Quartier emblématique du centre de Marseille, Noailles est sur le chemin de la transformation. Car la mairie de secteur prévoit de le rendre entièrement semi-piéton. Un projet dont se réjouissent les habitants et qui est plus qu’en adéquation avec la physionomie du lieu.

Pour aller plus loin sur le sujet, retrouvez la 2e partie de notre reportage spécial sur Noailles : Faut-il piétonniser entièrement le quartier Noailles ?

Cœur stratégique et géographique de la ville, le quartier de Noailles (1er arrondissement) est connu comme étant le « ventre de Marseille » pour son marché quotidien et ses nombreuses boutiques où l’on trouve des produits des quatre coins du monde. Fréquenté par de nombreux touristes et par les riverains, le quartier grouille de monde rendant difficile la cohabitation entre véhicules et piétons.

Pour améliorer cette situation et le cadre de vie de ce coin emblématique de Marseille, la semi-piétonnisation de Noailles a été entamée sur quelques rues il y a trois ans. La suite, avec la semi-piétonnisation de l’ensemble du quartier, est très attendue par les riverains et se trouve dans les projets de la mairie.

noailles, Vers une semi-piétonnisation totale du quartier de Noailles ? Reportage 1/2, Made in Marseille
Noailles, surnommé le “ventre de Marseille” notamment pour son marché quotidien © Mathieu Grapeloup

À Noailles, la semi-piétonnisation très attendue des habitants

En 2013, des travaux ont été effectués sur la rue de l’Arc et le bas de la rue d’Aubagne dans le quartier de Noailles pour les rendre respectivement piétonne et semi-piétonne. Concrètement dans ces rues, il n’y a plus de trottoirs ni de chaussées mais un plateau unique et le stationnement de véhicules est interdit. Quant au passage de véhicules, il est seulement autorisé dans les rues semi-piétonnes comme le bas de la rue d’Aubagne.

Le résultat est plus que positif d’après les riverains : les rues sont plus calmes, plus faciles à nettoyer donc plus propres et ils les ont même décorées avec des plantes et des végétaux pour les rendre plus agréables. À la suite de ces premiers travaux, un collectif s’est créé et a lancé une pétition à la fin de l’année 2015 pour demander à la mairie de secteur la semi-piétonnisation de l’ensemble du quartier de Noailles.

« La semi-piétonnisation de Noailles est importante car c’est un quartier ancien qui n’a pas été conçu pour la voiture et le problème de la pollution automobile est un enjeu de santé publique à Marseille. Surtout, toutes les métropoles de France et d’Europe ont des centres-villes où l’on peut se balader à pied donc ce n’est pas possible qu’on ne fasse pas la même chose quand on sait que cela fonctionne », met en avant Mathieu Trigon du Collectif Noailles.

Le collectif souhaite maintenant voir appliqué ce qui a été prévu dans le Plan de Déplacements Urbains (PDU) 2013-2023 de Marseille Provence Métropole, l’ancienne communauté urbaine de Marseille. Ce dernier a été approuvé et a pour objectif majeur de diminuer le trafic automobile dans la ville en prévoyant par exemple d’aménager des espaces publics libérés de tout usage de la voiture ou de développer des zones 30 et des zones de rencontre (ensemble de voies où les piétons ont la priorité absolue). La mairie de secteur, celle des 1er et 7ème arrondissements, partage d’ailleurs la volonté du Collectif Noailles d’arriver à une semi-piétonnisation globale du quartier de Noailles.

Une nouvelle rue semi-piétonne en 2016

Sabine Bernasconi, maire des 1er et 7ème arrondissements de Marseille, a annoncé en janvier dernier la semi-piétonnisation de la rue Pollak au cours de l’année 2016. Avec l’objectif affiché de rendre l’ensemble de Noailles semi-piéton dans le futur. Toutefois, la maire du 1er secteur de Marseille ne peut avancer de date quant à la mise en place de la semi-piétonnisation intégrale.

« Les travaux à effectuer dépendent des besoins de l’ensemble des quartiers des 1er et 7ème arrondissements. Notre objectif est bien sûr la semi-piétonnisation de Noailles mais d’autres endroits comme le cours Belsunce par exemple nécessitent aussi une grande rénovation. Tout sera mis à plat à la fin de l’année pour savoir ce que nous ferons dans le futur et par quoi nous commencerons », explique Sabine Bernasconi.

Pour sûr, la rue Pollak sera semi-piétonnisée d’ici la fin de l’année. Le choix de cette rue a été pris après une enquête où elle est apparue comme celle qui nécessitait le plus de travaux le plus vite possible. La mairie des 1/7 a consacré 20% de son budget, soit environ 200 000€ à 250 000€, sur ce projet dont les travaux devraient bientôt commencer.

noailles, Vers une semi-piétonnisation totale du quartier de Noailles ? Reportage 1/2, Made in Marseille
Étude demandée par la Mairie et réalisée par la Soleam pour la requalification du quartier de Noailles © Soleam

Noailles, un quartier adéquat à la semi-piétonnisation

Tout comme dans les quartiers du Panier ou du Cours Julien, il règne à Noailles une ambiance bien particulière probablement due à son marché quotidien et à ses nombreuses boutiques. Ici, Marseillais et touristes se côtoient pour y trouver des produits issus d’un peu partout dans le monde à des prix attractifs. Sabine Bernasconi reconnaît aisément que Noailles est un quartier qui « attire et qui a un côté cosmopolite qui fait qu’il appartient au patrimoine de Marseille ».

La suppression de places de stationnement n’est d’ailleurs pas vue comme un problème autant pour la Mairie de secteur que pour les habitants de Noailles. La raison est simple : le quartier est l’un des mieux desservis de Marseille en transports en commun avec une station de métro et le passage du tramway. « Noailles est un quartier où les transports en commun sont nombreux et très accessibles donc pour le coup, s’il y a bien un endroit où le manque de stationnement n’est pas préjudiciable, c’est ici ! », souligne Mathieu Trigon.

La semi-piétonnisation soulève toutefois un problème sur lequel la mairie de secteur mène une réflexion actuellement : celui des containers. Car la réglementation interdit la présence de containers dans des rues en plateau. Or il n’est pas concevable de ne trouver aucun container dans l’ensemble du quartier s’il vient à être semi-piétonnisé totalement. La mairie des 1/7 travaille actuellement pour solutionner cette question mais également à d’autres pistes de réflexion comme l’installation d’un compacteur supplémentaire par exemple.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !