Face aux crises sociale et énergétique, la lutte contre la pauvreté sera au menu du Conseil municipal de Marseille vendredi. Parmi différentes mesures, la Ville annonce la gratuité des musées, piscines et autres équipements municipaux pour les moins de 12 ans durant les vacances de la Toussaint.

« La crise sociale s’aggrave, avec la hausse des prix et celle de l’énergie », a tenu à rappeler Audrey Garino, adjointe au maire de Marseille en charge de la lutte contre la pauvreté. « Les services sociaux de la Ville sont submergés », a-t-elle appuyé, ce mardi, lors d’une conférence de presse de présentation du Conseil municipal ce vendredi 30 septembre.

Les élus marseillais auront ainsi à voter une série de mesures pour soutenir leurs administrés concernant la précarité alimentaire, le logement et l’énergie. Mais l’adjointe a également évoqué les loisirs, « premier poste de dépenses supprimé par les familles en difficulté ».

Dans ce sens, pour les vacances de la Toussaint, la Ville de Marseille proposera « une offre culturelle et sportive gratuite », poursuit-elle. D’abord avec l’accès libre aux expositions temporaires des musées municipaux pour les moins de 12 ans. Les enfants bénéficieront également de la gratuité « des piscines, du skatepark et de la patinoire du Palais Omnisports » gérés par la mairie.

L’adjoint aux finances, Joël Canicave, précise que l’accès sera gratuit « aussi pour les accompagnants ».

Accompagner les ménages en précarité énergétique

Plus largement, le Conseil municipal de cette semaine débattra et votera différentes mesures pour lutter contre la pauvreté. Notamment avec la hausse annoncée des prix de l’énergie.

Sur ce volet, les élus auront à voter la mise en place du Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Energie (SLIME). Le Geres, ONG engagée pour la Solidarité climatique, doit porter ce dispositif qui vise à accompagner les ménages en précarité énergétique dans l’acquisition d’équipements performants. La Ville doit également acter son adhésion à l’association Stop à l’Exclusion Energétique.

Concernant le logement, la municipalité proposera une nouvelle délibération pour candidater au dispositif expérimental d’encadrement des loyers à Marseille. Il s’agira d’une note d’intention envers la Métropole, compétente sur le sujet. Audrey Garino annonce également le « lancement d’une étude sur la vacance » pour identifier les bâtiments inoccupés dans la Ville et agir contre ce phénomène. Les États généraux du logement se tiendront les 29 et 30 novembre prochains, rappelle l’élue.

Enfin, sur la question de la précarité alimentaire, elle renvoie au Plan pauvreté de 1,3 million d’euros lancé en juillet conjointement avec l’État. Et aux augmentations de plus de 60 % des moyens alloués aux centres communaux d’action sociale (CCAS) depuis l’année dernière, avec notamment une subvention de 500 000 euros.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !