Sans surprise, Martine Vassal (LR) a été élue ce matin Présidente d’Aix Marseille Provence Métropole. Elle succède ainsi à Jean-Claude Gaudin (LR), quelques jours après sa démission. Elle affrontait lors de ce vote, Marc Poggiale, communiste et représentant du mouvement Métropole à gauche.

Martine Vassal a été élue par 181 voix sur 203 votes exprimés et rassemble ainsi de nombreux élus d’opposition, notamment les socialistes, qui n’avaient pas présenté de candidat.

, Martine Vassal élue nouvelle présidente d’Aix Marseille Provence Métropole, Made in Marseille

Les nouveaux vice-présidents de la métropole (mise à jour en direct)

  • 1er vice président : Roland Blum, adjoint au maire de Marseille
  • 2e vice président : Richard Mallié, maire de Bouc Bel Air, conseiller départemental
  • 3e vice président : Patrick Boré, maire de la Ciotat
  • 4e vice président : Georges Rosso, maire du Rove
  • 5e vice président : Gérard Bramoulle, 1er adjoint d’Aix en Provence
  • 6e vice président : Danielle Milon, maire  de Cassis, vice présidente au Tourisme du Département
  • 7e vice président : Pascal Montecot, maire de Pélissanne
  • 8e vice président : Roland Giberti, maire de Gémenos
  • 9e vice président : Gérard Gazay, maire d’Aubagne
  • 10e vice président : Eric Le Dissès, maire de Marignane
  • 11e vice président : Martine Césari, maire de Saint-Estève-Janson
  • 12e vice président : Didier Khelfa, maire de Saint-Chamas
  • 13e vice président : Michel Roux, premier adjoint au Maire de Salon-de-Provence
  • 14e vice président : Frédéric Collart, Professeur de médecine, ex vice-président de la Métropole en charge de la santé
  • 15e vice président : Georges Cristiani, maire de Mimet
  • 16e vice président : Daniel Gagnon, maire de Cornillon Confoux
  • 17e vice président : Arlette Fructus, présidente des GIP Marseille Rénovation Urbaine et Politique de la Ville, a battu Solange Biaggi
  • 18e vice président : Christian Burle, maire de Peynier, a battu Jean-Pierre Serrus
  • 19e vice président : Henri Pons, maire d’Eyguières
  • 20e vice président : Bernard Jacquier, avocat, conseille territorial (MPM)

Les compétences de la métropole

Aix Marseille Provence Métropole regroupe les 92 communes de l’aire métropolitaine marseillaise, d’Aix-en-Provence à l’Etang de Berre, en passant par Aubagne, La Ciotat, etc. Jusqu’en 2020, date à laquelle devrait se faire la fusion avec le Département des Bouches-du-Rhône, les principales compétences de la métropole sont les suivantes :

  • Le développement et l’aménagement économique, social et culturel : création de zones d’activités, développement économique, équipements culturels, sportifs ou socio-éducatifs
  • L’aménagement de l’espace métropolitain : élaboration du Plan local d’urbanisme et du Schéma de cohérence territoriale (SCoT)
  • Politique de l’habitat : logement, amélioration du parc immobilier
  • Politique de la ville
  • Assainissement et eau
  • Cimetières, crématoriums métropolitains
  • Abattoirs et marchés d’intérêt national
  • Gestion des déchets ménagers et assimilés
  • Plan climat air-énergie territorial
  • Lutte contre la pollution de l’air, transition énergétique
  • Gestion des milieux aquatiques

, Martine Vassal élue nouvelle présidente d’Aix Marseille Provence Métropole, Made in Marseille

Les premières réactions des élus d’opposition

Jean-David Ciot (socialiste) “Félicitations pour votre élection. La fusion du département et de la métropole serait une chance pour le grand territoire que nous voulons. Je vous remercie aujourd’hui de la porter et je suis content qu’on le fasse ensemble, c’est pour ça que le groupe que je préside n’a pas porté de candidat. Nous serons extrêmement vigilants sur la répartition des compétences. Il faut rendre aux communes la gestion de proximité, comme la voirie, pour qu’elles redeviennent de vraies collectivités, car aujourd’hui elles ne gèrent quasiment plus rien.”

Eugène Caselli (socialiste) “Après la phase de stabilisation de la métropole depuis sa création en 2016, pour laquelle je remercie Jean-Claude Gaudin, nous voici à la phase de développement pour notre collectivité.”

Marc Poggiale (Métropole à gauche) “Toutes mes félicitations, c’est le candidat malheureux qui vous le dit. Cette candidature avait vocation à représenter tout ce que nous souhaitons mettre en place depuis 2016. Cette métropole souffre avant tout de la profondeur des inégalités sociales et d’un manque de moyen. Nous avons la conviction qu’une des clés de la réussite réside dans le recentrage des compétences de la métropole : les transports, l’enseignement supérieur et recherche ou l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !