Le Parc national des Calanques s’invite en centre-ville de Marseille avec l’expo photo « Petites bêtes de scène » sur les grilles du palais Longchamp jusqu’à fin juin. Les clichés, réalisés par les agents du parc, visent à sensibiliser le grand public sur les insectes et araignées.

À l’approche des 10 ans de la création du Parc national des Calanques, le 18 avril, une exposition photo prend place en plein centre-ville de Marseille, sur les grilles du palais Longchamp.

Une vingtaine de grands tirages d’insectes et araignées ont été accrochés ce matin et resteront exposés au grand public jusqu’à fin juin. L’exposition itinérante devrait ensuite prendre la route de Cassis, puis de La Ciotat en septembre pour être installée devant la médiathèque Simone-Veil.

Car il s’agit « d’amener la nature en ville », précise Maud Thomas, chargée de mission Évènementiel pour l’institution (en bas sur la photo de Une). Et pas n’importe quelle nature : des « Petites bêtes de scène » – c’est le nom de l’exposition – « qui passent souvent inaperçus pour les visiteurs des Calanques par leur taille ou leur capacité de camouflage. On veut sensibiliser le public car elles font pleinement partie de l’écosystème et sont en déclin ».

, Les araignées grimpent aux grilles du palais Longchamp avec l’expo photo du Parc des Calanques, Made in Marseille

Les clichés des agents du Parc pour « déconstruire les clichés sur la faune »

La mante religieuse, la petite araignée jaune « thomise enflée », le scarabée rhinocéros… Il s’agit également de « déconstruire les mythes et les peurs souvent associés à ces espèces méconnues », poursuit Maud. C’est pourquoi des panneaux explicatifs présentent les araignées et insectes sous deux angles : le mythe populaire qui est associé à l’animal et une explication scientifique.

Mais aussi un texte écrit par les agents du Parc national eux-mêmes, qui racontent la rencontre qui a découlé sur la prise du cliché. « J’aperçois quatre gouttes d’eau briller dans la nuit », écrit cet agent, pour parler des quatre yeux de cette tarentule croisée au détour d’une randonnée nocturne au Frioul.

Si toutes les photos sont signées des « gardiens des Calanques », c’est aussi pour mettre en avant leur rôle dans la protection de la riche mais fragile biodiversité du site et profiter avec eux de ces rencontres privilégiées.

, Les araignées grimpent aux grilles du palais Longchamp avec l’expo photo du Parc des Calanques, Made in Marseille

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !