La ville de Marseille, propriétaire des 17 hectares du Parc Chanot, rassemblant parc des expositions et palais des congrès au rond-point du Prado (8e), veut moderniser et transformer cet espace qui accueille depuis 1906, de nombreuses manifestations et notamment la Foire internationale de Marseille.

A l’occasion du renouvellement de la délégation de service public (DSP) pour la gestion du site, détenue par la Safim jusqu’en décembre 2019, la ville de Marseille a annoncé qu’elle souhaitait transformer et moderniser le parc Chanot pour le rendre plus attractif. Une délibération sera votée au conseil municipal du 25 juin et comprend deux scenarii :

  • Un scénario 1 qui reprendra les fonctions actuelles du parc des expositions à 120 millions d’euros
  • Un scénario 2 qui intègrera en option une nouvelle fonction événementielle avec un grand équipement multifonctions de type « Grande salle événementielle » à 200 millions (soit une salle de spectacles à 80 millions d’euros)

A titre d’exemple, l’Arena de Bordeaux et ses 11 300 places, inaugurées en janvier dernier, a couté 75 millions d’euros. Le Dôme et l’Arena du Pays d’Aix, deux plus grandes salles de la métropole aujourd’hui, c’est 8500 spectateurs maximum.

Une Arena plus grande que le Dôme pourrait voir le jour au parc Chanot

, Une grande salle événementielle pour détrôner le Dôme au parc Chanot ?, Made in Marseille

Yves Moraine

Pour la ville de Marseille, malgré la dimension métropolitaine d’une grande salle de spectacles qui attire des spectateurs de tout le département, et l’inauguration récente de l’Arena du Pays d’Aix, ce choix se justifie de la façon suivante “les deux principales salles de jauge moyenne (Ndlr : le Dôme et le Palais des sports) ne répondent plus aux besoins actuels, et créer une salle de ce type permettrait, outre l’accueil de manifestations de grande ampleur, de repenser l’organisation et la répartition des événements à l’échelle de la Ville.”

Une façon de signer l’arrêt de mort du Dôme aux alentours de 2027 dont les travaux de rénovation, nécessaires, avoisineraient les 20 millions d’euros ? “Pas nécessairement”, selon Yves Moraine, maire du secteur et président de la majorité LR au conseil municipal. “On est au début d’un processus, et dans cette DSP, on exige la rénovation d’un certain nombre de halls pour accueillir toujours plus de congrès. On rajoute simplement une variante et la possibilité de créer cette salle de spectacles. On verra si les candidats répondent à cette offre de variante et si c’est celle-ci qui est choisie… Vous savez, si on n’anticipait pas, on nous le reprocherait, parce que dans 10 ans, on nous dirait, “le Dôme ne fonctionne plus, qu’est-ce que vous faites ?” Là, on offre la possibilité à ceux qui seront là dans 10 ans (Ndlr : la nouvelle équipe municipale) d’en reconvertir une, de la réhabiliter, ou de faire tout autre chose…”

Et le Palais des sports dans tout ça ? “On avait envisagé de le faire entrer dans cette DSP, mais c’était trop complexe à mettre en place au niveau juridique, donc on ne l’a pas fait. Moi, je souhaite que le palais des sports reste à cet endroit là. Il faudra faire un certain nombre d’investissements pour le mettre à niveau, mais je crois qu’il a trouvé son public, notamment avec l’Open 13.” Pour rappel, Palais des sports, hors période “Open 13”, accueille environ deux événements par mois, soit en moyenne un week-end sur deux.

, Une grande salle événementielle pour détrôner le Dôme au parc Chanot ?, Made in Marseille

Benoit Payan

Pour Benoit Payan, chef de file de la majorité socialiste marseillaise, c’est à coup sûr la fin du Dôme qui se joue ici “Je ne pense pas que deux salles de spectacles aussi grandes soient compatibles à Marseille. Donc derrière, quelle est la volonté de la majorité municipale sur ce projet ? Si l’on construit une nouvelle salle, on va forcément détruire le Dôme… qui est en gestion municipale directe et représente une gestion lourde pour la ville. Cette future salle au parc Chanot qui serait gérée en DSP viendrait alléger tout ça ! Si cela se concrétisait, c’est donc une grande entreprise et non plus la ville qui pourra gérer la vie culturelle et nocturne à Marseille… Donc, pour moi cette DSP soulève une vraie question. Le Dôme est un équipement public majeur, en plutôt bon état, mais qui pourrait être rénové pour quelques millions d’euros et cette nouvelle salle viendrait le canibaliser. Et quel intérêt aurait-on à canibaliser le Dôme, si ce n’est pour le détruire et construire autre chose à la place ?

Quel projet pour transformer le parc Chanot ?

Le complexe événementiel qui n’a pas changé depuis les grands travaux entrepris dans les années 1960, doit désormais se moderniser pour rester en concurrence avec les autres grandes métropoles françaises. La ville souhaite un lieu plus ouvert au grand public, un lieu plus moderne et plus attractif.

Une partie du projet serait prise en charge par la municipalité et les collectivités locales, et une autre par le privé qui en aurait la gestion totale.

, Une grande salle événementielle pour détrôner le Dôme au parc Chanot ?, Made in Marseille

La configuration actuelle du parc Chanot

Principes d’aménagement urbain, pris en charge par la collectivité :

  • Aménagement d’une grande allée plantée publique réservée aux piétons et aux autres modes de circulation douce, traversant le Parc Chanot du Rond-point du Prado à l’esplanade de l’Orange Vélodrome, pour relier au-delà auPalais des sports, au futur parking relais et au métro Dromel. L’entrée côté Rond Point du Prado pourra être reconfigurée afin de bénéficier d’un espace paysager d’agrément, par exemple avec miroir d’eau et fontaine sèche
  • Création d‘une grande esplanade paysagère au centre du Parc Chanot, permettant à la fois des usages urbains et l’organisation de foires, salons ou village d‘exposition en pein air;
  • Développement de la végétalisation du site, valorisation dela présence de l’eau (réduction des ilôts de chaleur) et aménagement d’espaces de détente et de convivialité;
  • Poursuite de l’aménagement du Rond Point du Prado, permettant d’unifier l’espace public derrière les grilles historiques.

Dans le scénario 1, les travaux d’aménagement urbain représentent entre 24,8 M€ HT et 25,9 M€ HT, contre 27,6 M€ HT et 28,8 M€ HT pour le scénario 2.

Principes des travaux à réaliser sur les bâtiments, pris en charge dans le cadre du contrat :

  • Démolition du Grand Palais obsolète et reconstruction sur deux niveaux, avec conservation de sa façade qui sera déplacée pour permettre la création d’un parvis en lien avec l’esplanade Ganay
  • Démolition du Palais de la Méditerranée et du Palais Phocéen devenus inadaptés et reconstruction de nouveaux halls, permettant d’atteindre une surface minimale de 40 000 m2 d’exposition/salon
  • Organisation des circulations logistiques différenciées des flux piétons par l’arrière des bâtiments, qui disposent tous d’aires et de dépôts logistiques.Création de liaison au niveau R+1 entre les principaux halls, existants et nouveaux,par des passerelles
  • Création d‘un bâtiment appelé « Espace prestige », qui accueillera des fonctions de réception/restauration, conférences /exposition, performances, évènements particuliers etc., et fera la liaison entre plusieurs halls du site. Ce bâtiment contemporain, à l’architecture remarquable et visible, pourrait devenir un élément singulier et vecteur de la nouvelle identité du parc Chanot. Il pourrait par exemple être construit en R+1, sur pilotis ou suspendu, avec une toiture terrasse accessible.

Loïc Fauchon, président de la Safim, s’est confié à notre micro le 14 juin dernier “Quand nous aurons lu le cahier des charges, nous vous dirons si nous sommes candidats à la reprise du site, bien évidemment nous souhaitons l’être. Notre expérience depuis des années peut être utile.”

, Une grande salle événementielle pour détrôner le Dôme au parc Chanot ?, Made in Marseille

Le parc Chanot accueille chaque année le salon des entrepreneurs

Un partenariat entre la Safim et l’OM pour reprendre en main du parc Chanot ?

Aujourd’hui, cette hypothèse reste à l’état de rumeur. Les deux protagonistes, Loïc Fauchon et Jacques Henri Eyraud, président de l’OM, ont botté en touche lors d’une conférence de presse, menée en partenariat, pour la prochaine édition de la Foire de Marseille. Car en effet, si le propriétaire de l’OM, le milliardaire américain Frank McCourt qui a bâti son business sur la promotion immobilière, n’a jamais caché son intérêt d’investir dans l’immobilier marseillais en se renseignant dès son arrivée sur le potentiel foncier autour du stade, détenu par Bouygues, le projet du parc Chanot pourrait être une réelle aubaine pour le club. L’américain aurait visité le site en début d’année selon LaProvence.

, Une grande salle événementielle pour détrôner le Dôme au parc Chanot ?, Made in Marseille

Conférence de presse de la Foire de Marseille 2018 en partenariat avec l’OM

Pour la Safim et son président “Maintenir les activités de congrès au parc Chanot est une nécessité. C’est une richesse d’avoir un tel lieu dans le centre-ville, de surcroit à côté du stade Vélodrome dans un quartier qui est en train de changer. Il aurait été incohérent d’imaginer délocaliser le centre d’affaires vers la périphérie de la ville, dans les collines. On voit bien malgré la vétusté de certains de nos lieux que nous avons une attractivité exceptionnelle. Il y a même un petit effet Macron, la France devient à la mode, et les congrès se tournent de plus en plus vers nous comme destination privilégiée. Donc, si d’ici quelques années, Marseille dispose d’un parc Chanot entièrement modernisé, ce sera un atout. Bien sur, on veut un lieu aussi ouvert au public, ce qui est d’ailleurs déjà le cas, même si peu de personnes le savent. Certains habitants viennent y faire leur footing ou promener leur chien.

Un lieu ouvert au public ? Une idée qui séduit tout de même aussi le chef de file de l’opposition Benoit Payan “La vraie question pour ce projet, n’est pas celle d’ouvrir le parc Chanot sur la ville, de pouvoir le traverser pour reconnecter ce quartier, ça j’y suis favorable, mais de savoir quelle relation va se créer entre l’entreprise qui va organiser et gérer le parc Chanot et la ville. Aujourd’hui, le montage juridique proposé en DSP ne me convient pas du tout, et je me pose des questions sur les volontés de la ville et de l’OM notamment. C’est quoi le métier de Frank McCourt ? Moi, ce que je ne veux pas, c’est que le service public soit absent du parc Chanot. Je trouverais ça rocambolesque !”

La Safim veut un peu plus d’animations mais pas d’hôtel

Aujourd’hui, il manque de l’animation pour faire vivre le parc Chanot. La question des hôtels, je ne pense pas que ce soit nécessaire. Les gens qui viennent pour des salons ou des congrès, veulent tous se loger près du Vieux-Port. Quand vous leur dites qu’il y a quelques hôtels dans le quartier, ils vous répondent qu’ils veulent se loger en centre-ville, parce qu’il y a de l’animation, des restaurants. Donc oui, il faut en faire un lieu plus animé en journée, en liaison avec le nouveau centre commercial du Prado qui vient d’ouvrir. Qu’il y ait des lieux avec des terrasses pour que les Marseillais viennent déjeuner ou prendre un verre après le travail...” nous confie Loïc Fauchon.

La Foire de Marseille non délocalisable même pendant les travaux ?

En aucun cas, il ne faudra interrompre la Foire car ce sera la fragiliser. On peut parfaitement s’organiser pour pouvoir en même temps assurer la permanence de la Foire pendant les travaux. D’autant que si vous délocalisez une fois, vous changez les habitudes des gens… Et si vous sortez la Foire de Marseille, cela peut être extrêmement contraignant pour les visiteurs” conclut l’intéressé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !