Le Planétarium d’Aix-en-Provence (Peiresc) envisage de créer un simulateur de ciel de haute technologie. L’association des Amis du Planétarium d’Aix-en-Provence (APAP) lance un appel aux dons.

L’APAP a été fondée en 1989 afin de doter la ville d’Aix-en-Provence d’un planétarium fixe. En 2002, un planétarium provisoire est ouvert. Son succès grandissant a justifié le projet de construction d’un équipement immobilier définitif. Au 31 décembre 2007, la majorité des projets d’investissements ont aboutis. La municipalité, le Conseil départemental 13 et le Conseil régional PACA ont mis à la disposition du site certains bâtiments municipaux et ont permis la construction d’une coupole hémisphérique de 8 mètres de diamètre (soit la plus grande de la région PACA), et l’équipement de fauteuils, de systèmes de sonorisation de haute qualité, de salles de conférences et d’ateliers pédagogiques. De son côté, l’APAP, grâce à diverses subventions, a acquis un équipement complet (projecteur numérique, planétarium mobile…) permettant notamment aux étudiants de l’Université du Temps Libre d’étudier.

, Le Planétarium d’Aix-en-Provence en quête d’un nouveau souffle, Made in Marseille

, Le Planétarium d’Aix-en-Provence en quête d’un nouveau souffle, Made in Marseille
La salle Gessendi, utilisée notamment pour des conférences. Planétarium Peiresc, Aix-en-Provence © Planétarium Peiresc

En quête de la pièce maîtresse

À ce jour, si le projet n’est pas achevé, c’est parce qu’il manque la pièce centrale de l’équipement : un simulateur de ciel définitif de type hybride. Ce simulateur se compose d’un projecteur de type optomécanique (Projecteur de ciel ZKP4) et de projecteurs vidéo associés (vidéoprojecteurs Barco F35 WQXGA) permettant de superposer un ciel numérique avec le ciel optique précédent. Son budget a été estimé à plus d’un demi-million d’euros (691 200€).

Par manque de financement, il n’a jamais pu aboutir et aujourd’hui les collectivités locales ont cessé d’investir dans le Planétarium. L’association a donc ouvert la voie du mécénat privé pour finaliser les travaux commencés.

, Le Planétarium d’Aix-en-Provence en quête d’un nouveau souffle, Made in Marseille
Le simulateur de ciel recherché se compose de deux grands sous-ensemble : un projecteur de ciel et des projecteurs vidéo associés.

Reconnue en 2007 Association d’Intérêt Générale, elle est habilitée à recevoir des dons et est autorisée à établir pour chaque donateur un reçu fiscal correspondant aux dons aux œuvres versés par les entreprises et les particuliers (déduction d’impôts égale à 60% du montant des sommes prises dans la limite de 20% du revenu imposable).

Un avant goût étoilé ici : http://www.aix-planetarium.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !