Le bailleur social 13 Habitat plante 280 arbres aux pieds des résidences de Mazargues dans le 9e arrondissement. Cet espace vert qualifié de « forêt urbaine », est voué à devenir un îlot de fraîcheur et accueillir également un parc canin.

La mairie de secteur l’avait annoncé en septembre dernier : la première « forêt urbaine » de Marseille serait plantée dans le 9e arrondissement, entre l’Obélisque de Mazargues et le chemin Joseph Aiguier. Au total, ce sont 280 arbres et 340 arbustes et graminées qui vont prendre racine sur une « prairie méditerranéenne » de 7 700 m².

Une plantation symbolique d’arbres a eu lieu, jeudi 10 mars, en plein cœur des trois résidences du bailleur social 13 Habitat. Son président et maire de secteur Lionel Royer-Perreaut (LR) était présent pour présenter le projet.

Mazargues, Les premiers arbres de la « forêt urbaine » de Mazargues ont été plantés, Made in Marseille
Les premiers arbres de la forêt urbaine de Mazargues.

Des plantes méditerranéennes et essences fruitières

Des cheminements piétons et cyclistes permettront aux riverains des résidences de Mazargues de déambuler dans cet îlot de verdure, dont l’aménagement a été confié à l’entreprise paysagiste SERP. Cette dernière a sélectionné des plantes méditerranéennes à faible exigence en eau et qui nécessitent peu d’entretien : genévriers, pistachiers, lauriers et autres graminées borderont les chemins.

Pour les arbres : des frênes, micocouliers et faux poivriers, dont certains atteignent déjà 5 à 6 mètres de haut, mais aussi des essences fruitières sur une partie de la promenade, comme des figuiers et des cerisiers, dont les marcheurs pourront cueillir les fruits.

Éric Giroud, paysagiste à la manœuvre sur ce nouvel espace végétal, estime que « l'ombre produite par ces arbres permettra de réduire la température jusqu'à 5 degrés lors des chaleurs d'été », créant un « îlot de fraîcheur » en pleine ville.

Pour les visiteurs à quatre pattes, un parc canin devrait également ouvrir dès le mois d'avril. Il comprendra des « agrès sportifs pour chiens » tels des passerelles, haies, tables et un slalom.

Mazargues, Les premiers arbres de la « forêt urbaine » de Mazargues ont été plantés, Made in Marseille
Le paysagiste Éric Giroud

Des arbres à la place d'une route

Une opération à 480 000 euros, co-financée par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur à hauteur de 10 % dans le cadre de son plan « 1 million d'arbres » (revu à la hausse cette année pour atteindre 5 millions). Le Département, tutelle de 13 Habitat, participe également.

Le premier bailleur social de la région dit vouloir devenir « acteur de la transition énergétique sur le département et sur le territoire marseillais », selon son président Lionel Royer-Perreaut. Il rappelle que cette future « forêt urbaine » pousse sur une réserve foncière, destinée précédemment à devenir une route.

Un sujet sensible dans ce secteur dont il est le maire, alors que la destruction de plusieurs espaces verts (les jardins Joseph-Aiguier, le parc de la Mathilde et les pins centenaires du Roy d’Espagne) est prévue avec le Boulevard urbain sud. Un projet dont il est un fervent défenseur.

Une nouvelle étude relance les négociations sur le tracé du Boulevard Urbain Sud

Une nouvelle étude relance les négociations sur le tracé du Boulevard Urbain Sud
Mazargues, Les premiers arbres de la « forêt urbaine » de Mazargues ont été plantés, Made in Marseille

Vers la création « d'un parc ou jardin chaque année » dans le département

Le bailleur social a donc opté pour « sanctuariser » cette liaison douce qui permet « de relier les quartiers de Château Sec et Allée des Pins au boulevard Michelet sans utiliser la voiture ». Mais il s'agit aussi pour lui d'un « espace de bien-vivre » où « les gens pourront venir s’allonger, jouer avec les enfants… ce sera aussi un vrai lieu de cohésion et de mixité sociale », prévoit Lionel Royer-Perreaut.

Mazargues, Les premiers arbres de la « forêt urbaine » de Mazargues ont été plantés, Made in Marseille
Lionel Royer-Perreaut

« Forêt urbaine », le terme peut paraître ambitieux. Mais il est approprié pour le président de 13 Habitat : « Quand on plante 280 arbres sur un même endroit. Il est clair que nous n’allons pas recréer le parc de Fontainebleau à Marseille. C’est une forêt à taille humaine ».

Dans le cadre de cette politique, le bailleur social s’engage à créer a minima « un parc ou jardin chaque année » dans d’autres résidences à l’échelle du département. 181 arbres avaient été plantés en février 2021 sur une parcelle de la cité La Marie dans le 13e arrondissement.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !