Symbole du passé industriel et portuaire de Marseille et fer de lance de la culture de l’année 2013 où la ville fut désignée capitale européenne, le hangar du J1 fait vivre le débat médiatique local depuis plusieurs mois… Un projet de réaménagement définitif devrait être présenté fin 2018. En attendant, courant 2017, le J1 se transformera pour une année ou deux en MJ1.

On vous invite à découvrir en détail le projet provisoire d’occupation du premier étage du hangar du J1, porté par la ville de Marseille et nommé MJ1 en images ici et dont l’ouverture doit avoir lieu courant 2017. La ville est locataire du premier étage du J1 jusqu’au 31 décembre 2018.

Un projet pour 2020 ?

Le calendrier dévoilé

  • Juin-juillet 2017 : lancement de l’appel à projet, publication du règlement
  • Décembre 2017 : remise de l’offre initiale par les candidats
  • Février 2018 : sélection d’un nombre limité d’offres (3 ou 4)
  • Fin juin 2018 : remise de l’offre finale par les équipes pré sélectionnées
  • Novembre 2018 : Jury international et désignation du lauréat par le Conseil de Surveillance du GPMM
  • 2020 : regroupement des activités voyageurs à l’international au Cap Janet sous réserve de la réalisation des accès routiers par l’Etat et la Métropole.

L’appel à projets concernera les 3 niveaux du bâtiment J1 auxquels seront rattachés des terre-pleins, un quai et un plan d’eau attenant au sud du J1. Une option portant sur la partie sud de la digue du large sera également proposée aux candidats. La ville de Marseille a d’ores et déjà annoncé son envie de prendre part au concours pour rester dans le J1, même après 2018. 

Lauréate du premier appel pour l’occupation transitoire du J1, la Ville de Marseille adhère pleinement aux principes que le Grand Port Maritime de Marseille fixera dans le cadre de son appel à  projets. Elle affirme d’ores et déjà son intention de soumissionner dans un projet qui pérenniserait à long terme l’ambition dont cet espace est porteur. L’aménagement définitif du site du J1 constitue en effet un enjeu essentiel pour rendre la façade littorale de Marseille toujours plus attractive et innovante. La Ville de Marseille entend en tous cas poursuivre et conforter son action sur le J1 afin d’en faire un haut lieu pour le rayonnement du territoire, une vitrine des atouts de l’aire métropolitaine dans une dimension culturelle, économique et maritime.

, L’avenir définitif du hangar du J1 sera dévoilé en 2018, Made in Marseille
Le périmètre du projet lancé par le GPMM pour le J1

En effet, le GPMM lancera avant l’été 2017 un appel à projets pour permettre les aménagements à long terme du J1 et de ses abords. Il reflète l’ambition majeure du GPMM de valoriser son patrimoine foncier, de générer des recettes, de promouvoir l’économie portuaire au cœur de la ville et d’attirer de grandes signatures internationales de l’architecture et de l’aménagement.

D’ailleurs, le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), propriétaire des lieux, poursuit les aménagements nécessaires au transfert vers le cap Janet des activités voyageurs à l’international, actuellement traitées en partie dans le J1.

, L’avenir définitif du hangar du J1 sera dévoilé en 2018, Made in Marseille
En 2017 et 2018, le J1 sera en partie occupé par une espace de coworking

Quels projets sont attendus pour transformer le J1 ?

Les candidats devront proposer des projets innovants et d’envergure internationale pour la rénovation et la valorisation du J1, qui bénéficie d’une situation géographie vraiment privilégiée, en front de mer et au coeur du nouveau quartier d’affaires de la Joliette. D’ailleurs, les projets présentés devront être compatibles avec l’activité portuaire du bassin de la Grande Joliette et des secteurs contigus exclus du périmètre proposé.

Les candidats pourront explorer les axes les plus divers pour développer des synergies ville-port attractives et innovantes, en veillant à valoriser le caractère portuaire et maritime du site et contribuer au rayonnement conjoint de Marseille, capitale portuaire internationale historique et du GPMM, le port méditerranéen de l’Europe et premier port de France. La conciliation des usages urbains et portuaires sera un élément majeur de l’appréciation des propositions.

, L’avenir définitif du hangar du J1 sera dévoilé en 2018, Made in Marseille
Le quartier Euroméditerranée vu du ciel

Dans le bâtiment, des espaces seront réservés à la valorisation de la mer, de la navigation, de l’économie portuaire dans son ensemble et des nouvelles technologies au service du commerce maritime.

Le GPMM ne prendra pas en considération les activités totalement étrangères à la vocation culturelle, patrimoniale et à l’ambition de valorisation du patrimoine portuaire du site.

En cohérence avec la charte Ville Port et toujours dans l’objectif de dégager les recettes nécessaires à ses futurs investissements, le GPMM envisage de valoriser à terme d’autres sites dans les bassins de Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !