Il suffit de franchir le 30e étage de la tour La Marseillaise pour se rendre compte du potentiel de Marseille. Ville méditerranéenne, ouverte sur la mer et les collines, offrant de multiples perspectives de développement… Et les dirigeants du World Trade Center, soutenus par la Chambre de Commerce (CCIMP), l’ont bien compris. En y installant une plateforme de bureau et d’événementiel qui tutoie les sommets de Marseille : le Sky Center, ils espèrent créer “un lieu pour vendre” et faire rêver.

Ici, c’est le lieu le plus simple pour démontrer ce qu’est la métropole : la mer, le port, le territoire. C’est un lieu vitrine, c’est énorme !” s’est enthousiasmé Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP lors de l’inauguration.

Le Sky Center est la nouvelle place pour faire du business, plutôt haut de gamme, à Marseille et dans la métropole. Installé aux derniers étages de la tour La Marseillaise, imaginée par le célèbre architecte Jean Nouvel et fraichement inaugurée à l’automne, le Sky Center vient compléter l’offre de bureaux et d’espaces événementiels du World Trade Center. Du côté du centre-ville, rue Henri Barbusse, le City Center, siège de l’institution, organise depuis sa récente rénovation de nombreux séminaires et congrès. Une offre articulée avec le Palais de la Bourse, siège historique de la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence.

, Sky Center, la nouvelle place forte du business qui veut valoriser Marseille, Made in Marseille
Des bureaux avec vue sur la ville et sur la mer © DR

 

Devenir la grande capitale d’Europe du sud

Avec ce nouveau lieu, la métropole Aix Marseille Provence entend étoffer son offre pour le tourisme d’affaires. Congrès, séminaires, salons, foires, … Le territoire peut s’appuyer sur une multiplicité de lieux, misant chacun sur des caractéristiques différentes. De quoi séduire les investisseurs. Du Parc Chanot, au Palais du Pharo en passant par le Palais de la Bourse, le futur J1, la casa Delauze, la villa Gaby, le City Center, et maintenant le Sky Center, Marseille veut se positionner comme “grande capitale d’Europe du sud” explique Jean-Luc Chauvin.

“A l’époque de la Datar (Ndlr :Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale), le rayonnement d’une métropole se mesurait à l’importance de ses centres d’affaires” explique Jean-Daniel Beurnier, président du World Trade Center depuis quelques jours. “Avec la tour La Marseillaise, aujourd’hui on mesure toute la dimension qu’a pris Marseille. Il n’y a pas de skyline sur la côte française comme celle là“. Un lieu comme le Sky Center “va nous permettre d’attirer de grands événements et d’aller chercher des clients non pas français mais internationaux, car maintenant, nous avons la dimension de nos ambitions” poursuit-il.

, Sky Center, la nouvelle place forte du business qui veut valoriser Marseille, Made in Marseille
Jean-Daniel Beurnier, Jean-Luc Chauvin et Paul Chaffard lors de l’inauguration © JZ

De son côté, Paul Chaffard, élu à la CCIMP et président d’honneur du World Trade Center, rappelle des chiffres prometteurs “Aujourd’hui on a d’avantages de gros événements, souvent des événements internationaux. Au premier semestre, nous avons signé 60 événements au City Center. L’entreprise Toyota par exemple va venir passer 3 jours“. Et à chaque gros événement, ce sont les hôtels et les restaurants du centre-ville qui en profitent. “On a aussi signé 13 événements sur le Sky Center pour le premier semestre, et 24 options d’événements. C’est toujours plus compliqué de vendre un événement sans que le client ne visite le lieu”  poursuit Paul Chaffard. Maintenant que le Sky Center est ouvert, nul doute qu’il aura les arguments pour convaincre.

Et pas question pour les dirigeants locaux de parler de concurrence entre tous les lieux. Ici, on parle de complémentarité. “Vous savez, on a de la place. Il est nécessaire que l’on crée de l’offre pour attirer les gens qui veulent venir de l’extérieur. Et au contraire, aujourd’hui, on a une sous offre et il faut accélérer. Le vrai sujet, c’est ça. On manque d’offres de haut niveau pour attirer des investisseurs étrangers. Il y aura d’ici quelques années le J1 et des bureaux dans les tours à côté qui vont sortir de terre, le port va aussi lancer une opération de bureaux à côté du Silo.” précise Jean-Luc Chauvin.

“Aujourd’hui, une entreprise peut organiser son cocktail de bienvenue au Sky Center, tenir son congrès au City Center et recevoir ses hôtes pour un dîner de gala dans le grand hall du Palais de la Bourse” détaille Jean-Daniel Beurnier.

Offrir aux visiteurs une “Sky Experience”

Au delà d’un simple lieu de bureaux et d’événement, le Sky Center se veut tourné vers les technologies et la culture pour offrir aux visiteurs, une expérience unique. Dès l’entrée, vous êtes accueillis par le robot Pepper, qui vous guidera dans votre découverte des lieux.

, Sky Center, la nouvelle place forte du business qui veut valoriser Marseille, Made in Marseille
Le robot Pepper accueille les invités © JZ
, Sky Center, la nouvelle place forte du business qui veut valoriser Marseille, Made in Marseille
L’espace d’accueil à l’entrée du Sky Center avec les oeuvres des artistes © DR

Une application de réalité augmentée qui valorise les éléments remarquables et les grandes filières d’excellence du territoire a également été imaginée, pour proposer aux visiteurs et potentiels investisseurs de s’approprier le territoire en quelque instants, avec un format ludique et novateur. Côté culture, des artistes comme le Marseillais Philippe Echaroux, Romain Frocquet ou Speedy Graphito sont exposés dès l’entrée.

Avec sa jauge de 250 personnes en journée et 500 personnes le soir, quand la tour se vide, le Sky Center promet déjà de faire tourner beaucoup de têtes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !