Le « Bus d’Alerte Républicaine et Démocratique » de la Fondation du Camp des Milles, est parti hier d’Aix-en-Provence et a fait escale à Marseille aujourd’hui. Il va parcourir 6 000 kilomètres dans toute la France pour mettre en garde les citoyens contre les extrémismes qui menacent le vivre-ensemble.

Situé à Aix-en-Provence, le Camp des Milles est un ancien site d’internement et de déportation français devenu un important Musée d’Histoire et d’éducation citoyenne. Ses missions visent à « renforcer la vigilance de chacun, particulièrement les jeunes, face aux extrémismes identitaires, au racisme, à l’antisémitisme et à la xénophobie ». Lesquels ont mené, par le passé, à la barbarie en Europe et dans le monde.

Au premier trimestre de cette année, et à quelques semaines de l’élection présidentielle en France, la Fondation du Camp des Milles lance une grande opération hors les murs : un Bus d’Alerte Républicaine et Démocratique (BARD) va parcourir 6 000 kilomètres dans toute la France pour appeler à une « vigilance nécessaire face aux extrémismes » pour préserver le « vivre-ensemble et la paix civile ».

« Comprendre pour pouvoir résister »

Intitulée « Votons, engageons-nous ! », cette campagne citoyenne a pour objectifs de partager les leçons tirées de l’Histoire, de promouvoir les valeurs de la République « face aux intolérances mortifères », et d’inciter les citoyens à participer à la vie démocratique.

Cette action itinérante s’inscrit dans le prolongement du travail d’éveil des consciences que le mémorial du Camp des Milles mène au quotidien auprès de tous types de publics, en soulevant des questions qui restent brûlantes aujourd’hui : « Comment les sociétés passent-elles d’un terreau de tensions et de racismes “ordinaires” à l’autoritarisme, voire à la barbarie ? Quel rôle moteur jouent les extrémismes identitaires ? Comment la passivité participe aux engrenages menant au pire ? Et surtout comment résister à ces processus ? ».

Pour la Fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation, comprendre est une première étape essentielle pour agir et résister.

, Un « Bus d’Alerte Républicaine et Démocratique » est parti du Camp des Milles pour sillonner la France, Made in Marseille
Le Bus d’Alerte Républicaine et Démocratique est parti du Camp des Milles le 22 février. (© Fondation du Camp des Milles)

Une exposition itinérante qui va sillonner la France

Le BARD est parti le 22 février d’Aix-en-Provence et a fait une première escale à Marseille. Il marquera des arrêts dans 20 villes de France à la rencontre des publics, « y compris dans les universités ». Cette opération d’envergure est l’occasion d’encourager les plus jeunes à s’engager dans le processus démocratique et à s’inscrire sur les listes électorales pour pouvoir voter.

L’exposition itinérante, qui va être déployée dans chaque ville, est composée de 12 panneaux et d’un film. Elle présente le résultat de « vingt années de recherches scientifiques pluridisciplinaires sur les génocides du XXe siècle ». Un schéma met également en avant « les mots-clés qui définissent chaque étape du génocide ». Son format interactif doit permettre à l’utilisateur de découvrir des explications et des matériaux d’archives historiques afin de comprendre « comment il est possible de résister tout au long du processus vers le pire ». Enfin, un dépliant avec des messages citoyens sera distribué.

La démocratie française en danger ? « Malheureusement, oui »

Pour Alain Chouraqui, président de la Fondation, « ne rien faire, c’est laisser faire ». À la question : la démocratie française est aujourd’hui en danger ? Il répond très directement « malheureusement, oui », rappelant que l’Histoire a tendance à se répéter : « perte de repères, institutions attaquées, crispations identitaires, rejet des élites, brutalisation de la société ». « Notre pays est en train de le vivre et cela le conduit au milieu du processus qui a déjà détruit la paix civile dans l’Histoire ».

Il considère que notre démocratie est aujourd’hui « sur une ligne de crête ascendante où menace réellement un régime autoritaire », et appelle chacun et chacune à agir, et à ne pas être passif, pour « faire la différence ».

 

À relire

, Un « Bus d’Alerte Républicaine et Démocratique » est parti du Camp des Milles pour sillonner la France, Made in Marseille
Le Camp des Milles s’associe avec celui d’Auschwitz

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !