Lundi 3 octobre 2016 a marqué la fin des 11 jours de festivités de la Foire Internationale de Marseille. Malgré une baisse de la fréquentation liée à la conjoncture actuelle difficile, les organisateurs tirent un bilan « très positif » de cette 92ème édition placée sous le signe du sport.

Contrairement aux années précédentes, l’édition 2016 de la Foire de Marseille n’enregistrera pas de hausse de la fréquentation mais une baisse à hauteur de 9%. Pour autant, la barre des 300 000 visiteurs aura été franchie au terme des 11 jours de l’événement. Un bilan moins bon lié à la conjoncture actuelle compliquée mais qui reste toutefois positif pour les organisateurs.

« La Foire de Marseille est la foire qui s’en tire le mieux sur toutes celles de France. Certaines ont enregistré une baisse de fréquentation de 40%. Nous étions d’ailleurs partis sur l’hypothèse d’une baisse de l’ordre de 20% pour la nôtre », souligne Catherine Casadei, Directrice Générale Déléguée de la SAFIM, l’organisateur de l’événement. « Si on nous avait dit avant les 11 jours que la Foire attirerait autant de monde, on aurait signé immédiatement ! » ajoute Richard Latière, Directeur des manifestations.

Ambiance festive malgré une baisse de fréquentation

Moins de visiteurs va indéniablement impacter le volume d’affaires des 1 300 exposants présents durant les 11 jours de la foire. Un impact qui n’est pas encore quantifiable pour le moment et qui varie même selon les stands. Certains secteurs ont bien marché voire autant que d’ordinaire ; d’autres ont quant à eux moins vendus. « En termes de volume d’affaire, cette foire n’a pas été exceptionnelle mais elle a toutefois été satisfaisante », tempère Richard Latière.

Outre les exposants, les différentes animations et le Village des Sports ont été très appréciés du public. Tant et si bien que cet espace va peut-être refaire son apparition dans les prochaines éditions. Le sport, thème de cette année, a d’ailleurs particulièrement bien fédéré les visiteurs, notamment les plus petits. « La foire est une vraie séquence de la vie de Marseille. J’ai senti les Marseillais heureux, ça a été 11 jours de fête », met en avant Richard Latière.

Un sentiment confirmé par Pascal Olmeta, dont l’association « Un sourire, un espoir pour la vie » organise pendant la Foire plusieurs événements dont les recettes lui sont intégralement reversées. « Dès que je suis arrivé à la foire, je l’ai trouvé très classe et pas du tout vieillissante. J’ai aussi trouvé les enfants plus souriants cette année, et il n’y a rien de plus enrichissant que de voir les enfants avec le sourire », confie-t-il.

, Bilan plutôt positif pour la 92e édition de la Foire de Marseille, Made in Marseille
Pascal Olmeta, Richard Latière, Directeur des manifestations, et Catherine Casadei, Directrice Générale Déléguée de la SAFIM, ont présenté le bilan de la foire 2016 © AP

Vers une gratuité de la foire ?

La SAFIM a déjà relevé des points à améliorer pour les prochaines éditions de la Foire de Marseille. Parmi eux, un meilleur accompagnement des exposants, que ce soit pendant comme après l’événement où de nombreuses ventes sont réalisées grâce à ces 11 jours. Les organisateurs souhaitent notamment améliorer la mise en scène des stands, vérifier que le rapport qualité/prix soit cohérent ou encore que les produits proposés répondent aux attentes des visiteurs.

Parmi les éléments de réflexion également, le prix de l’entrée. Bien que dans les prix du marché des autres foires, Richard Latière reconnaît que le tarif (7,50€ en tarif normal), qui est le même depuis 2004, peut se révéler cher aujourd’hui. Quitte à passer à la gratuité ? « On mène une réflexion sur le prix des places à l’avenir. La gratuité fait partie de la réflexion mais aussi une baisse par palier », explique Catherine Casadei.

La prochaine édition de la foire de Marseille, qui se tiendra du 22 septembre au 2 octobre 2017 est déjà en préparation. Les organisateurs se penchent dès à présent sur la recherche de la future thématique qui, comme chaque année depuis cinq ans, rythmera les 11 jours de l’événement. Chacun peut proposer ses idées en respectant les conditions suivantes : le thème doit être universel, déclinable et si possible en raccord avec l’actualité.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !