Le concours de Miss Cagole Nomade revient pour une deuxième édition, le vendredi 9 décembre à l’espace Julien. Danse, chant, stand-up… Une soirée qui cassera une fois de plus les codes.

Impertinente, décalée et engagée, en trois ans, la start-up locale Cagole Nomade s’est imposée dans le petit monde de la mode, grâce à ses collections de vêtements sportswear, confortables et unisexes, et ses accessoires de mode pratiques et tendance, entièrement conçus à partir de matières biologiques, recyclées et upcyclées.

À la dimension environnementale, chère à la fondatrice Lisa Billiard Markarian, et dans l’ère du temps, s’ajoute la notion fondamentale de liberté. Libre dans ses fringues, dans sa tête, dans son corps, dans ses mouvements… Tel est l’ADN de la marque, qui mise sur une communication détonante, voire même provocante, mais toujours bienveillante « pour défendre des idées tout en faisant des choses utiles sans être constamment dans la dénonciation », explique Lisa.

Depuis déjà un an, la marque éco-féministe s’est lancée dans l’événementiel en remettant au goût du jour le concours culte des années 90 « Miss Cagole » en « Miss Cagole Nomade ». La première édition a remporté un vif succès sur la scène du Makeda à Marseille. Cette année, direction l’espace Julien pour une soirée toujours aussi « hot » en couleur.

Loin des codes des concours de beauté traditionnels, l’objectif de la marque est de montrer une alternative en créant un concours inclusif qui accepte toutes les silhouettes et qui ouvre la scène à tous, quel que soient son genre et sa situation maritale. Ici, tout n’est qu’une question d’attitude, de personnalité et de capacité à s’emparer de l’espace pour créer un show. Les mots d’ordre de la soirée : second degré et bienveillance.

cagole, Qui sera Miss Cagole Nomade 2023 ?, Made in Marseille

Quand la scène leur appartient

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes. Une dizaine de participantes veulent déjà tenter leur chance. Elles devront s’illustrer au cours d’un défilé et seront testées sur leur répartie dans un jeu de questions-réponses. Les candidates devront également « performer », selon le terme consacré, dans une création artistique de leur choix parmi le play-back, la danse, le chant ou encore le stand-up. Sans oublier l’épreuve incontournable du discours.

En maîtresse de cérémonie, Jeanne Pierre Boucan sera accompagnée d’un jury d’exception à l’instar de l’incontournable Geneviève De fond de teint. Le public devra lui aussi voter en direct pour le ou la candidate de son choix au cours de la cérémonie. Le ou la gagnante remportera plus de 100 euros de bon d’achat de produits éthiques de Cagole Nomade, mais également l’entrée gratuite à toutes les Cagole Nomade Party de 2023. Il s’agit aussi pour la marque de trouver son égérie pour l’année qui arrive.

Les Cagole Nomade Party sont des soirées à performances libres avec DJ set de Bad Bitches, LGBTQIA+ Friendly et SAFE, qui ont lieu une fois par mois à Marseille. La marque a même créé un hymne et un clip pour ces soirées. Le lendemain de l’élection, le samedi 10 décembre, aura d’ailleurs lieu la Cagole Nomade Party #9 au Molotov pour célébrer le nouveau règne de la ou le futur·e Miss !

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !