Argo, la résidence en forme de paquebot dessinée par Rudy Ricciotti vient d’être inaugurée. Située à Marseille entre le quartier Saint-Charles et la rue de la République, le bâtiment est composé exclusivement de logements sociaux.

A l’angle des rues Fauchier et Malaval (Marseille, 2e arr.), la résidence Argo ne passe pas inaperçue. Cette grande bâtisse immaculée aux courbes ondulées imaginée par l’architecte Rudy Ricciotti a des allures de bateau. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle se nomme “Argo”, du nom de l’embarcation des Argonautes, célèbre peuple de la mythologie grecque. L’effet de proue d’un navire est recréé par la forme triangulaire du bâtiment et renforcé par la pente : plus de 7 mètres de dénivelé entre le haut de la rue Malaval et le point le plus bas de l’îlot à la rencontre des rues Malaval et Fauchier.

Cette architecture est bien évidemment en clin d’oeil à Marseille et à la mer. La forme du bâtiment avec une proue arrondie et des balcons filants rappelle sans équivoque un bateau de croisière.

La résidence officiellement inaugurée, hier, est gérée par le bailleur Logirem, qui a pris en charge l’attribution des logements sociaux. Les premiers locataires ont pris leurs quartiers au printemps.

74 logements sociaux

Cette opération de 74 logements sociaux fait partie intégrante de la reconstitution de l’offre de logements financés dans le cadre des projets de renouvellement urbain (PRU) de Picon-Busserine et Centre Nord.

La résidence se compose ainsi de trois bâtiments (A, B et C) et de 74 logements du T2 au T5. Les trois grandes catégories de logements sociaux sont représentées : Prêt locatif aidé d’intégration (PLAI), Prêt locatif à usage social (PLUS) et Prêt locatif social (PLS). Les PLAI et les PLUS représentent la très grande majorité des logements (65) et s’adressent aux personnes les plus en difficultés. En sous-sol, 74 places de parking sont prévues.

Notre visite du 27 février en images

 

La résidence dispose d’une cour intérieure végétalisée tout comme les bordures de la résidence, qui occupe une position stratégique dans le dispositif urbain en mutation du centre de Marseille. En effet, ce programme s’inscrit dans le cadre des aménagements prévus pour la reconversion de la Zac Saint-Charles, menée par l’Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée. Le projet englobe également la mosquée de la rue Malaval, restée ouverte pendant les travaux. Autour, les rues Malaval et Fauchier sont en train d’être réhabilitées par Euroméditerranée.

Ce projet s’inscrit également dans une démarche environnementale. Sa conception bioclimatique répond aux caractéristiques du climat méditerranéen : isolation thermique, dispositif d’eau chaude sanitaire solaire, combinant économie d’énergie et usage d’énergie renouvelable, matériaux respectueux de l’environnement.

De plus, dans un souci de préservation de l’environnement des générations futures, 30% de la surface totale du bâtiment sont destinés à des espaces verts. Ces atouts techniques permettent à ce bâtiment, construit par Amétis, d’obtenir le label “Qualitel BBC Habitat” et “Environnement Profil A Millésime 2012”.

Les visuels du projet de Ricciotti

Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Le paquebot de Ricciotti © Ricciotti / Ametis
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Le paquebot de Ricciotti © Ricciotti / Ametis
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Perspectives au cœur du bâtiment © Ricciotti / Ametis
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Perspectives au cœur du bâtiment © Ricciotti / Ametis
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Perspectives au cœur du bâtiment © Ricciotti / Ametis

Le suivi du chantier

Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Angle des rues Fauchier (à droite) et Malaval (à gauche) avant la démolition fin 2012 © JZ
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Démolition du bâti ancien avant les travaux de terrassement en avril 2013 © JZ
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
La mosquée de la rue Malaval et le terrain libéré de l’emprise de l’ancien bâtiment dans le même état depuis 2013 © JZ
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Photo du chantier au 18 mai 2018 © AP
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Vue du bâtiment en chantier côté rue Malaval – 18 mai 2018 © AP
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Vue du bâtiment en chantier côté rue Malaval – 18 mai 2018 © AP
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Vue du bâtiment en chantier côté rue Fauchier – 18 mai 2018 © AP
Ricciotti, Argo, le paquebot de logements sociaux signé Ricciotti inauguré, Made in Marseille
Vue du bâtiment en chantier côté rue Fauchier – 18 mai 2018 © AP

8 commentaires

  1. Il me semble que Ricciotti n’est pas marseillais mais de Bandol (dans ne varois) et que cet îlot se situe dans le quartier de la République et non Saint-Charles. De plus, c’est un peu pauvre en argument pour dire que c’est un bon projet…Sans parler d’esthétique, que dire du rapport à la ville de ce socle de 3 m de haut… quelle urbanité créerait une ville où on déambulerait entre des murs aveugles ?

  2. cet architecte est né à Port St Louis du Rhône et peu importe son origine.
    La pureté ethnique est à écarter.
    Visuellement, le bâtiment de l extérieur est beau.

  3. C’est dommage,mais il ne restera pas longtemps beau avec ce qu’il va y avoir dedans ,je donne pas 3 ans tout sera a réhabiliter…

  4. Ça me fait penser à Guggeneim, les Marinas baie des Anges, une morille dans la ville… en moins bien fini ! Un bateau échoué… dans un port échoué pour des habitants qui auront l’impression de partir en croisière ! Les « pauvres d’avant » ne sont plus ceux d’aujourd’hui.

  5. Peux t’on mettre une table sur les balcons effilés ? Les appartements sont ils traversants? Balcon sur vous pour tous ? Si oui cela en fera un habitat agréablement marseillais ! Le petit chauffage électrique c’est pas un Reve d’écologie? quid de cet aspect? C’est Le genre paquebot non pollueur ?? Beau geste architectural de Ricciotti? D’autres logements sociaux en vue A Marseille pres de la cité radieuse ??? Merci à vous journalistes pour votre travail , g paillet

  6. Une merveille bien sûr nul ne peut en douter , mais j’ai de grands doutes sur la continuité de sa belle longévité vu que cela doit être des logements sociaux , on sait toujours comment cela commence oui , mais hélas aussi comment cela fini . En espérant que je me trompe car tout le monde mérite un beau logement .

    Croisons les doigts afin que les nouveaux locataires en prennent grand soin .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !