Le métro orange de Marseille va céder sa place à de nouvelles rames automatiques d’ici 2027. Pour les nostalgiques, la RTM prévoit de vendre aux enchères des pièces des anciennes rames.

Adieu les vieilles rames orange du métro marseillais et leur charme kitsch des années 1970. Elles n’auront pas résisté à la volonté de modernisation du réseau. Les nouvelles rames du métro automatique de Marseille, dessinées par le designer Ora-ïto, feront peu à peu leur apparition dans les tunnels marseillais à partir de l’été prochain.

Les 36 rames originelles, lancées en 1977, céderont leur place aux nouvelles durant un processus de remplacement progressif sur quatre ans. Si tout se passe comme prévu, la dernière voiture historique prendra sa retraite en 2027.

Toutefois, les nostalgiques pourront s’offrir un souvenir, comme l’explique la présidente de la RTM, Catherine Pila. « Nous souhaitons les vendre aux enchères dès qu’elles ne seront plus en exploitation », nous explique-t-elle au détour d’une visite des chantiers de transports dans les quartiers Sud.

Une vente au profit d’une association

Il ne sera pas question de vendre des rames complètes, car de l’amiante est présente dans certaines parties. Il s’agira d’une vente au détail. « Tous les éléments intérieurs, comme les sièges, les panneaux de signalétique, les plans du métro », liste Catherine Pila.

La présidente de la RTM précise que cette vente sera d’ordre caritatif. Les bénéfices seront « entièrement reversés à une ou des associations ».

L’année dernière, la RATP a réalisé une vente de ce type proposant des anciennes pièces du métro parisien au bénéfice également d’associations.

enchères, La RTM souhaite lancer une vente aux enchères des rames du métro de Marseille, Made in Marseille
Les panneaux d’affichage du temps d’attente devraient également faire partie de la vente.
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !