France 3 vient d’annoncer l’arrêt de la série Plus belle la vie, 18 ans après la diffusion du premier épisode. Une décision qui inquiète la municipalité et les acteurs économiques marseillais.

Le suspense aura duré quelques mois. Dans les tuyaux depuis février dernier, la décision d’arrêter la série « Plus belle la vie », diffusée depuis 2004 sur France 3, a été annoncée jeudi dernier. La direction de France Télévisions a fait le déplacement jusqu’à Marseille pour la communiquer aux équipes dans les studios de tournage.

« Il y a beaucoup de tristesse. Cette série avait pris une dimension incroyable », confie Thierry Lavaill, délégué syndical Force Ouvrière présent sur les plateaux de tournage de la série depuis le début. De la tristesse, mais aussi des inquiétudes.

Notamment du côté de la Chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille-Provence (CCIAMP). « Cette série a été un outil de rayonnement pour Marseille et pour la Provence en France pendant toutes ces années. C’est un poumon économique important pour la production télévisuelle et cinématographique marseillaise avec environ 600 emplois et un budget autour de 30 millions d’euros, soit près de 85 000 euros par épisode », rappelle Jean-Luc Chauvin, président de la CCIAMP.

Le sort des professionnels impactés est au cœur des préoccupations des responsables politiques locaux. « Je suis désormais très attentif à l’avenir des professionnels concernés par cette fin », déclarait Renaud Muselier, président de la Région Sud, dans un communiqué. L’élu s’est entretenu avec la direction de France Télévisions dans la journée de vendredi, aux côtés du maire de Marseille, Benoît Payan.

« Il faut que ces promesses deviennent des engagements très concrets »

La chaîne du service public se veut rassurante et annonce s’engager à continuer de financer la production de séries de fiction à Marseille à hauteur de 30 millions d’euros par an. « Il faut que ces promesses deviennent des engagements très concrets. Il faut que tout le monde se mette autour de la table », réclame Jean-Marc Coppola, adjoint en charge de la Culture à la mairie de Marseille. Selon lui, la direction de France Télévisions reviendra avec des propositions concrètes « courant été 2022 ».

L’arrêt de la série sur France 3 est un coup dur, mais pas de quoi entamer l’optimisme de l’élu communiste. « Le secteur cinématographique est solide à Marseille. Le président de la République veut développer cette filière ici. Cela fait partie des gros tournages dans la ville, mais l’industrie y est en pleine expansion ». D’autant plus que la série pourrait renaître de ses cendres.

Un retour sur TF1 ?

Plus belle la vie, produite par Newen, société de production propriété de TF1, pourrait-elle être diffusée sur TF1 après 18 ans sur la chaîne du service public ? « On ne s’interdit rien pour l’avenir. Mais il est beaucoup trop tôt pour parler de cela », expliquait Vincent Meslet vendredi dernier sur les ondes de France Info. Un moindre mal pour Thierry Lavaill. « Je suis triste, mais je serais ravi qu’elle continue de vivre chez TF1 ».

Après 18 saisons et plus de 4 500 épisodes, les audiences étaient en baisse progressive ces dernières années. 4,6 millions de téléspectateurs ont suivi la saison 2016-2017. Deux millions de moins pour la saison en cours, loin derrière les pics passés qui atteignaient près de 7 millions de téléspectateurs. Le dernier épisode de la série doit être diffusé en novembre 2022.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !