Les habitants des Bouches-du-Rhône sont invités à partager un même menu, local et de saison, le 20 octobre à l’occasion du Grand Repas. Il sera servi simultanément dans des restaurants, collèges, établissements de santé…

Le concept est simple. Une fois par an, le même jour, les chefs des restaurants partenaires et ceux des établissements scolaires ou de santé, se mobilisent à travers la France pour partager un même menu élaboré par des chefs. Avec un mot d’ordre : des produits locaux et de saison. En 2021, l’événement du Grand Repas a rassemblé 22 départements pour 280 000 convives.

Glenn Viel aux commandes en Provence

Dans les Bouches-du-Rhône, c’est le chef cuisinier triplement étoilé Glenn Viel qui a imaginé le repas autour duquel les Provençaux pourront se retrouver. Du houmous de pois chiches avec de la fêta, du basilic et de l’huile d’olive, suivi d’un dos de cabillaud avec des tronçons de poireaux rôtis. Et en dessert, une faisselle aux pommes et du riz au lait caramel beurre salé. Un menu qui met l’eau à la bouche et qui pourra être repris aussi bien dans les restaurants que, par exemple, dans les collèges.

grand repas, Le Grand Repas, un menu local et de saison partagé sur tout le territoire provençal, Made in Marseille
© Virginie Ovessian Photographe

« Chacun fait en fonction de ses moyens et de ses contraintes, tout en respectant les produits proposés » précise Emmanuel Hervé. Le président de l’association Le Grand Repas se réjouit que l’événement permette de créer des passerelles entre la restauration gastronomique et la restauration collective.

Pour le Département, partenaire de l’événement, c’est aussi l’opportunité de « faire découvrir aux élèves des collèges les bons produits du territoire et de rappeler qu’il est important de bien se nourrir ». Danielle Milon, présidente de Provence Tourisme, évoque une gastronomie en Provence qui est « faite de peu ». « Une alimentation saine » qui sera à l’honneur dans les assiettes ce 20 octobre.

À Marseille, des restaurants reconnus serviront leur propre version du menu proposé par Glenn Viel. C’est le cas du République, du Pain à l’Ail, du Môle Passedat au Mucem, du Café Régal, de la Maison des Nines ou encore des Jardins du Cloître.

grand repas, Le Grand Repas, un menu local et de saison partagé sur tout le territoire provençal, Made in Marseille
Conférence de presse en présence de Danielle Milon, présidente de Provence Tourisme, et d’Emmanuel Hervé, président de l’association Le Grand Repas.

Plus d’informations sur Le Grand Repas en Provence

Un événement fédérateur et porteur de valeurs

Le Grand Repas se veut fédérateur, en rassemblant et valorisant tous les acteurs locaux du monde de l’alimentation : producteurs, distributeurs, restaurateurs, mais aussi les acteurs de la restauration collective dans les crèches, les écoles, les collèges, les lycées, les universités, les hôpitaux, les EHPAD et les entreprises. Le « repas pris en commun » est un « moteur de l’art de vivre à la française ». « Ce n’est pas si fréquent dans les autres pays », souligne Emmanuel Hervé qui se réjouit de voir autant d’acteurs impliqués.

Mais l’événement n’est pas juste un grand rendez-vous gastronomique. Il est également l’occasion de valoriser les circuits-courts et de sensibiliser à l’anti-gaspillage, à l’éducation au goût, dès la petite enfance, à la santé et au bien-manger. Il permet aussi de mettre en lumière les initiatives portées localement en faveur d’une alimentation responsable. Et pour les habitants du territoire, c’est l’opportunité de savourer un menu local, spécialement concocté par un chef, et servi partout, même là où ils se restaurent habituellement.

La manifestation a encore pris de l’ampleur cette année, en passant de 22 à 44 départements participants. D’ici deux à trois ans, les organisateurs espèrent rallier tous les départements français et franchir le seuil du million de convives servis.

Mory Sacko en parrain national

Pour cette troisième édition, c’est Mory Sacko, découvert dans l’émission Top Chef, qui est le parrain national. Le jeune chef étoilé, qui vient de souffler sa trentième bougie, aime conjuguer les influences africaines, japonaises et françaises dans son restaurant parisien.

Et c’est avec « une grande joie » qu’il a accepté de parrainer cette nouvelle édition : « Existe-t-il un plus beau moyen de découvrir et d’accepter une culture, un terroir, si ce n’est qu’en s’installant à table et de s’en nourrir ? ».

La culture gastronomique des territoires participants devrait justement rayonner à travers les différents menus concoctés par les marraines et parrains locaux.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !