Après la renaissance de la délégation Marseille des Femmes Cheffes d’Entreprises (FCE) en janvier 2016 et portée par l’ambition de femmes entrepreneures et engagées, Aurore Sun, fondatrice de l’agence Spark Relations Publics, vient d’être élue présidente.
À cette occasion, Anne-Sophie Panseri, nouvellement élue présidente FCE France prochainement en fonction, entourée des membres des délégations de Provence-Alpes-Côte d’Azur, a officialisé la délégation phocéenne et la nomination de la nouvelle présidente aux côtés des acteurs économiques du territoire ce jeudi 12 mai 2016 à la Villa Gaby.

Plus de mixité dans le monde du travail

« Sur le territoire Marseille-Provence, il y a près de 143 000 entreprises en incluant les artisans. Si près de 25 % d’entre elles sont dirigées par des femmes, cela fait un total de 35 000. Et dans les instances paritaires, les femmes représentent en moyenne seulement 10 à 15 % élus. Avec la délégation Marseille de FCE, nous souhaitons sensibiliser les femmes cheffes d’entreprises à la prise de mandats, inciter à l’engagement en relativisant la fonction, dédramatisant l’implication, voire les accompagner sur ce chemin afin de maximiser la mixité pour une plus juste représentativité. Pour se faire, nous allons mettre en place avec une stratégie développée autour de 4 objectifs : accroitre la visibilité et l’influence des membres, participer à l’économie numérique, intégrer la responsabilité Sociétale des entreprises et privilégier les relations à l’international » déclare Aurore Sun, convaincue que les femmes dirigeantes sont nombreuses et prêtes à s’engager pour prendre une vraie place dans la vie économique du territoire.
femmes cheffes, Les femmes cheffes d’entreprises marseillaises ont leur présidente, Made in Marseille
© Photocéenne

Les objectifs de la FCE

  • Contribuer à la prise de responsabilités des femmes dans la vie économique
La prise de responsabilités des femmes cheffes d’entreprises dans la vie économique et le renforcement de leur présence dans les instances décisionnelles au niveau local, régional et national reste un défi de taille pour FCE France.
« Notre but est d’atteindre 30 % de mandats féminins dans les instances économiques au minimum, à la hauteur du poids des femmes cheffes d’entreprises dans la société. FCE France doit combler le retard qui existe dans organes de décisions économiques en termes de parité ! ».
  • Promouvoir l’entrepreneuriat féminin Dans les TPE-PME françaises à peine plus de 30 % des dirigeants sont des femmes, soit à peu près le même pourcentage qu’il y a 30 ans.

La proportion des créatrices a quant à elle légèrement augmenté puisqu’elle n’était que de 27 % en 2002 contre 30 % aujourd’hui – versus 48 % aux USA . Pourtant, près d’une femme 2 sur cinq envisage l’expérience entrepreneuriale. Soit près de 5 millions d’entrepreneures potentielles en France !

  • Informer et former les Femmes Cheffes d’Entreprises

Les enjeux étant de taille, et afin de répondre aux objectifs de renforcer la prise de responsabilités des femmes dans la vie économique, FCE France souhaite informer et former les femmes cheffes d’entreprises sur des fonctions qui leur sont ou seront ouvertes pour susciter et appuyer des candidatures au sein des conseils d’administration.

  • Développer les partenariats et renforcer le maillage avec d’autres organisations

Toujours animée par la volonté de se développer et afin de relever aux mieux les défis d’aujourd’hui et de demain, FCE France favorise la créa1on de nouveaux partenariats et les liens avec plusieurs associations féminines. Ces rapprochements permettront la création de nouvelles synergies et de projets audacieux pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !