La liste des candidats investis par la majorité présidentielle dans les Bouches-du-Rhône pour les législatives des 12 et 17 juin a été dévoilée ce mercredi. La plupart des députés sortants repartent en campagne. De nouveaux candidats se lancent.

Après des jours de tractation, les investitures pour le mouvement Ensemble – coalition de partis qui regroupe Renaissance, Horizons et le Modem – ont été dévoilées ce 11 mai pour 15 des 16 circonscriptions des Bouches-du-Rhône.

À Marseille d’abord, tous les députés sortants sont reconduits : Claire Pitollat (Renaissance), dans la 2e circonscription, Alexandra Louis (Agir) dans la 3e circonscription, Cathy Racon-Bouzon (Renaissance) dans la 5e et Saïd Ahamada (Territoires de Progrès) dans la 7e.

Sabrina Agresti-Roubache dans la 1ère circonscription très convoitée

Pour la première circonscription très convoitée, le choix s’est porté sur la productrice marseillaise, Sabrina Agresti-Roubache. Le nom de cette proche du couple présidentiel est revenu avec insistance pour ce scrutin. De son côté, la conseillère régionale depuis juin dernier ne cachait plus certaines velléités politiques.

La majorité a tranché en sa faveur parmi d’autres candidats qui espéraient livrer bataille dans ce secteur sous les couleurs de Renaissance, à l’instar de Bruno Gilles [ex-LR désormais chez Horizons], une autre conseillère régionale, Isabelle Campagnola-Savon ou encore Pascal Chamassian, responsable de la communication du mouvement dans le département, qui avait sollicité l’investiture. « La sanction est tombée aujourd’hui, et je me trouve donc écarté », déclare-t-il dans un communiqué de presse. Et « prend acte » avec une profonde amertume de cette décision.

Engagé auprès d’Emmanuel Macron depuis 2016, Pascal Chamassian a été de toutes les batailles. Des élections législatives de 2017, jusqu’aux municipales de 2020, en passant par les élections européennes, départementales et régionales. Il exprime « sa totale conviction » que sa « candidature offrait la plus grande chance de victoire à la majorité présidentielle pour cette terre de reconquête ». Il entend désormais rassembler ses équipes pour décider de quelles suites donner.

Combat fratricide dans la 6e circonscription

Lui non plus ne cachait pas son désir d’aller à l’Assemblée nationale. Le maire des 9 et 10e arrondissement Lionel Royer-Perreaut, officiellement investi, se présente dans la 6e circonscription. L’ex-LR, qui a rejoint la majorité présidentielle, va affronter un membre de son ancienne famille politique, à savoir Didier Réault, à qui le sortant Guy Teissier passe la main.

Autour de Marseille : les anciens et les nouveaux

Le parti mise de nouveau sur les députés sortants autour de Marseille. Pour le territoire aixois, dans la 14e circonscription, Anne-Laurence Petel (Renaissance) et Mohamed Laqhila (Modem) dans la 11e. Du côté de Salon-de-Provence, Jean-Marc Zulesi, brigue lui aussi un second mandat.

Parmi les nouveaux venus, la 4e dans laquelle Jean-Luc Mélenchon avait été victorieux, revient à la trésorière de “Renew” au Parlement européen, Najat Akodad. Le leader de la France insoumise qui rêve de devenir Premier Ministre devrait d’ailleurs lever le voile sur ses intentions dès demain, à Marseille.

Dans le Pays d’Aubagne (9e), le référent départemental Bertrand Mas-Fraissinet est confirmé. Il est depuis juin dernier élu au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur. La 10e circonscription, gagnée en 2017 par François-Michel Lambert, qui a fait le choix de ne pas se représenter, place Véronique Bourcet, élue d’opposition à Cabriès.

À Arles (16e), Monica Michel, la députée sortante, a elle aussi choisi de céder sa place à Mariana Caillaud. Cette chef d’entreprise, peu connue localement, est à la tête de la start-up Dolipharm, spécialisé dans le domaine des soins et de la santé.

Dans le secteur martégal (13e), c’est Thierry Boissin, du Modem, qui part sous la bannière Ensemble, tandis que dans la 15e, Marie-Laurence Anzalone, adjointe au maire de Châteaurenard, a été désignée. Jean-Pierre Serrus, vice-président aux transports à la Région Sud, sera son suppléant.

Pour l’heure, personne n’est investi dans la 12e circonscription, sur la Côte Bleue, face au député LR sortant Eric Diard.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !