La présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Martine Vassal, a annoncé son souhait de prolonger le tramway depuis la place Castellane vers la Corniche, mais pas avant 2028.

« Après avoir lancé les 15 projets dans le cadre de Marseille en grand, il est nécessaire dès maintenant d’avoir une vision pour le territoire en dotant Marseille du plus beau tramway du monde : le Tramway de la Corniche », annonce Martine Vassal ce matin sur ses réseaux sociaux.

En quelques heures déjà, cette annonce a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment de la part de certains élus du Printemps marseillais. En témoigne le tweet de Sophie Roques adjointe au maire chargée de l’état civil, d’Allô Mairie et de l’accueil des nouveaux marseillais : « La promesse d’un milliard de l’État est conditionnée à des engagements pour relier le nord au sud et non le sud au sud ».

Un tramway entre Castellane et David ?

Cette nouvelle ligne de tramway permettrait selon la présidente de la Métropole de rejoindre les plages du Prado depuis la place Castellane et de doter Marseille du « plus beau tramway du monde ». L’élue envisage même « dans un second temps d’aller jusqu’à la Pointe-Rouge ou le rond-point du Prado. L’offre doit être complète, au nord, au sud, à l’est ».

Le tracé envisagé par Martine Vassal suivrait l’itinéraire depuis la place Castellane, vers la place du 4 septembre, avant d’emprunter la Corniche jusqu’au David. Mais pour l’heure, le maire de Marseille, Benoît Payan qu’elle doit rencontrer aujourd’hui, s’oppose au prolongement du tramway entre Castellane et la place du 4 septembre prévu pour 2028, préférant prioriser le développement des projets vers le Nord de la ville.

Dans une interview publiée dans le journal La Provence ce matin, Martine Vassal annonce qu’elle ira présenter son projet à la Première ministre Elisabeth Borne le 5 octobre pour décrocher un soutien financier de l’État. Mais avant cela, une réunion du Groupement d’intérêt public (GIP) doit se tenir ce jeudi. Instauré il y a un an par Jean Castex et présidé par Martine Vassal, le GIP doit proposer son plan pour les transports dans la Métropole et permettre de débloquer les premiers fonds promis par l’État.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !