Des milliers d’offres d’emploi sont à pourvoir dans les métiers du tourisme de la région. Face à ce problème, le Comité régional de tourisme (CRT) lance un site internet qui regroupe plus de 8 000 offres d’emploi.

Salaires, conditions de travail et horaires de travail souvent contraignantes ont réduit l’attractivité des métiers du tourisme depuis la crise sanitaire. Ils ont engendré des milliers d’offres d’emploi qui restent à pourvoir. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur a décidé d’en faire « une priorité absolue » selon François de Canson, président du CRT, qui rappelle que « nos entreprises souffrent de cette situation qui pourrait rapidement affecter l’image de nos destinations ».

Et pour cause, à elle seule, l’industrie du tourisme en PACA représente 25 000 entreprises pour 166 550 emplois, et 13 % du PIB régional. Selon Pôle Emploi, les besoins du secteur de l’hôtellerie-restauration s’élèvent à 45 000 postes dans la région cette année.

Pour tenter d’endiguer cette situation, le CRT a défini trois axes majeurs. Tout d’abord, faciliter l’accès à la formation pour s’adapter aux nouvelles attentes des touristes et gagner en compétence. Ensuite, démontrer que ces métiers ne sont pas aussi difficiles qu’ils n’y paraissent, notamment en s’appuyant sur de meilleures conditions de travail. Et enfin, proposer un site internet qui rassemble au même endroit 8300 offres d’emplois à pourvoir sur le territoire.

La formation, un levier pour gagner en compétence

La région met en oeuvre un appel à projets « Formations professionnelles innovantes pour les métiers du tourisme », abondé à hauteur de 500 000 euros en 2022, pour permettre « aux demandeurs d’emploi, aux saisonniers, aux jeunes diplômés et aux salariés de monter en compétences, pour répondre aux enjeux de qualité de l’accueil, d’adaptation aux évolutions des attentes de la clientèle, et de transitions écologique et numérique impactant les métiers » explique le CRT.

Elle lance aussi un dispositif de « Chèque expertise tourisme », sous forme de diagnostics-conseils, avec un budget dédié de 130 000 euros en 2022, pour offrir un soutien sur-mesure aux entreprises du tourisme et permettre l’amélioration de leurs performances.

Tordre le cou aux idées reçues

« Les métiers de l’hôtellerie et de la restauration souffrent parfois d’une mauvaise image. Aujourd’hui, les choses changent ! Les horaires peuvent être adaptés, les conditions de travail améliorées et les salaires revalorisés » note le CRT.

Pour se faire, les fédérations des professionnels du tourisme de la région ont accepté d’élaborer une charte de bienveillance. Elle engage les établissements de l’hôtellerie et de la restauration à s’engager en faveur de « 10 démarches de progrès » comme la revalorisation des salaires, la possibilité d’évoluer dans sa carrière et d’accéder à la formation.

Un site internet unique pour booster les offres d’emplois

Ce mardi, le CRT dévoilait sur son site internet une plateforme qui regroupe plus de 8 300 offres d’emplois dans des hôtels, restaurants, aéroports, centres de vacances, campings, agences de voyages ou institutions.

L’objectif ? Répondre à la demande des professionnels pour pourvoir les milliers d’offres d’emploi dans les métiers du tourisme de la région.

Accédez à toutes les offres d’emploi ici
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !