Le plateau technique d’analyses biologiques présenté ce mercredi est un avant-goût du futur et innovant Biogénopôle de 11 800 m² en construction à la Timone. Et une des premières pierres du grand plan de modernisation des hôpitaux publics de Marseille.

Des tubes de sang défilent à grande vitesse (certains arrivent désormais par des tubes pneumatiques qui passent par les tunnels du métro). Ils sont analysés en un temps record, moins d’une heure, grâce aux technologies les plus innovantes. Près de 30 000 analyses sont réalisées chaque jour dans ce nouveau centre de référence de la biologie médicale.

La première partie du Biogénopôle de la Timone vient d’ouvrir : le « plateau technique à réponse rapide » de 4 000 m² en rez-de-chaussée capable d’effectuer des analyses dans tous les domaines, dont l’hématologie spécialisée, l’immunologie, la génétique…

Technologie de pointe, automatisation de la chaîne, capacités d’analyses… Pour le professeur Bruno Lacarelle, chef de pôle de biologie de l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille, c’est un projet « unique en France ».

Timone, Le Biogénopôle de la Timone lance la modernisation de l’AP-HM, Made in Marseille
Le plateau technique d’analyses biologique

Un bâtiment entier dédié aux analyses de pointe d’ici 2023

Et ce n’est que le début. L’ensemble du bâtiment flambant neuf, dessiné par les architectes Rageuneau & Roux avec le bureau d’études Egis proposera une surface totale de 11 800 m².

La livraison finale du bâtiment est prévue en 2023. D’ici là, le centre de prélèvement doit ouvrir en août prochain, suivi de la plateforme de spectrométrie de masse (mesure par divers rayonnements comme la lumière ou les rayons X) de pharmacotoxicologie, de biochimie spécialisée. Enfin, la réception de la nouvelle plateforme de biologie moléculaire doit se faire en avril 2023.

Diagnostics affinés pour les cancers, les maladies rares ou génétiques… 2 000 analyses différentes peuvent être effectuées par le Biogénopôle, réalisé pour 46 millions d’euros.

Un milliard d’euros sur 10 ans

Mais ce n’est qu’une des premières pierres de la modernisation de grande ampleur enclenchée pour l’AP-HM à horizon 2030. Le futur SAMU de la zone sud sera construit à partir de 2024 à la Timone. Sur le même site sera construit le nouveau bâtiment Parents Enfants.

Une série de services seront entièrement rénovés à la Conception. Mais aussi à la Timone et l’hôpital Nord, dont les bâtiments de grande hauteur doivent subir « une rénovation complète », précise François Crémieux, directeur général de l’AP-HM.

« Sur la décennie qui vient, il y aura près d’un milliard d’euros d’investissement à l’APHM », assure-t-il. « À peu près 500 millions sur ce projet de modernisation et à peu près 500 sur les autres investissements sur les 10 ans à venir ». Une cure de jouvence bienvenue alors que les équipements des hôpitaux publics marseillais se faisaient vieillissants.

Crédit photo de Une : AP-HM (visuel de projection du futur Biogénopôle)

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !