Fin 2022, la CMA CGM inaugurera un nouveau bâtiment de bureaux de 80 mètres de haut sur la skyline d’Euroméditerranée, entre la tour de l’architecte Zaha Hadid et la nouvelle tour La Marseillaise de Jean Nouvel. L’architecte libanaise Hala Wardé de l’agence HW Architecture, proche collaboratrice de Jean Nouvel, a été choisie, comme on vous l’expliquait en septembre dernier.

La nouvelle tour Mirabeau accueillera des bureaux de la CMA CGM et de Bouygues, sur 21 500 m2. Son nom a été choisi en référence au nom du Mirabeau 1, bâtiment de 6 étages et siège historique où s’est implantée la compagnie maritime CMA CGM après sa relocalisation à Marseille. Aux côtés de la future tour Mirabeau et de la tour La Marseillaise, on retrouvera également les tours H56 et H99, livrées normalement en 2021 et 2022.

« Ce bâtiment singulier est un assemblage de volumes simples, variations de blancs et d’argent en écho avec l’écume de la mer et ses reflets changeants. Il est couronné par un volume exceptionnel orienté vers les horizons marins. » explique l’architecte.

Pour la construction de la Tour Mirabeau, Hala Wardé, partenaire de Jean Nouvel pour le Louvre Abu Dhabi, a imaginé un bâtiment-phare tourné vers la Méditerranée.

  • Au sommet de la tour, un lieu emblématique, évoquant la forme d’un conteneur maritime, proposera des espaces partagés (bureaux, salles de réunion, lieu de réception)
  • Une façade de verre et d’aluminium qui jouera avec la trajectoire du soleil, les reflets du ciel et de la mer
  • Un assemblage de volumes simples de 85 mètres de hauteur, offrant des points de vue imprenables sur la rade de Marseille
  • Aux deux derniers niveaux, deux grandes terrasses avec une vue panoramique sur la ville et la mer
  • À chaque étage de bureaux, des plateaux de plus de 1 000 m2 divisibles en deux et bénéficiant d’un espace extérieur

A cette occasion, Tanya Saadé Zeenny, Directeur Général Délégué du Groupe CMA CGM, a déclaré : « Cette nouvelle tour est un projet symbolique situé à l’emplacement de l’immeuble où Jacques Saadé a fondé la CMA en 1978. Il s’inscrit dans la continuité de notre engagement et de notre ancrage pour le territoire. »

Sur une surface de 21 500 m2, les 21 étages de bureaux ont été pensés pour répondre aux nouveaux usages et modes de travail.

Des services ouverts sur l’environnement urbain :

  • Café connecté ouvert toute la journée, conciergerie
  • Espaces partagés et réceptifs
  • Location de postes de travail et de salles de réunion
  • Un sky lounge : des espaces de réception dans les deux derniers étages, avec terrasses extérieures

Des bureaux propices au bien-être des utilisateurs :

  • Plateaux lumineux avec vue dégagée sur la mer et la ville
  • Flexibilité dans l’aménagement des bureaux et adaptation aux exigences du flex office.
  • Parking en sous-sol pour les motos et les voitures
  • Parking sécurisé pour les nouveaux modes de transport urbains (vélos, trottinettes…)
  • Accès direct aux transports en commun (tram, bus, train…)
  • Plateaux optimisés pour être économiques

Un bâtiment à la pointe en matière environnementale et au coût de fonctionnement réduit :

  • Certification HQE Bâtiment durable niveau “Très performant”
  • Niveau “Very Good” du label BREEAM
  • Connexion à la boucle d’eau de mer “Thassalia” qui utilise l’énergie thermique marine pour réduire de 70 % les émissions de gaz à effet de serre
  • Conception bioclimatique de l’enveloppe du bâtiment qui permet de baisser de 40 % la consommation énergétique

Les projets non retenus

Par le passé, Rudy Ricciotti avait été sélectionné pour réaliser ce projet, avant qu’il ne soit abandonné. Mais, d’autres architectes s’étaient également positionnés, comme l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni à qui l’on doit les Archives Départementales ou The Camp.

10 commentaires

  1. Cette nouvelle tour ne pourra être aussi laide que la marseillaise .Comment a t on pu laisser commettre ça .L’architecture passe encore mais les couleurs ! Ce rouge qui descend du ciel comme une immense traînée de rouille ,c’est d’une laideur à pleurer surtout vu de la mer .

  2. Une tour, c est que du bonus, c est gratuit ça rapporte gros, ça rempli le papier glacé. Attribuer un permis de construire c est bien plus facile que de s occuper des transports en commun et de la circulation. La vIlle est infectée par les voitures. La corniche, une autoroute au dessus de la mer, une honte. Réserver une seule voie aux vélos, le we, pouvoir y amener nos banbins… Mais non! Vivement que ça change.

  3. Ce rouge rouille descendant du ciel est à l’image de Marseille et son économie ainsi que son habitat rouillé depuis des siècles faisant place aux bandits de grands chemins comme aux bandits à la petite semaine à qui la frime laisse paraître rouler sur l’or alors qu’ils n’ont même pas de quoi se rouler un joint.

  4. Je vis à Marseille depuis 5 ans, j’aime cette ville malgré de nombreuses critiques que je puisse dire sur la séparation entre les “quartiers riches” que l’on entretient scrupuleusement et les quartiers dits : “pauvres” que l’on enferme dans la saleté et l’insécurité . J’ai choisi de vivre avec mari et enfants dans ces quartiers populaires alors que mes moyens financiers me permettaient de vivre ailleurs, mais j’ai vu sur la mer alors… Je vois de chez moi la tour CMA CGM que je trouvais mal placée, trop près de la mer, mais depuis que l’équipe de Jean nouvel a construit cette chose horrible à côté (genre échafaudages géants qu’on espère ne plus voir à la fin des travaux!), je me dis que la tour de verre n’est pas si mal en définitive! Il ne faut pas aller bien loin pour admirer des architectures novatrices: Montpellier, Toulouse, Lyon pour la France. Mais pour ceux qui peuvent financièrement voyager , quel plaisir des yeux de regarder les tours de Milan, de Barcelone, d’Amsterdam, de Montréal et tant d’autres. Je suppose qu’à Marseille, il y a du copinage avec des euros à la clé, peu importe si c’est moche!

  5. Le soucis en France c’est. Le. Copinage pourquoi choisir des des_constructivistes
    Il y a tellement d’architectes géniaux et avant gardistes… Le. Des constructivisme c était bien dans les années 80.. Marseille a toujours 2 longueurs de retard dommage

  6. @ – Des immeubles-tours à profusion ! La Ville de Marseille est-elle destinée à ressembler aux cités américaines ?

  7. J’aime beaucoup ces tours, de toute maniere avec le développement demographique élevé nos villes sera obligatoire.
    85 metres est plutot ridicule pour appelé ça une tour, surtout que la mairie à placer une limite de hauteur à ne pas dépasser notre dame de la garde qui culmine a 154 metre, pourquoi ce limiter, je comprends pas, pourquoi limiter le développement ??

    1. Tres bonne question, moi aussi je ne comprends pas . Les tours actuelles sont très belles et j’espère qu’il y en aura d’autres . J’habite en Australie,toutes les grandes villes ont des tours .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !