Des jeunes Marseillais de 10 à 14 ans occupent de nouveau les salons de l’Orange Vélodrome pour la troisième édition du programme ludique et éducatif OV School.

Depuis le 11 juillet 2021, l’association solidaire Synergie Family, Orange et OM Fondation organisent le programme OV School au cœur de l’Orange Vélodrome. Depuis 2020, ces vacances apprenantes permettent chaque semaine et ce, durant un mois, d’accueillir 25 petits Marseillais, âgés de 8 à 14 ans, pour la pratique et la découverte de différentes activités.

« L’un de nos objectifs est d’accompagner les enfants sur le temps extra-scolaire et de leur faire vivre des expériences à forte valeur éducative » soutient Manon Cervello, attachée de direction chez Synergie Family, qui fait pleinement partie du projet.

La start-up d’innovation éducative inclusive gère des Maisons pour Tous dans de nombreux quartiers de la ville. Elle propose ainsi aux parents d’inscrire leurs enfants à ce « programme gratuit qui permet à leurs enfants de vivre une semaine dans un lieu emblématique de Marseille », poursuit Manon Cervello.

« On a voulu mettre à profit l’intersaison, période durant laquelle l’Orange Vélodrome n’est pas beaucoup utilisé, pour mettre en parallèle l’accès au stade et l’accompagnement des jeunes », explique Vincent Parisot, directeur de la communication Orange Grand Sud-Est. L’objectif, c’est que ces jeunes ne soient pas bloqués dans leur quotidien des vacances. Certains ne peuvent même pas partir ».

Orange, Depuis les salons de l’Orange Vélodrome, les jeunes Marseillais font le plein d’activités, Made in Marseille
Depuis 2020, ces vacances apprenantes permettent chaque semaine et ce, durant un mois, d’accueillir 25 petits Marseillais, âgés de 8 à 14 ans, pour la pratique et la découverte de différentes activités. © L.X.

Premiers pas vers le codage

Pour cette nouvelle saison, deux thèmes ont été retenus : le numérique et l’environnement. Cette semaine, ce sont des enfants des quartiers de la Maurelle, des Caillols, de la Rouguière et de Romain-Rolland qui ont pu profiter de ce programme.

« Le but c’est de sensibiliser tout en s’amusant : il y a des ateliers sur les fake news, on a une après-midi de ramassage de déchets avec l’association Tarpin Propre, sur la compréhension du cycle d’un smartphone, mais aussi un escape game, toujours en suivant les mêmes thématiques », explique l’attachée de direction de Synergie Family.

« Hier on a fait des jeux, on a écrit des textes de rap, ça nous a permis de développer notre créativité et nos rimes. Aujourd’hui on a fait une activité technologique avec des robots. C’est trop bien, on s’amuse. Ça me plait d’être avec mes copains, c’est mieux que l’école on apprend différemment » exprime Kylian, 14 ans, enthousiaste en racontant ces deux premières journées.

Orange, Depuis les salons de l’Orange Vélodrome, les jeunes Marseillais font le plein d’activités, Made in Marseille
Différentes activités sont proposées. Les thèmes retenues cette année : le numérique et l’environnement. © L.X.

Durant la matinée de mardi, les enfants ont pu s’essayer au codage. Aidés par un instructeur codeur d’Orange et par des animateurs, ils ont appris à leur robot équipé de capteurs à effectuer un parcours de manière autonome.

« C’est nous qui devons programmer le robot pour qu’il ne touche pas les murs du labyrinthe. On imagine que c’est un camion de pompier qui doit arriver au bout du circuit pour éteindre un feu », raconte Djanis, 10 ans, originaire du quartier de Château Saint-Loup.

Orange, Depuis les salons de l’Orange Vélodrome, les jeunes Marseillais font le plein d’activités, Made in Marseille
Durant la matinée de mardi, les enfants ont pu s’essayer au codage. Aidés par un instructeur codeur d’Orange et par des animateurs, ils ont appris à leur robot équipé de capteurs à effectuer un parcours de manière autonome. © L.X.

Plus de 200 jeunes Marseillais ont pu profiter du dispositif

Excités par la compétition mais toujours à l’écoute, les enfants testent tour à tour leurs robots respectifs sur les deux labyrinthes et ajustent les réglages au fil des échecs. Après être arrivés au bout du parcours, tous reçoivent un diplôme de « Super codeur » décerné par Orange.

Moment de découverte et de soutien à l’apprentissage, l’activité est également un moyen de prévention et d’orientation comme l’explique Vincent Parisot. « C’est aussi important d’expliquer les bénéfices et les risques du numérique à cette population, et de les guider pour un bon usage des nouvelles technologies. On veut aussi les accompagner pour qu’ils se projettent dans ce qu’ils veulent faire plus tard ».

Le partenariat entre Orange et l’Olympique de Marseille dure depuis maintenant 22 ans. Il s’est approfondi il y a six ans lors du premier changement de nom du stade de son histoire, ce qui a permis une coopération plus étroite avec l’OM Fondation et les associations de la ville. Lors des deux précédentes éditions, l’initiative OV School avait déjà accueilli près de 200 petits Marseillais.

Orange, Depuis les salons de l’Orange Vélodrome, les jeunes Marseillais font le plein d’activités, Made in Marseille
Après être arrivé au bout du parcours, tous reçoivent un diplôme de « Super codeur » décerné par Orange. © L.X
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !