tout le galeriste marseillais, c’est de susciter des rencontres artistiques porteuses de thématiques originales. C’est sans nul doute le cas pour « Gestes croisés », exposition qui réunit les œuvres de deux artistes nouveaux entrants : Feng Ge et Eduardo Mata Icaza. 

« Gestes croisés » nous invite à la découverte des deux premiers artistes figuratifs de la « team », qui, l’un comme l’autre, sont venus à la rencontre du Galeriste avec une envie commune de partager leurs émotions et leur travail. Le mouvement, le geste, la signification du geste, les messages associés au mouvement, voilà ce qui rassemble ces deux artistes dans ce duo dans lequel le sous-entendu interpelle.

Deux artistes, deux concepts

Une quinzaine de toiles, toutes réalisées pour cette exposition, se répondront dans leur suggestion d’un message au détour d’un mouvement, d’un geste, d’une posture. Si Feng Ge a déjà exposé à la Galerie David Pluskwa Art Contemporain, au sein de collectives, Eduardo Mata Icaza rejoint les murs blancs de ce lieu dédié à l’art contemporain pour la première fois. Tous deux installés dans notre région, Forcalquier pour Feng Ge et Marseille pour Eduardo Mata Icaza, ces artistes ont déjà franchi les frontières : Eduardo Mata Icaza a exposé à Londres et au Costa Rica et Feng Ge, en Chine.

Eduardo Mata Icaza est né et a grandi au Costa Rica. À partir de 2002, il entame des études aux Beaux-Arts de l’Université du Costa Rica. Il y explore diverses techniques et modes d’expressions : entre la céramique, la sculpture, la gravure, l’illustration, l’histoire de l’Art ou le dessin, l’artiste en devenir choisit ne pas choisir.

Son élan créatif se concentre finalement sur l’humain, les échanges, les rencontres et les contrastes de la vie. Entre ombres et lumières, Eduardo se joue des paradoxes, des oppositions. Chez le jeune plasticien, blanc et noir, tout et rien, perfections et imperfections se côtoient sans complexe dans des œuvres puissantes et saturées.

David Pluskwa, [Exposition] Les gestes se croisent à la Galerie David Pluskwa, Made in Marseille


EXPOSITION du 25 juin au 11 juillet 2015

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi de 14h30 à 19h et sur rendez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !