Distribuée dans toute la France, la marque marseillaise Krokola propose une alternative éco-responsable au chocolat habituel pour enfants. L’objectif, éduquer les plus petits au bien manger avec des produits gourmands et sains. 

Créée en 2021, la marque marseillaise Krokola veut réconcilier les parents et les enfants avec le chocolat. « Je suis partie d’un constat personnel. Sur le chocolat pour enfants, les parents étaient souvent tiraillés entre leur condition sur le bien manger et leur envie de faire plaisir aux enfants avec des produits gourmands », explique Amélie Coulombe, fondatrice de la marque. Krokola allie plaisir gourmand et éco-responsabilité. Les tablettes de chocolats sont 100% naturelles, bio et issues du commerce équitable.

Depuis sa création, la marque compte trois tablettes de chocolat. Un chocolat au lait à forte teneur en cacao, un chocolat au lait avec des céréales croustillantes, et un chocolat noir à 56% avec des céréales. Au début du printemps dernier, Krokola lançait deux nouvelles variétés. Un chocolat au lait avec des inclusions de noix de coco et un chocolat noir à 70% avec du caramel croustillant.

L’ambition d’une maman marseillaise

« Krokola, c’est chocolat dit de façon enfantine », s’amuse Amélie Coulombe. À l’aube de ses 37 ans, la jeune maman de deux enfants décide de quitter son poste de responsable de marque chez Haribo en 2020. Elle se lance alors dans le chocolat. « J’ai toujours adoré l’univers de la gourmandise, l’univers de la gastronomie. J’ai donc passé mon CAP pendant un an, j’avais envie d’apprendre ce métier manuel et maîtriser toutes les étapes de conception et de fabrication des tablettes », détaille-t-elle.

chocolat, La marque marseillaise Krokola initie les enfants au vrai goût du chocolat, Made in Marseille
“L’idée avec Krokola c’est de proposer un produit qui s’engage à la fois pour l’éducation au goût et en même temps pour la préservation de l’environnement.” Amélie Coulombe.©Krokola

Pendant cette période, Amélie Coulombe réfléchit à sa marque et pose ses valises au Carburateur. « C’est ce qui m’a permis d’avoir une structure pour implanter ma société », évoque la fondatrice. « D’être avec d’autres entrepreneurs et d’autres start-up qui avaient les mêmes problématiques que moi, c’était hyper dynamique », poursuit-elle. Aujourd’hui, ses bureaux sont toujours dans une antenne rattachée au Carburateur, mais dans les anciens locaux d’Oxatis.

Découvrir le vrai goût du chocolat

L’équipe de Krokola travaille avec des cacaos d’Amérique du Sud, principalement du Pérou, ou de République dominicaine. « Ce sont des cacaos très doux et fruités naturellement qui vont plaire aux enfants, sans avoir besoin de rajouter trop de sucres, ou des arômes divers et variés », explique Amélie Coulombe. 

Le chocolat Krokola a un goût plus prononcé. La marque travaille avec plus de cacao que la moyenne du marché. « Sur le chocolat au lait, nous sommes sur 41% de cacao au lieu d’une moyenne à 30%, voire autour de 10% pour un Kinder », se réjouit la fondatrice. Sur le chocolat noir la marque propose deux types, un chocolat doux à 56% et un chocolat un peu plus intense à 70%.

chocolat, La marque marseillaise Krokola initie les enfants au vrai goût du chocolat, Made in Marseille
“L’objectif est de parler aux parents qui ont envie de transmettre vraiment le goût des bonnes choses à leurs enfants” Amélie Coulombe, fondatrice de la marque. ©KROKOLA

Faire du chocolat éco-responsable en Provence

« Quand on regarde ce qui est proposé dans les rayons de chocolat pour enfants, ce sont des produits pour la plupart hyper transformés, sucrés, bourrés d’additif », s’indigne Amélie Coulombe. La fondatrice de la marque est catégorique. « On s’engage à proposer des recettes 100% naturelles, bio avec des ingrédients issus du commerce équitable. Nous ne rajoutons pas d’arôme du type vanille ou de lécithine de soja (émulsifiant) comme il peut y avoir dans la plupart des tablettes ».

Les inclusions sont aussi 100% naturelles et bio. Les céréales proviennent d’Italie. Le caramel est produit en France. Enfin, la noix de coco, quant à elle, vient du Sri Lanka. « Nous sommes labellisés Max Havelaar (ce label garantit  de meilleures conditions de travail pour les producteurs locaux tout en agissant pour la préservation de l’environnement, ndlr]. On fait aussi attention aux emballages, on n’utilise pas de plastique. L’emballage est en carton recyclé et recyclage, imprimé avec des encres végétales et une fabrication française », poursuit Amélie Coulombe. L’emballage de la tablette se transforme même en grand coloriage.

L’objectif de la marque, élue « Meilleur produit bio GMS 2022 » par Biotopia est de tendre vers une consommation plus raisonnée. Pour Amélie Coulombe, « il vaut mieux consommer moins de chocolat mais mieux. Nous sommes un chocolat de dégustation ».

chocolat, La marque marseillaise Krokola initie les enfants au vrai goût du chocolat, Made in Marseille
« On a travaillé sur cet univers autour des animaux de la foret amazonienne, car notre cacao vient du Pérou. » Amélie Coulombe. ©Krokola

300 000 tablettes vendues en 2022

Krokola, compte une dizaine d’employés et depuis le début de l’année, Amélie Coulombe s’est associée à Alexandre Kanar. La marque dispose de chefs de secteur, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, en Rhône-Alpes et à Paris.

Elle s’étend aussi hors du domicile des consommateurs. Les mini-tablettes de 30g arrivent sur les plateaux repas enfant de la compagnie aérienne Air France. Après un partenariat en avant-première avec Monoporix en 2021, Krokola est présente dans 2000 points de vente. Dès le mois d’avril, elle a été distribué chez Intermarché à l’échelle nationale. Auchan a également décidé de vendre les tablettes dans ses magasins.

En Île-de-France, Krokola se retrouve dans les rayons de Franprix, Carrefour et Carrefour Market. « On veut se déployer dans toute la France, pour être dans le quotidien de consommation des Français », explique Amélie Coulombe. D’ailleurs, elle sera distribuées dès janvier chez U à l’échelle nationale. En 2022, la marque a vendu près de 300 000 tablettes.

Pour la première fois, la marque a lancé son calendrier de l’Avent, fabriqué sans plastique. A l’intérieur, 52 chocolats répartis en 24 cases pour des dégustations ludo-éducatives. Un véritable succès car il s’est écoulé en seulement quelques semaines. Il faudra donc attendre l’année prochaine pour découvrir les billes de céréales croustillantes enrobées de chocolat ou les moulages en clin d’oeil à la saison hivernale. Un premier test réussi pour l’entreprise qui prévoit d’augmenter sa production. 2023 sera également marquée par l’arrivée d’une nouvelle tablette avec l’inclusion de nouvelles saveurs. Mais ça c’est une autre histoire… [A lire ici]

Pour plus d’informations sur les tablettes de chocolat, rendez-vous sur le site officiel de la marque
 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !