Le Rotary Club Marseille Monte Cristo organise un salon de la bière artisanale les 3 et 4 juin au Palais Longchamp. L’occasion de donner de la visibilité à des brasseurs locaux. Les bénéfices seront reversés à l’association Fraternité Franco-Ukrainienne Provence.

Et si boire une bière se transformait en bonne action ? Le salon caritatif de la bière artisanale débarque à Marseille pour sa première édition les vendredi 3 et samedi 4 juin prochain au Palais Longchamp. Organisé par le Rotary Club Marseille Monte Cristo, cet événement s’inspire du modèle ciotaden. Le concept : donner de la visibilité à des brasseurs locaux, des food trucks et des musiciens le temps d’un week-end et reverser les bénéfices à une association.

« Ça fait déjà trois ans qu’on fait cette formule. Tous nos salons sont dédiés à une cause que l’on détermine à l’avance. C’est dans un soucis de transparence totale et c’est très important. On veut montrer que nous sommes des clubs modernes, actifs, on essaye de soutenir des causes qui nous sont chères », explique Christine Damiens-Hauguel, présidente du Rotary Club de La Ciotat.

« On a été beaucoup touchés par ce qu’il se passe en Ukraine »

Lever des fonds pour soutenir des causes est dans l’ADN des Rotary club à travers le monde. « Notre principal fait d’arme est l’éradication de la polio », rappelle Caroline Merendet du Rotary Marseille Monte Cristo. « On a été beaucoup touchés par ce qu’il se passe en Ukraine et une action comme celle-ci est typique de ce que le Rotary fait. On a mobilisé nos forces et on y est allé ».

Pour cette édition marseillaise, c’est donc le soutien aux Ukrainiens victimes de la guerre qui a été choisi. Tous les bénéfices seront reversés à Fraternité Franco-Ukrainienne Provence. Dès les premières heures du conflit, l’association s’est mobilisée pour venir en aide aux réfugiés ukrainiens qui ont fui leur pays, mais aussi ceux qui sont restés sur place. Depuis le début de la guerre, l’association a organisé des récoltes de dons et leur acheminement vers la frontière entre la Pologne et l’Ukraine.

« L’argent de la collecte va servir à acheter ce que l’on n’a pas en dons, payer les convois qui coûtent environ 4000€ chacun, et aider les réfugiés ukrainiens sur Marseille et sa région. On va aider ces gens à s’installer, dans leurs démarches administratives, à trouver du travail … On leur en donne également pour qu’ils puissent s’acheter à manger, des vêtement, etc », énumère Jean-Paul Moulin de l’association Fraternité Franco-Ukrainienne Provence.

Une vitrine pour les brasseurs locaux

En plus de soutenir une cause, ce salon permet d’offrir aux brasseurs locaux une visibilité. Avec une affluence potentielle de plusieurs milliers de personnes, cet événement est une vitrine. « On est David contre Goliath face aux grosses brasseries. La visibilité qu’on nous offre on la prend. En plus c’est au Palais Longchamp, en plein centre-ville. C’est une occasion unique de se faire connaître », s’enthousiasme Lionel Da Costa, fondateur de la brasserie Entropy située à Endoume (7e).

Comme à La Ciotat, l’entrée est gratuite. Pour consommer, il faudra se rapprocher de la caisse tenue par les membres du Rotary Club et acheter des jetons. Ces jetons feront office de monnaie d’échange contre une pinte de bière artisanale. « Les brasseurs nous reverse un pourcentage sur les bières », détaille Caroline Merendet. Les organisateurs espèrent entre 3000 et 5000 visiteurs sur le week-end.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !