Ce vendredi 29 juin, le réseau Femmes Chefs d’entreprises organise le « FCE Day 2018 », une journée pour mettre à l’honneur les dirigeantes d’entreprises. L’occasion de faire le point sur l’entrepreneuriat au féminin au niveau local avec Aurore Sun, fraîchement réélue présidente de l’antenne marseillaise.

, Ça bouge du côté de l’entrepreneuriat au féminin à Marseille, Made in Marseille
Aurore Sun © CRISCUOLO

Pour la deuxième année consécutive, le « FCE Day » revient avec l’objectif d’inscrire une journée dans l’année dédiée à l’entrepreneuriat au féminin. Et quoi de mieux pour le faire que de mettre en lumière des dirigeantes d’entreprise des quatre coins de la France ? À Marseille, l’antenne FCE a choisi pour l’occasion de faire un focus tout particulier sur sa trésorière, Corinne Innesti, qui a créé son cabinet d’expertise comptable à 54 ans.

« Outre le fait que ce soit une très bonne experte comptable, c’est une femme très engagée et qui a plein de mandats », met en avant Aurore Sun. Trésorière et membre de la CPME13, syndicat patronal des PME des Bouches-du-Rhône, membre du Conseil d’administration du Fongecif, de la Caf des Bouches-du-Rhône, membre du Club des 30… Il est vrai que les mandats ne manquent pas à Corinne Innesti.

Une caractéristique qui tient particulièrement à cœur à Aurore Sun depuis sa prise de fonction en tant que présidente de FCE Marseille en janvier 2016. « Mon souhait est de faire comprendre aux membres l’impact du réseau mais aussi l’importance de prendre des mandats économiques afin que les femmes soient plus représentées aux côtés des hommes. C’est pourquoi je me suis représentée cette année pour un nouveau mandat de présidente, car j’avais l’impression de ne pas avoir terminé ce qu’on a mis en place avec ma vice-présidente, Nancy Spisso ».

, Ça bouge du côté de l’entrepreneuriat au féminin à Marseille, Made in Marseille
Pour le “FCE Day” 2018, FCE Marseille a choisi de mettre en lumière Corinne Innesti © CRISCUOLO

L’importance du réseau

Lorsqu’Aurore Sun est arrivée à la tête de FCE Marseille, l’antenne marseillaise était en pause depuis trois ans. Il a donc fallu tout reconstruire, à commencer par le réseau en lui-même. « Nous étions seulement cinq au début, aujourd’hui, on compte une quarantaine de membres », se félicite la présidente.

Elle-même, plutôt indépendante de tempérament, s’est vite rendu compte de l’importance de mener des actions en étant en groupe plutôt que seule. « La force du réseau nous permet d’être entendues, écoutées et prises au sérieux alors que seule c’est difficile de l’être. Des fois, en prenant seule la parole sur un sujet, nos interlocuteurs nous trouvent « sympa » ou « motivée ». Par contre, quand on est plusieurs avec des profils différents à dire la même chose, là ça sonne autrement », explique Aurore Sun.

Et des profils divers et variés, l’antenne FCE Marseille en compte de nombreux. Des femmes cheffes d’entreprise indépendante ou de TPE à des salariées de grands groupes. Et même des femmes qui étaient salariées et qui ont finalement monté leur propre société.

À lire aussi

Cap sur le développement des entreprises

Aurore Sun avait choisi d’axer son premier mandat de présidente de FCE Marseille sur l’importance des mandats économiques, la digitalisation et l’internationalisation pour que ses membres soient à l’aise avec la transformation digitale d’une part, et qu’elles puissent trouver dans la mondialisation un levier de développement pour leur entreprise d’autre part.

Ce développement des entreprises féminines, c’est justement l’enjeu de son prochain et dernier mandat. « L’idée est de travailler sur le développement des entreprises via le financement. Pour beaucoup, et c’était également mon cas, il faut faire appel au financement quand la situation de l’entreprise n’est pas bonne. Alors qu’on peut aussi y faire appel pour faire grandir sa boîte ! ». L’antenne FCE Marseille a ainsi mis en place des partenariats avec des banques et des structures d’accompagnement, qu’elle dévoilera prochainement, pour favoriser le financement d’entreprises de femmes.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !