Après plusieurs mois de travaux, le théâtre des Franciscains, nouvelle scène du Théâtre National de Nice, a été inauguré jeudi 7 avril dans le centre historique de la capitale azuréenne.

C’était une volonté du maire de la ville, Christian Estrosi. Une des scènes du Théâtre National de Nice (TNN) vient de déménager dans une ancienne église du 13e siècle, le Couvent des Franciscains. Ce site patrimonial et remarquable, situé place Saint-François, est à ce jour le plus vieux bâtiment encore debout du Vieux Nice.

Le théâtre des Franciscains a été inauguré le 7 avril 2022, en présence de Christian Estrosi et Muriel Mayette-Holtz, directrice du TNN, devant un public de 200 personnes issues du monde de la culture. « On a conduit ici de fond en comble en huit mois à peine, un chantier unique à Nice depuis bien longtemps, à cette échelle et pour notre patrimoine » a déclaré Christian Estrosi, à cette occasion.

Le nouveau site propose désormais une scène de 600 m² et des gradins modulables qui permettent au théâtre de disposer d’une jauge qui peut aller jusqu’à 300 places assises.

théâtre national de Nice, Le Théâtre National de Nice s’installe dans un couvent du 13e siècle, Made in Marseille
Inauguration du Théâtre des Franciscains © Ville de Nice

Un lieu chargé de 7 siècles d’histoire

Le Couvent des Franciscains est le plus vieux bâtiment encore debout dans le Vieux Nice. Il a été érigé au 13e siècle, par les frères de Saint-François d’Assise. Mais après la Révolution française, le site a été revendu et transformé en hôtel, avec des logements.

Selon les archéologues, il y aurait aussi eu des commerces. Plus récemment, le couvent a même abrité des bureaux de la CGT et les services de la collecte des ordures.

Retour sur l’histoire du projet

La scène du Théâtre National avait quitté en janvier dernier son fief historique. Un édifice contemporain qui abrite depuis plus de 30 ans le Centre dramatique national Nice-Côte d’Azur, que l’édile de la ville juge comme étant « le symbole d’un urbanisme loupé ».

Le bâtiment « mastoc », désormais vide de toute occupation, est voué à la démolition. Le maire veut faire table rase et y aménager à la place le prolongement de la promenade du Paillon, la fameuse coulée verte qui termine sa course sur la promenade des Anglais.

Deux scènes à venir d’ici à 2026

Le théâtre des Franciscains constitue en réalité la première pierre d’un projet bien plus vaste : la création de plusieurs grandes scènes qui composeront à terme le TNN.

Deuxième projet à voir le jour dans quelques semaines : La Cuisine. Une structure éphémère de 600 places, qui sera installée à l’ouest de la ville, à côté du Palais Nikaïa, au mois de mai.

Dans un troisième temps, ce sera au tour de salle Iconic, un projet hyper moderne de 500 places tout proche de la gare. Nom de code : le Diamant, un bâtiment dessiné par Daniel Libeskind. Mais le chantier pourtant bien avancé, pourrait prendre du retard comme le révèle Nice matin, car la société qui le pilote a été placée en liquidation judiciaire le 22 mars.

Enfin, en 2026, le TNN pourra s’appuyer sur le Palais des arts et de la culture et ses 800 places de théâtre et 1150 places pour l’auditorium. Juste à temps avant le lancement en 2028 de l’année capitale européenne de la culture espérée par Christian Estrosi.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !