Les années 90, ça vous manque ? À deux pas du Vieux-Port, le Flashback Café vient d’ouvrir ses portes et vous replonge dans l’univers des Pez, des Crados, des cassettes VHS et autres tubes cultes de l’époque, la cuisine en prime. Un concept original et coloré.

Savourer un sandwich beurre-cacao dans le salon des Simpson, se faire une partie de Bonne Paye à l’ancienne, « tomber la chemise » sur des tubes de Ricky Martin ou des Spice Girls dans la plus petite discothèque de France… Bienvenue au Flaskback Café pour un “Retour vers le futur” assuré. Direction les années 90, sans la DeLOrean DMC-12, mais avec un concept original qui vous fera voyager dans le temps !

Café, restaurant, espace de coworking, bar, soirées à thèmes… c’est dans un ancien bar à bières que le Flashback Café vient d’ouvrir ses portes à deux pas du Vieux-Port, au 4 rue de la République/29 rue Reine-Elisabeth, simultanément avec l’établissement toulousain.

À l’origine de ce projet vintage, Jean-François Renac, Julien Du Tremblay et Julien Soudet, trois entrepreneurs un brin nostalgiques et passionnés par l’idée de créer une adresse qui ravive les souvenirs d’antan, des années 50 à 90, de manière ludique et festive. Ensemble, ils imaginent un lieu de partage de tranches de vie, du matin jusqu’à tard le soir, où l’on peut prendre un petit-déjeuner, déjeuner, travailler, danser, dîner, jouer, chanter… et même y voir des spectacles dans un cadre décontracté, à la décoration étonnante et colorée.

Si à Toulouse la surface exploitée permet d’aborder les 5 décennies, à Marseille, « on voulait un truc qui pète sur la rue de la République, on a pris le parti de jouer à fond les années 90 » confie Pierre Le Polotec, responsable de l’établissement à Marseille et Toulouse.

Flashback Café, Retour dans les 90s au Flashback Café, nouveau spot vintage de la rue de la Rép’, Made in Marseille
Espace de jeux d’arcade en fonctionnement équipé de ses fauteuils gonflables et colorés. © Narjasse Kerboua

La disquette 2 mégas

Dès l’entrée, côté rue de la République, les Pez vous font de l’œil, le fameux ressort magique, plus connu sous le nom du « ondamania », vous ramène dans les cours d’école avant que les célèbres Kaméhaméha ou autres Météores de Pégase ne vous figent à la vue des figurines des Chevaliers du Zodiaque et de Dragon Ball. Avant le coin café, dans la bibliothèque façon Tetris, Friends côtoie Luky Luke et même Tom et Jerry. Des Lego entourent quelques encadrements de portes dans la salle de jeux d’arcade, univers de Mario Bross.

Des affiches de films ou séries cultes aux vinyles, des jaquettes de CD aux vieilles cassettes audio et VHS, des premiers téléphones portables au Minitel, des tam-tam pour recevoir ses messages… tout le mobilier et la décoration ont été chinés. « On a écumé les sites, les brocantes, les puces, j’ai même ramené ma moto de Toulouse à Marseille pour pouvoir aller plus vite. Entre deux coups de peinture, j’allais chez des gens récupérer des objets, acheter un magazine, une figurine… le but étant de les faire vivre. Par exemple, La Bonne Paye, on ne voulait pas l’acheter neuf pour que ce soit authentique. On espère que des choses resteront intemporelles », poursuit Pierre, dans la pièce Simpson, située à l’étage.

Une réplique du salon de la famille américaine rendue célèbre dans la série du même nom. « Ça a beaucoup marqué notre jeunesse. C’est quelque chose qu’on adore, Je trouve que ça représente tellement bien les années 90 visuellement et même sociologiquement, c’est iconique… c’est quelque chose qui restera intergénérationnel, je pense ». 

Si cet espace devrait rester intact, Pierre qui « adore toujours tout changer », envisage de faire évoluer la décoration avec des détails pour qu’à chaque coup d’œil une « relique » ravive un moment heureux du passé ou interpelle les jeunes générations, comme lors de la découverte par une millénariale de l’ancêtre de la clé USB ou du disque dur : la disquette 2 mégas ! Pour parfaire la déco, l’équipe a aussi travaillé avec des artisans et acteurs locaux à l’instar d’Arsène et Sidonie pour la vaisselle vintage et les objets rétro.

Flashback Café, Retour dans les 90s au Flashback Café, nouveau spot vintage de la rue de la Rép’, Made in Marseille
Réplique du salon des Simpson situé à l’étage de l’établissement © Narjasse Kerboua

La cuisine familiale de ton enfance

Côté restauration, le Flashback mise aussi sur les marqueurs de la dernière décennie du XXe siècle. Une cuisine simple et fait maison. Tous les jours, un service à table avec une formule trois entrées, trois plats, un fromage et deux desserts, avec des prix allant de 15 euros pour le plat du jour à 23 euros pour la formule complète, qui change toutes les semaines.

À la carte aussi, toujours un plat « simple, efficace, goûtu » à 9,90 euros le midi. Gratins de coquillettes au jambon, tomates farcies, pot au feu, lasagne, blanquette… et même « endives au jambon, ce genre de chose qu’on mangeait quand on était petit. Il y aura toujours un plat facile et accessible, parce qu’on veut aussi rester abordable, c’est très très important pour nous », insiste Pierre. Les desserts aussi seront agrémentés de notes sucrées du passé. « Quand on fera une île flottante, on pourra rajouter un petit topping Chupa Chups », souffle le responsable.

Le soir du snacking tourné vers les années 90 avec par exemple des wings de poulet, mini-croque-monsieur ou encore la petite assiette Apéricube® : « Les vrais ! Je me souviens que lorsque mes parents prenaient l’apéro à la maison, ils mettaient toujours des Apéricube® et, quand j’avais 8-10 ans, j’adorais en prendre quelques-uns et lire la petite phrase qu’il y avait dedans, c’est rigolo, accessible à tous. Il y aura aussi les pipa à grignoter (graines de tournesol). On n’a pas de prétention de haute gastronomie, mais que ce qu’on propose soit bon ». 

Outre les assiettes et tapas à partager le soir, une large sélection de bières artisanales, vins bios et natures, cocktails ainsi que des softs singuliers seront proposés. L’équipe travaille également à la création d’une gamme de soda, qui devrait être servie en début d’année 2024.

Flashback Café, Retour dans les 90s au Flashback Café, nouveau spot vintage de la rue de la Rép’, Made in Marseille
Sur 340 m2, le Flashback Café dispose 160 places assises avec deux terrasses : l’une rue de la République et l’autre rue Reine-Elisabeth. © Narjasse Kerboua

Les folles soirées jeux, Djset et matchs

En attendant, l’établissement, ouvert 7 jours sur 7, de 10 à 2 heures du mat’, va proposer de vivre tous les matchs de la Coupe du monde de rugby sur écran géant depuis sa terrasse rue Reine-Elisabeth. Le lieu est aussi équipé d’autres écrans à ses deux extrémités : « peu importe où tu es dans le bar, tu vois. Si je veux, je peux mettre un match de ligue 1 sur une télé et sur l’autre du rugby ».

Hors du champ sportif, des clips vidéo des 90’s animeront les journées. Au programme également, des soirées thématiques récurrentes : Les dimanches et lundis seront rythmés par les jeux de société et brunchs musicaux, mardi, place au quizz blind test 90’s, mercredi c’est gaming, jeudi ambiance Dj et les vendredis et samedis, playlist 90’S. Et des évènements concoctés spécialement par Rémi Sanchez, ex-membre du groupe Zebda et directeur artistique des Flashback Café. « Il y aura une programmation assez folle dans les Flashback, parce qu’on va bénéficier d’un réseau costaud grâce à lui », qui profitera également à l’enseigne marseillaise.

Le plus du Flashback Café : sa mini-discothèque, la plus petite de France, « du monde même » oseront certains. Sol en damiers, boule à facette, miroir et machine à fumer, un espace de 6 m2 pouvant accueillir 6 à 8 personnes « pour aller se faire un petit kif en restant dans le concept ». Depuis la rue, les passants pourront jeter un œil. « C’est le but, pour attirer les gens. Il y a un passage de fou sur cette portion de la rue de la République, mais c’est parfois difficile de capter les gens. Avec ça, on devrait susciter beaucoup de curiosité ». 

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !