Lors de ses vœux à la presse en tant que présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal a évoqué sa possible candidature à la mairie de Marseille en 2020.

Alors qu’elle présentait ses vœux à la presse ce vendredi 18 janvier, la présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, a été interrogée sur sa possible candidature aux élections municipales de Marseille en 2020.

« Je ne m’interdis rien », a-t-elle répondu, en rappelant que « ce n’est un secret pour personne, [Marseille] j’y suis née, j’y ai fait mes études, j’y ai travaillé, j’y suis extrêmement attachée. Quand je me suis engagée en politique, c’est pour défendre ma ville en priorité, et mon territoire. […] Quand on voit la situation actuelle, la montée des populismes… Je ne laisserai jamais ma ville tomber ».

Elle a tout de même évoqué ses responsabilités départementales et métropolitaines, deux institutions qui devraient fusionner dans les années à venir. Responsabilités qui ne semblent pas incompatibles avec la mairie de Marseille. « Il faut que cette ville réussisse parce qu’elle a tous les avantages pour. Et pour le territoire aussi. Car quand on a dans un territoire une ville qui fait 860 000 habitants sur 2 millions, on ne peut pas dire “on ne s’en intéresse pas”», avant de rappeler une deuxième fois en conclusion : « donc je ne m’interdis rien ».

Plusieurs candidats à droite pour la mairie de Marseille ?

Alors que dans sa famille politique, le sénateur Les Républicains Bruno Gilles s’est déjà déclaré candidat pour le mairie de Marseille en 2020, Martine Vassal serait directement concurrente si elle se présentait : « Le sénateur Bruno Gilles est un de mes amis proches. Il a engagé une campagne de réflexion qui est extrêmement intéressante, et que je soutiens, car c’est important de demander son avis à la population. Mais je crois que ce qui est important aujourd’hui, c’est l’action et les résultats. De permettre à nos habitants de mieux vivre, et au territoire de se développer comme il se doit », a déclaré la présidente de la Métropole.

Alors qu’un journaliste lui demandait si elle serait la candidate de la droite aux élections municipales, elle a répondu : « Pourquoi que de la droite ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !