Quartier emblématique du centre de Marseille, Noailles est sur le chemin de la transformation. Car la mairie de secteur prévoit de le rendre entièrement semi-piéton. Un projet dont se réjouissent les habitants et qui est plus qu’en adéquation avec la physionomie du lieu.

Ne manquez pas la première partie de notre reportage exclusif dans les coulisses du projet de semi-piétonnisation du quartier Noailles

Pourquoi pas une piétonnisation entière de Noailles ?

Dans la pétition lancée il y a quelques mois, le Collectif Noailles ne demande que la semi-piétonnisation des rues de Noailles. Or, les grandes villes de France ont, elles, fait le choix de la piétonnisation totale des rues de leur centre-ville. La raison est que le Collectif a adapté sa demande en fonction de la volonté de la ville qui, dans son Plan des Déplacements Urbains, évoque seulement une semi-piétonnisation et non une piétonnisation entière. Un choix défendu par Sabine Bernasconi.

« À Noailles, il y a des volumes énormes de commerces et tout ce qui se vend là-bas l’est en quantité énorme. Je ne vois pas comment on pourrait livrer les magasins depuis les rues autour. Ne serait-ce que pour le fonctionnement du quartier, je ne vois pas comment c’est possible de le piétonniser entièrement », considère Sabine Bernasconi.

Si la piétonnisation totale n’est pas à l’ordre du jour à Marseille, il n’est pas fou de penser qu’elle le sera peut-être d’ici plusieurs années. Pour preuve : l’idée de donner priorité aux piétons dans certains quartiers de la ville était complètement inenvisageable il y a quelques décennies, mais fait partie des projets des mairies aujourd’hui.

Noailles, Faut-il piétonniser entièrement le quartier Noailles ? Reportage 2/2, Made in Marseille
Les rues piétonnes et semi-piétonnes sont plus faciles à nettoyer et les riverains peuvent plus facilement les décorer de végétaux © Mathieu Grapeloup

De grandes villes de France déjà entièrement piétonnisées

De grandes villes de France disposent d’une ou plusieurs zones piétonnières dans leur centre et parfois depuis plusieurs décennies comme à Lyon où la piétonnisation a été créée à la fin des années 1970 après la construction du métro. On peut également citer la ville de Nantes où une grande partie du centre-ville est piétonnier ou même Paris notamment dans les quartiers de Beaubourg et des Halles sur la rive droite, ainsi qu’une partie du quartier latin sur la rive gauche.

Les zones piétonnes, c’est-à-dire un ensemble de rues et de ruelles où la circulation est réservée aux piétons et parfois également aux cyclistes, se trouvent généralement dans les centres historiques des villes. Elles se sont développées face au constat de l’étroitesse des rues et du manque de places de stationnement dans ces quartiers qui ont été créés bien avant l’ère automobile et qui ne lui sont donc pas adaptés. Aujourd’hui, le développement des zones piétonnes est de plus en plus lié à des questions de protection de l’environnement et de qualité de vie des habitants. Car la présence des voitures dans les centres-villes entraînent une pollution permanente pour les riverains et des embouteillages réguliers.

Autant de caractéristiques que l’on retrouve à Noailles et qui justifient le projet actuel défendu autant par la Mairie que les habitants du quartier.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !