La piscine municipale Saint-Charles à Marseille s’appellera désormais « piscine Alice Milliat ». Un hommage pour cette sportive, militante féministe, qui a imposé les femmes dans les épreuves olympiques.

« Cette piscine sera le premier équipement sportif à porter le nom d’une femme à Marseille », lance Sébastien Jibrayel, adjoint au maire délégué aux sports. Le conseil municipal a voté ce vendredi 16 décembre le changement de nom de la piscine Saint-Charles, qui se nommera désormais « piscine Alice Milliat ».

Cette figure féministe et sportive historique « est au sport féminin ce que le Baron de Coubertin est au mouvement olympique », poursuit l’adjoint. En effet, au début du 20e siècle, la championne d’aviron a mené un âpre combat pour imposer la pratique et les épreuves féminines dans le sport national et international.

Milliat, La piscine Saint-Charles rebaptisée Alice Milliat en hommage au sport féminin, Made in Marseille
Considérant que le sport permet l’émancipation des femmes, Alice Milliat souhaite qu’elles dirigent les fédérations et encourage les sportives à militer pour le droit de vote des femmes. Crédit BNF

Et ce, malgré l’opposition ferme de l’hégémonie masculine qui règne alors dans ce domaine. Le célèbre baron de Coubertin, père des Jeux Olympiques modernes, estimait qu’une « olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique est, à mes yeux, l’adulte mâle individuel. Les JO doivent être réservés aux hommes, le rôle des femmes devrait être avant tout de couronner les vainqueurs ».

« On revient de loin », a repris la conseillère municipale Nathalie Tessier. L’élue a rappelé que ces refus n’ont pas empêché Alice Milliat « d’organiser les premiers jeux mondiaux féminins à Paris, puis Göteborg, Prague et Londres. Ils ont eu un succès tel que le comité olympique autorise ensuite les femmes à participer aux JO ».

« Dans ce combat d’Alice Milliat, Marseille s’y retrouve »

Pour l’adjoint aux sports, ce baptême symbolique d’une piscine municipale doit marquer l’écriture « d’une nouvelle page du sport féminin à Marseille ». Il estime que la majorité œuvre avec énergie pour sa promotion.

L’élu rappelle également que les JO 2024 entre Paris et Marseille proposeront « pour la première fois la parité femmes-hommes pour les sportives et sportifs. Dans ce combat d’Alice Milliat, Marseille s’y retrouve, nous nous y retrouvons ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !