La marque associative de bijoux créés avec des déchets marins recyclés, Sauvage Méditerranée, lance une chasse au trésor inédite et d’ampleur nationale : le Déchet d’Or. Au-delà du lot d’une valeur de 1 500 euros, c’est une manière ludique et participative de s’impliquer dans la protection des océans.

Nous avons tenté de soutirer des informations avec des questions détournées ou cachées, en prêchant le faux pour connaître le vrai, mais rien n’y fait. Manu Laurin est resté de marbre sur la localisation du trésor qu’il a caché avec ses équipes. « C’est en France », se contente de commenter le fondateur de la marque associative Sauvage Méditerranée, qui revalorise des déchets marins en créant des bijoux artisanaux.

Depuis ce mercredi 17 novembre, la marque de bijoux écolo a lancé une chasse au trésor grandeur nature : le Déchet d’or.

Elle est directement inspirée de la chouette d’or, un jeu similaire lancé en 1993 et devenu mythique alors que personne n’a, à ce jour, retrouvé le lot ni décrypté l’ensemble des énigmes. On souhaite aux participants du Déchet d’Or plus de succès !

, Trouvez le Déchet d’Or en participant à une chasse au trésor écolo dans toute la France, Made in Marseille
Le coffre à retrouver, lui-même fabriqué à partir de déchets recyclés. © 
Adrien Piquera

Un déchet qui vaut 1 500 euros

Pour avancer sur la piste du Déchet d’Or, une série d’énigmes et d’indices sont distillés par mail et sur les réseaux sociaux aux joueurs inscrits avant le 21 novembre. Il leur faudra décrypter tout cela et être attentifs aux moindres détails pour se rapprocher du site où a été caché le petit coffre.

Que contient-il ? Là, pas de secret. D’abord, tous les modèles de bijoux créés par Sauvage ces deux dernières années, soit une trentaine, dont les deux dernières collections en avant première, pour une valeur de 500 euros. Mais aussi un chèque de 1 000 euros, à offrir à une ou plusieurs associations choisies par le gagnant.

La mer, le vrai trésor

Mais attention, cette association « devra être engagée dans la protection de l’environnement du littoral méditerranéen ». Un indice sur la localisation du trésor ? « Pas forcément. C’est surtout l’enjeu principal de ce jeu et de notre marque : sensibiliser le public de manière ludique et participative à la protection de la mer, le vrai trésor », précise Manu Laurin. Une approche qu’il a toujours adoptée, que ce soit en invitant les clients à acheter les bijoux avec des déchets marins, ou par de grandes opérations publiques comme le Grand défi de nettoyage du littoral.

Avec toujours une réalité rappelée et martelée : « La mer Méditerranée est la mer la plus polluée du monde. Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans, dont 200 000 tonnes en Méditerranée ». À méditer lorsque vous partirez en quête du déchet d’or.


À relire 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !