L’hôpital d’Embrun va être réhabilité dans le cadre d’un projet chiffré à hauteur d’environ 20 millions d’euros. Les travaux doivent démarrer début 2024.

Depuis plusieurs années, la question se posait entre la construction d’un nouvel hôpital en périphérie ou la réhabilitation de l’hôpital actuel situé dans le centre d’Embrun. C’est finalement la voie de la réhabilitation qui a été choisie, il y a quelques jours. Le centre hospitalier conservera le même nombre de lits.

Conserver un hôpital de proximité au coeur de la ville

Labellisé « Hôpital de Proximité » depuis début 2022, le centre hospitalier d’Embrun constitue aujourd’hui un maillon central pour l’offre de santé des Hautes-Alpes, avec une position stratégique entre Gap et Briançon, mais l’état du bâtiment suscite l’inquiétude depuis plusieurs années.

Au delà de l’importance de son positionnement géographique à l’échelle du département, son implantation au coeur du centre-ville d’Embrun est aussi un enjeu fondamental pour faciliter son accessibilité pour les habitants, notamment les personnes âgées. Construire un nouvel établissement hors du centre-ville aurait pu constituer un frein, même si va se poser dans ce projet la question du volume de places de stationnements.

Lors d’études préalables, trois sites avaient été évoqués pour la reconstruction de l’établissement, dont celui de la zone d’Entraigues, situé au bord de la Durance, qui deviendra finalement une zone artisanale, accolée à la grande zone commerciale.

5 à 6 ans d’études et de travaux

Si les travaux doivent débuter d’ici un an et demi, le chantier devrait s’étendre sur 3 à 4 ans. Il s’annonce complexe et devra se faire en plusieurs phases avec des opérations « à tiroir » pour ne pas impacter le bon fonctionnement de l’hôpital qui restera ouvert.

Une phase préalable aux travaux va démarrer pour se terminer début 2024, elle permettra de réaliser des diagnostics techniques poussés et le lancement de l’appel d’offres pour le chantier.

Le coût de l’opération est estimé autour de 20 millions d’euros, financé à hauteur de 15 millions d’euros par l’État, 3 millions d’euros par le Conseil régional Paca et environ 2 millions d’euros par l’hôpital.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !