Au coeur du quartier Belsunce, Coco Velten est un nouveau lieu hybride à mi-chemin entre social, entrepreneuriat et culture. Cette structure unique en son genre doit favoriser la réinsertion de personnes à la rue depuis peu. Elle se voit aussi en lieu de vie en synergie avec le quartier qui l’entoure.

La rue Bernard du Bois (Marseille, 1er) se situe à l’extrémité nord du quartier Belsunce, à deux pas de la porte d’Aix. Au n°16 de cette rue se trouve l’ancienne Direction des Routes, une bâtisse de 4 000m² dont la rénovation est quasi achevée. On y trouve le Centre de culture ouvrière (CCO) Velten et un centre d’animation. Bientôt les habitués auront de la compagnie.

En effet, d’ici quelques semaines, Coco Velten doit voir le jour. Il s’agit d’un projet d’occupation temporaire du bâtiment d’une durée de trois ans. Ce lieu aux multiples facettes doit accueillir à la fois un centre d’hébergement d’urgence, une programmation culturelle et des entreprises ou associations de l’économie sociale et solidaire. Il s’agit d’impulser une dynamique de quartier et de venir en aide à des personnes en difficulté.

, Coco Velten, un projet social et culturel hybride au coeur de Belsunce, Made in Marseille
Coco Velten se situe rue Bernard du Bois à Belsunce

Un projet d’hébergement d’urgence à destination de personnes vivant à la rue va voir le jour dans cette bâtisse. Pas moins de 80 places seront disponibles, réparties sur deux étages en chambres individuelles ou collectives. « L’une des particularités de Coco Velten est de proposer de l’accueil 24h/24 contrairement aux centres d’accueil classique dont les pensionnaires doivent partir le matin », nous explique Pascal Fraichard, directeur régional du Groupe SOS. Les espaces modulables pourront accueillir les familles comme les personnes seules dans des logements particuliers ou des colocations.

Un accueil d’urgence

En priorité, ce sont les personnes qui viennent d’arriver à la rue qui sont visées. « On sait que plus les personnes restent à la rue, plus elles ont du mal à retrouver un logement. On vise donc des personnes qui appellent pour la première fois pour un hébergement d’urgence, mais il y aura aussi des places pour des personnes en difficulté repérées lors de maraudes ou de signalements. Nous travaillons étroitement avec les acteurs sociaux déjà existants », poursuit Pascal Fraichard.

, Coco Velten, un projet social et culturel hybride au coeur de Belsunce, Made in Marseille
Le lieu a été pensé pour permettre les rencontres entre différents publics.

Les porteurs du projet Coco Velten ont imaginé un lieu ancré dans son quartier. Il ne doit aucunement en être déconnecté. Ces nouveaux arrivants vont apporter une énergie nouvelle dans le quartier et faire tourner les boutiques. « On a pensé, par exemple, à faire un système de tickets restaurants pour les personnes hébergées en urgence chez nous qui donnera droit à un repas dans un restaurant du quartier », précise Pascal Fraichard. Une manière de (re)sociabiliser des personnes en difficulté et de faire fonctionner l’économie hyper-locale.

Yes We Camp, Groupe SOS Solidarités et Plateau Urbain aux commandes

Le projet de Coco Velten est porté par trois structures : Yes We Camp, le Groupe SOS solidarités et Plateau Urbain. L’association Yes We Camp, qui coordonne le projet, aura notamment à charge le volet culturel du lieu. Il faut dire que l’association n’en est pas à son coup d’essai en matière d’animation culturelle et d’aménagement d’un espace. En témoignent leur camping éphémère à l’Estaque en 2013, le projet Foresta ou encore, à Paris, les Grands Voisins.

Ainsi à Coco Velten, un théâtre, une cantine ou encore des activités sportives seront mises en place. L’idée est de créer une alchimie entre les personnes hébergées, le lieu et les habitants du coin. « Nous avons organisé des chantiers participatifs avec des habitants du quartier pour les intégrer au projets. Nous travaillons avec le centre social et l’association Contact Club qui sont bien implantés sur Belsunce », explique Sophia Daoud coordinatrice du projet chez Yes We Camp. « Nous avons déjà reçu des propositions de participation de la part d’habitants », se réjouit-elle avant de poursuivre : « pour que Coco Velten soit un lieu de vie du quartier, on organisera tout un tas d’événements comme des projections de films, des concerts, des repas, des soirées, pour que les habitants s’approprient ce lieu »

, Coco Velten, un projet social et culturel hybride au coeur de Belsunce, Made in Marseille
Le bâtiment est situé à deux pas de la porte d’Aix où se trouvent de nombreux cafés et restaurants.

Pour ce qui est des structures résidentes, un appel à candidature a été lancé au mois de septembre. « Nous avons reçu 92 candidatures pour un total de 3500 m² demandés alors que nous ne disposons que de 850 m² », se félicite Océane Vilbert de Plateau Urbain. Au total, 36 structures ont été retenues : « il s’agit de projets sociaux, écologiques, culturels, d’artisans, d’artistes… ». Ils ont été retenus sur la base de trois critères : la complémentarité avec les autres structures, l’apport à Coco Velten et au quartier et enfin les besoins du demandeur. « Si la structure avait un besoin urgent en espace pour son activité on l’a pris en compte », précise Océane Vilbert. Les associations et entreprises sélectionnées entreront dans leurs nouveaux locaux à partir du 17 décembre, en attendant les résidents de SOS Solidarités en janvier.


Le projet Coco Velten est temporaire. Il est d’une durée de trois ans et s’inscrit dans le cadre du projet Lab Zéro. Le bâtiment Velten appartient à l’Etat qui projette de le vendre. Dans l’attente de cette vente et pour éviter des frais d’entretien, il a été soumis à un appel à projet. « Si l’Etat estime que c’est une réussite, on  pourra reproduire ce type d’initiative ailleurs », estime Pascal Fraichard de SOS Solidarités. Une expérimentation d’un genre nouveau donc, qui espère faire des émules.

3 commentaires

  1. Je m’occupe depui plus d’1mois d’1 italienne qui vit dans larue sous un porche d’école (boulevard des dames) impossible de l’abfiter dans l’immeuble qu’il pleuve pu qu’il vente…elle réfuse chaque soir obstinément…elle préfère rester sous la pluie. Nous lui avons acheté une bâche pour s’abriter…des vêtements pour se changer, une bouilloire pour qu’elle ne meurt pas de froid et nous la nourrissons chacun à notre tour…que pouvez vous faire pour elle?….je vous laisse mes coordonnées à tout hasard.

  2. J ai laissé un commentaire qui a disparu pour secourir une SDF Italienne en détresse qui dort dans la rue et dont je m’occupe chaque soir en la nourrissant
    En la protegeant …que pouvait vous faire pour elle?.. mon tel 06 14 98 43 36

  3. Ici n’habitent pas italien , que de voleurs et draguer. Comment je peux contacter avec direction de structure. Je suis résident et mon appareil de photo était disparu de la chambre. Et j’ai pas droits regarder caméra! Pour quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !