Le Département des Bouches-du-Rhône avait investi 100 millions d’euros dans le Plan pour Marseille en 2016. Les 151 opérations prévues devraient être engagées avant la fin de l’année. Une convention complémentaire devrait être signée en 2019 avec un investissement supplémentaire du Département de 50 millions d’euros.

Ce lundi matin, Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille et Martine Vassal, présidente (LR) du département des Bouches-du-Rhône, présentaient le bilan du Plan pour Marseille, signé fin 2016. Le Département avait alors investi 100 millions d’euros pour accélérer les projets de proximité et du quotidien nécessaires aux Marseillais et réalisables en quelques années.

Éducation, culture, sécurité, sport, rénovation… 151 projets à court terme entraient dans ce plan et seront tous engagés d’ici la fin de l’année 2018 selon le maire de Marseille. Mais le département s’engage à poursuivre la démarche en engageant 50 millions supplémentaires dans la poursuite du plan.

Tous les projets engagés avant la fin de l’année

Le département avait choisi de concentrer son aide directe sur quatre grandes thématiques à Marseille : l’éducation et la jeunesse, la sécurité, le patrimoine et la culture, et le sport. 151 opérations ont ainsi été financées en moyenne à 70% par le département.

Sur les 100 millions d’euros, le tiers a été alloué à l’éducation, soit 32,7 millions d’euros. De nombreux travaux ont été financés, ainsi que la création de la deuxième École de la 2e chance, et des groupes scolaires Allar (15e), et du Rouet (8e).

22 millions d’euros ont été investis dans la Culture et le patrimoine. La restauration de l’Église des Réformés, de la fontaine du palais Longchamp ou de l’Opéra municipal ont été financés grâce à ce plan.

, Le département rajoute 50 millions d’euros aux 100 déjà engagés pour Marseille, Made in Marseille
Ouvrez les portes de l’Opéra de Marseille

20% de l’enveloppe financière du département ont été attribués à la sécurité. Dont 15 millions d’euros pour les pompiers, afin de renouveler leur parc d’engins avec l’acquisition de deux bateaux-pompes, et la construction de nouveaux centres d’incendies et de secours (9e et 12e).

Les équipements sportifs sont aussi au cœur du Plan pour Marseille avec un budget de 11 millions d’euros pour la rénovation, entre autres, du Bowl du Prado, de la piscine Vallier, et du stade de la Pomme.

Près de 13 millions d’euros restants ont été investis dans des opérations foncières ou de rénovation telles que la nouvelle mairie des 1er et 7e arrondissements de Marseille, la rue Paradis, ou le nouveau centre social de la Rouguière.


À lire aussi :


50 millions de plus en 2019 ?

La majorité des chantiers sont engagés, et ils le seront tous d’ici la fin de l’année selon Martine Vassal. La présidente du département s’est engagée à rallonger l’enveloppe de 50 millions d’euros en 2019, pour la signature d’une convention complémentaire du Plan pour Marseille.

Cette rallonge devra toutefois être votée par l’Assemblée départementale en décembre prochain pour le budget primitif 2019.

Jean-Claude Gaudin s’est réjoui de cet engagement « qui nous permettra d’aller encore plus vite et plus loin »., a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !