Pour le quatrième épisode de notre dossier du mois consacré aux cultures urbaines : plongée dans l’univers du skate à Marseille. Sport spectaculaire pour les uns, dégradation de l’espace public pour les autres, le skate est aussi un catalyseur pour les jeunes.

Pour Victor Campillo, skater régional reconnu et fondateur de la team BMG, les rues de Marseille sont un terrain de jeu, de découverte et de rencontres. Si certains passants et riverains considèrent leur discipline comme un spectacle gratuit, d’autres voient les skaters d’un mauvais œil, s’emparer de l’espace public et le dégrader.

Alors qu’il s’agissait au début d’une pratique très “underground“, le skate s’est aujourd’hui popularisé et institutionnalisé. Il sert notamment de vecteur d’éducation et d’émancipation, comme dans le quartier de la Belle de Mai où l’école de skate BSM donne des cours aux plus jeunes.

Underground ou institutionnel, dans la rue ou dans les skate-parcs, plongez dans les multiples facettes du skate à Marseille :


Le dossier du mois

Chaque mois, durant une semaine, made in marseille explore un aspect de la ville.

Pour ce mois de février, la rédaction s’est penchée sur les cultures urbaines dans notre ville. Marseille est connue comme une des portes d’entrées de la culture hip-hop en France grâce notamment au groupe IAM. Qu’en est-il aujourd’hui ? Rap, graff, skate… autant de perspectives que nous avons essayé de creuser dans le cadre de notre dossier du mois de février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !