Les élus ont observé une minute de silence ce vendredi matin lors du conseil municipal, en mémoire aux huit victimes de l’effondrement de l’immeuble rue de Tivoli. Le maire leur a rendu hommage ainsi qu’aux secours, saluant l’élan de solidarité des Marseillais.

« Ce matin, c’est le conseil municipal d’une ville en deuil qui s’ouvre ». C’était une séance d’une teneur particulière, écourtée de plus de la moitié de ses rapports pour se préserver de toute polémique, dans un contexte où l’heure est aux hommages. « Ce matin, Marseille rend hommage à huit de ses enfants ».

Ils s’appelaient Anne-Marie, Jacques, Antonietta, Jacky, Anna, Marion, Mickaël et Nicole. Huit victimes de l’effondrement de l’immeuble rue de Tivoli, survenu dans la nuit de samedi 8 au dimanche 9 avril. Et c’est d’abord à « ces huit Marseillais de naissance ou d’adoption, à ces huit habitants de la rue de Tivoli, à ces retraités, à ces jeunes, à ces habitués du Camas qui vivaient là » que sont allées les premières pensées.

« Au nom de la représentation municipale, au nom de toutes les Marseillaises et les Marseillais, je veux assurer à leurs familles, à leurs proches, à tous ceux qui les ont aimés notre soutien et notre compassion », a exprimé le maire, le visage grave. « Nous partageons leur peine, et la ville tout entière se tient à leurs côtés, même si je sais que rien n’allège la douleur insondable du deuil, et la violence insoutenable de se réveiller sans eux ».

Force, courage et solidarité

Benoît Payan a assuré que « Marseille n’oubliera pas leurs prénoms, leurs mémoires, leurs histoires et le drame de cette nuit-là, comme nous n’oublierons jamais la mémoire des victimes d’un autre drame qui a meurtri notre ville [rue d’Aubagne en novembre 2018, ndlr]. Ils demeureront les visages d’un quartier vivant, joyeux et populaire ».

« Le drame de la rue de Tivoli marquera à jamais l’histoire de Marseille », a déclaré le maire, après la minute de silence, mettant en avant « la force, le courage, la solidarité et l’unité des Marseillais » qui permettent de « faire face, de tenir, et de surmonter les épreuves ».

conseil, Au conseil municipal, l’hommage aux victimes de l’effondrement des immeubles rue de Tivoli, Made in Marseille

L’hommage rendu ce matin, en présence des parlementaires des Bouches-du-Rhône et des représentants du bataillon des marins-pompiers, va naturellement aux secouristes qui ont fait preuve de « courage » et de « bravoure », à ces centaines de marins-pompiers qui « sans relâche et au péril de leur vie » ont participé aux opérations de secours, nuit et jour, dès les premières heures de la catastrophe, sous le commandement de l’amiral Mathieu, à la tribune aux côtés du maire.

L’édile a dit toute « son admiration pour leur engagement total. Vos hommes ont été exemplaires d’abnégation et de sang-froid » faisant honneur à leur devise.

conseil, Au conseil municipal, l’hommage aux victimes de l’effondrement des immeubles rue de Tivoli, Made in Marseille

« L’incroyable unité des Marseillais »

Durant son discours, Benoît Payan est revenu sur la mobilisation des élus, adjoints et policiers pour venir en aide aux Marseillais évacués de leur domicile. Ils sont au nombre de 300 et certains ont tout perdu. « Nous ne les laissons pas seuls face au drame qui les touche. Nous mettons tout en œuvre pour les accompagner, en ce moment-même, nous faisons tout notre possible pour leur permettre de rentrer au plus vite chez eux en toute sécurité ».

C’est aussi « la mobilisation spontanée d’une ville solidaire et debout du Nord au Sud » que le maire a tenu à saluer, évoquant « l’incroyable unité des Marseillais ».

« Depuis dimanche, notre ville montre son courage et sa bravoure. Je suis fière d’être le maire de cette ville, qui se dépasse sans cesse pour surmonter ensemble les épreuves qui nous ont marqués et qui nous marqueront durablement. Il faudra du temps pour panser les blessures sans jamais oublier ce drame, mais parce que nous sommes les Marseillais, pour ceux qui nous ont quittés, pour leurs familles, pour toutes les personnes évacuées et touchées par ce drame, je sais que nous saurons faire face ensemble », a-t-il conclu.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !