Aux Docks Village, la Place des Canailles s’est fait un nom dans le monde événementiel marseillais. Le lieu attire notamment les entreprises qui y privatisent des espaces modulables à l’ambiance atypique.

Depuis un an, il y a comme un air de fête au coeur des Docks Village. Le centre commercial, inauguré en 2015 face aux Terrasses du Port, a trouvé avec la Place des Canailles une locomotive qui incite les Marseillais à flâner le soir dans l’un des plus emblématiques bâtiments de la Joliette.

Le concept s’est installé en juin 2021 sur la Grand Place, la deuxième cour de l’édifice long de 365 mètres : un « food court » végétalisé, composé de six stands alimentaires aux noms accrocheurs, qui dessert trois salles voûtées, dont la récente rénovation a révélé le cachet.

Les salariés du quartier d’affaire s’y pressent pour la pause déjeuner, mais la place s’anime également en soirée, attirant entreprises et particuliers, avec une programmation éclectique et une offre culinaire différente mais toujours « fait maison ».

place des canailles, La Place des Canailles, un lieu atypique qui séduit les fêtards comme les entreprises, Made in Marseille
L’espace restauration en extérieur occupe toute la Grand Place des Docks

Un amoureux de Marseille aux commandes

Derrière ce projet, qui a fait monter un peu les décibels à la Joliette, se cache Anouare Boularouah, un trentenaire touche-à-tout. Venu de Paris, il connaissait déjà Marseille puisqu’il y avait vécu entre 2005 et 2010. Mais sa vie professionnelle l’avait contraint de retourner vers la capitale, un « déchirement » pour lui qui était tombé amoureux de la cité phocéenne. Il s’était alors promis de revenir. C’est chose faite.

« C’est ici que je voulais lancer mon projet car j’adore cette ville ! ». Et il est revenu avec un objectif : « créer de l’emploi et apporter de l’animation dans un quartier ». Euroméditerranée lui ouvre alors les bras. L’établissement public d’aménagement réfléchit un temps à l’orienter vers des lieux en friche au nord d’Arenc mais finit par lui proposer les Docks, un lieu atypique qui correspond à ses attentes.

Le jeune homme est aujourd’hui à la tête d’une équipe de trente personnes et s’est fixé pour credo de s’entourer de profils atypiques. « Quand j’ai commencé à travailler, je n’avais qu’un BTS en poche et je me suis retrouvé face à un plafond de verre » se souvient-il.  « Ça m’a obligé à reprendre des études pour qu’on m’ouvre des portes. Mais au final, je ne crois pas que les diplômes soient le plus important. Si vous avez la motivation et le savoir-être, on peut vous former au savoir-faire ! ».

place des canailles, La Place des Canailles, un lieu atypique qui séduit les fêtards comme les entreprises, Made in Marseille
Anouare Boularouah, le fondateur de la Place des Canailles

Une équipe atypique

La Place des Canailles, Anouare l’a dessinée de A àZ, sans l’aide d’un architecte. « J’ai pensé la déco de chaque élément, chaque chaise, chaque ampoule ». Même les noms des stands, « Fromage collatéral », « Du pain sur la planche », « À bon porc », sont sortis de son imagination.

Et son équipe est à son image : polyvalente. Étonnamment, ses salariés n’ont pas été recrutés sur leur expérience passée mais sur leur adhésion au projet. Son assistante de direction et sa community manager travaillaient au service RH de la SNCF, sa responsable événementiel était barmaid et sa dernière assistante manager n’a que 18 ans. « Et tout le monde s’éclate ! ».

Sa méthode pour motiver les gens, c’est de leur donner leur chance. Comme avec son nouveau chef en cuisine qui n’a que 22 ans : « Il a été formé par des grands noms étoilés à Marseille. On lui a donné des responsabilités malgré son jeune âge et aujourd’hui il se régale ».

place des canailles, La Place des Canailles, un lieu atypique qui séduit les fêtards comme les entreprises, Made in Marseille
Le bar de la salle du Cabaret

Une programmation éclectique

Si aujourd’hui le lieu attire du monde, le lancement a nécessité une période de rodage. « Au départ, c’était un défi pour nous de faire venir les gens », confesse Anouare. « Les Marseillais n’ont pas forcément le réflexe d’aller boire un verre aux Docks le soir ». Il a donc choisi de concocter des événements avec des collectifs qui ont déjà une communauté.

Comme la très prisée « Oldskool Party », organisée par Faf Larage et qui regroupe la crème des DJs mythique de l’âge d’or du hip hop marseillais. Et la force de la Place des Canailles, c’est justement de proposer chaque soir un univers différent pour que tous les publics aient l’occasion de venir : des comedy clubs, des soirées années 80, de l’électro, des drag shows…

Le jeune entrepreneur s’en amuse même : « Parfois, on a des clients fidélisés qui reviennent et qui se retrouvent dans une soirée à thème à laquelle ils ne s’attendaient pas ! Et ils finissent par rester car ils vivent une expérience différente ». Face à cette programmation éclectique, les clients viennent désormais de Toulouse, de Grenoble et de Corse pour danser sur la Place des Canailles.

place des canailles, La Place des Canailles, un lieu atypique qui séduit les fêtards comme les entreprises, Made in Marseille
Une attention particulière a été apportée à la décoration des lieux.

Trois espaces événementiels pour les entreprises

Le lieu, très modulable pour de l’événementiel, attire aussi les entreprises qui veulent organiser des séminaires, fêter un pot de départ ou faire du team building. « On a une capacité d’accueil jusqu’à 700 personnes. Nos salles peuvent être privatisées individuellement mais on peut aussi réserver tous les espaces, y compris le food court, pour un seul client », précise Anouare.

Trois espaces, trois ambiances. Le Cabaret offre un cadre intimiste avec ses sièges en velours. Sous ces voûtes, on y retrouve des comedy clubs mais aussi « des conférences très sérieuses de chirurgiens ». C’est ici par exemple que La Maison de Soins Transgressifs, la « première maison de Drag à Marseille », s’est retrouvée embarquée dans l’aventure avec des soirées récurrentes. « C’est un style de show qu’on ne retrouve pas dans tous les établissements marseillais ».

Il y a également la Jungle, un espace végétalisé équipé d’un photobooth. La Cave, quant à elle, propose un univers dédié à l’œnologie avec son bar à vin. Elle dispose également d’un espace d’exposition. Plus à l’écart du food court, les entreprises peuvent y trouver un vrai « cocon ».

« Fier de ce que l’on a créé »

Les entreprises trouvent, Place des Canailles, « un endroit qui n’est pas aseptisé comme dans certains lieux de séminaire ». Et certaines soirées organisées en même temps se retrouvent parfois à fusionner. Anouare évoque notamment un colloque d’avocats bretons qui avait fini par rejoindre à minuit une soirée salsa.

Le sourire au lèvre, il ajoute : « Ce sont des situations que je n’aurais pas forcément imaginées au départ, mais on est clairement dans un lieu atypique. Des fois, je regarde les gens faire la fête et je commence à être fier de moi et de ce que l’on a créé ».

Au point de prolonger un peu l’aventure ? « On est censés rester aux Docks jusqu’à fin octobre. On verra à ce moment-là si on reste ou si on investit un nouveau lieu à Marseille ». En attendant, il est encore temps d’en profiter.

Plus d’informations sur la programmation et l’offre événementielle : Place des Canailles

place des canailles, La Place des Canailles, un lieu atypique qui séduit les fêtards comme les entreprises, Made in Marseille
Un photobooth est mis à disposition des clients lors des événements

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !