Trois grandes équipes d’urbanistes, architectes,  paysagistes, sociologues, d’artistes ou économistes viennent d’être sélectionnées pour réfléchir ensemble au futur territoire de la métropole Aix-Marseille-Provence. C’est une grande première dans la région : faire travailler de façon cohérente plusieurs équipes et non une seule, comme cela se fait d’habitude. L’objectif ? Plus de réflexion, plus d’idées, et donc plus de solutions… Les 3 équipes étaient présentes à la Joliette la semaine dernière pour expliquer aux professionnels de l’aménagement les prémisses de leur travail. 

métropole, La future métropole Aix-Marseille-Provence en vidéos, Made in Marseille
Les 3 équipes étaient présentes à la Joliette pour expliquer les grandes lignes de leurs projets © JZ

« Les équipes lauréates réunissent des professionnels locaux, nationaux et internationaux avec comme point commun, une conscience aiguë de l’exceptionnalité de cette métropole » Laurent Théry, préfet en charge du projet métropolitain.

Comment ça va marcher ?

Chaque équipe proposera sa vision stratégique du territoire pour accompagner les projets déjà engagés et tracer les perspectives de l’action territoriale dans un futur plus éloigné. Il ne s’agit pas de produire une image figée du futur de la métropole, mais de donner un sens à sa transformation et d’éclairer les élus et les professionnels locaux pour dessiner ensemble un futur commun.

Dans un second temps, les concepteurs se concentreront sur une dizaine de projets représentatifs de l’évolution désirée du territoire et inscrits dans des contextes identifiés. De natures différentes — projets urbains, de mobilité, culturels, agricoles, matériels ou non— ils constitueront de puissants démonstrateurs de la plus-value métropolitaine. Ces projets seront engagés à plus court terme.

métropole, La future métropole Aix-Marseille-Provence en vidéos, Made in Marseille

“Non seulement la consultation apportera des solutions superbes à ceux qui ont porté ce projet, mais elle permettra aux autres territoires de France, d’accompagner le fait que Aix-Marseille-Provence est en train de devenir leur grand territoire de France“, Marylise Lebranchu, Ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique.


Les 3 équipes se présentent

L’équipe Devillers & associés : Christian Devillers (Devillers & associés), mandataire, avec Corinne Vezzoni, Thoerit + (port et développement économique), Transmobilités (mobilités), Embix (numérique, énergie, mobilité), Jean Blaise (culture), Jean Viard (sociologie, économie), Alain Bourdin (urbanisme, sociologie), Dominique Gaudron (économie du tissu provençal), Jérôme Dubois (sociologie), Manuel De Forn, (économie métropolitaine), Cepri (risque inondation).

« Le contexte peut ici paraître incohérent. C’est pourtant ce qui peut devenir une force. La fragmentation peut donner à ce territoire une modernité que ne possèdent pas les autres métropoles, dont la structure traditionnelle se construit par son centre et se diffuse à l’extérieur. » Corinne Vezzoni

L’équipe Seura et associés : David Mangin (Seura Architectes), mandataire, avec Jornet Llop Pastor, (architecture et urbanisme), Coloco (paysage), Transitec (mobilité), Orgeco (socio-économie), Jean-Michel Savignat (architecture et urbanisme), H. Sturm (artiste marcheur), Barcelona Regional (énergie et environnement).

« Avec son relief extraordinaire, spectaculaire, AixMarseille-Provence se situerait de ce point de vue entre Rio et Los Angeles. Elle est unique en France. » David Mangin

L’équipe Lin et associés : Finn Geipel (Lin), mandataire, avec Smets Consultants in Urbanism, Org (urbanisme et architecture), Zus (paysage), Egis (mobilité, développement territorial, environnement et programmation urbaine), CMN Partners (économie des territoires), Repérage Urbain (sociologie), Yes We Camp (interventions artistiques et participatives), Michael Kleyer (écologie urbaine et paysagère), Joseph Hanimann (philosophie, société, culture), Susanne Otto (architecture et urbanisme, consultant relais local), Lia (laboratoire de recherche en architecture et urbanisme de l’université de Berlin, chaire de Finn Geipel).

« Nous partageons une même vision et expérience du grand territoire. Nous sommes animés par la conviction qu’il est essentiel de penser les différentes échelles du territoire en même temps. » Finn Geipel

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !