Suite à la démission de Pierre Benarroche, Olivia Fortin vient d’être élue maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille. Elle avait remporté la mairie de secteur sur son nom en 2020.

Olivia Fortin est la nouvelle maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille. Les conseillers municipaux l’ont élue ce matin, avec 32 voix pour (2 nuls). Elle succède à Pierre Benarroche, maire depuis 2020, élu sous l’étiquette Printemps marseillais, absent pour cette séquence politique.

Ce dernier a décidé de démissionner le 7 avril alors que « la rumeur » liée à un contentieux prud’homal avec son ancien employeur, le bailleur social Logirem, en 2017, a fait resurgir son licenciement houleux. Le groupe avait motivé cette éviction par un « comportement déplacé et récurrent à l’encontre des collaboratrices », comme relaté par le site Marsactu.

Ce que l’ancien maire des 6-8 dément fermement. Mais il ne souhaite pas « que cela puisse être utilisé pour mettre en péril un projet collectif et un mandat que j’ai grande fierté à avoir porté depuis 2020 ».

Olivia Fortin, Olivia Fortin élue maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille, Made in Marseille
Olivia Fortin, aux côtés du maire de Marseille Benoît Payan.

Une (ré)élection dans les 6-8

Olivia Fortin s’est lancée en politique à l’approche des municipales de 2020. Elle est co-fondatrice du collectif citoyen Mad Mars qui avait pesé sur l’unification de la gauche marseillaise pour ces élections.

L’entrepreneure dans l’événementiel a joué un rôle conséquent dans la victoire du Printemps marseillais. Elle a notamment gagné en son nom, face à Martine Vassal [LR à l’époque, ndlr], les 6-8. Un secteur clé, historiquement acquis à la droite.

Mais c’est à la mairie centrale qu’elle a d’abord préféré dédier son mandat. Elle y a assuré le poste d’adjointe chargée de la modernisation, du fonctionnement, de la transparence et de la coproduction de l’action publique et de l’open data.

« Une séquence politique qui pouvait bien attendre »

Le groupe d’opposition Une volonté pour Marseille (UVPM) qui compte dans ses rangs Martine Vassal, Catherine Pila ou Yves Moraine, a préféré ne pas participer à ce conseil d’arrondissement. « Une séquence politique qui pouvait bien attendre » étant donné le contexte dans la ville suite aux effondrements de la rue de Tivoli.

« L’heure est au recueillement, à la solidarité, et nous estimons que ces deux notions priment sur l’agenda politique », note leur communiqué de presse.

« Une élection, même à mi-mandat, est un instant de démocratie majeur qui, dans une situation normale, aurait logiquement prêté à débats, à discussions et à interrogations. Nous aurions souhaité nous exprimer pour comprendre les causes de cette inattendue séquence politique », conclut le groupe d’opposition.

Première femme maire dans le 4e secteur de Marseille

C’est en toute sobriété que le maire de Marseille, Benoit Payan, a remis l’écharpe tricolore à la nouvelle maire des 6-8, en présence de la maire adjointe Samia Ghali, de quasi-l’ensemble des maires de secteur Printemps marseillais, Anthony Krehmeier (2-3), Nadia Boulainseur (15-16), Didier Jau (4-5)… et d’adjoints à l’instar de Mathilde Chaboche (urbanisme – figure du collectif Mad Mars), Pierre-Marie Ganozzi (bâti scolaire), Michèle Rubirola (première adjointe – santé)…

Tous les adjoints de secteur ont également été réélus à l’occasion de ce conseil d’arrondissement. « C’est un honneur de reprendre le flambeau », a déclaré Olivia Fortin, qui devient la première femme à occuper la fonction de maire dans la municipalité des 6-8.

« Soyons fous, croyons en la politique », a-t-elle repris, socle de la création de Mad Mars. « Être maire de secteur, c’est recoudre le lien entre les citoyens et les élus. C’est une fierté d’être la première femme maire de ce secteur », a-t-elle souligné, soulevant une ovation de la salle. Ensemble et solidaires, continuons à transformer notre secteur ».

Olivia Fortin, Olivia Fortin élue maire des 6e et 8e arrondissements de Marseille, Made in Marseille

« Je souhaite conserver ma délégation »

Olivia Fortin souhaite conserver sa délégation à la mairie centrale. « Nous avons mené un important chantier depuis trois ans, c’était vraiment dur, mais on commence à avoir des victoires », explique l’élue, pour justifier son désir de garder la main.

Parmi ces avancées, la convention signée avec Pôle Emploi pour faciliter le recrutement de ses futurs agents qui constitue un « acte majeur pour la collectivité ». À venir, le lancement du Fiphfp (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique), « et il y a encore beaucoup à faire et de projets à sortir ».  

Pour mener de front les deux fonctions, elle sait pouvoir compter « sur une équipe municipale engagée ici pour faire avancer les 6-8, et qui a déjà fait un important travail depuis 2020 ». 

Les discussions se poursuivent avec Benoît Payan qui annoncera en temps voulu sa décision.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !